Bao Blog


à propos...

Liens

Rien ne changera entre nous

Publié dans la catégorie Cogitations

Ce dernier mois a été marqué par d’importantes retrouvailles avec mes amis de toujours. Ces amis avec qui j’ai grandi, qui m’ont accepté pour ce que j’étais à un moment où même moi je ne m’acceptais plus.

Il y a eu les 10 ans de mariage d’un de mes meilleurs amis, de ceux avec qui l’on peut rire de situations cocasses, 15 ans après. On s’est tous retrouvés autour de lui, sa femme et ses 4 enfants pour un week-end de fête à Nantes.
Plein d’enfants, de l’acrobranche, des rocks endiablés dansés sur une bonne vieille playlist (la souplesse en moins) mais les yeux qui pétillent toujours autant. Retrouver les amis que l’on n’a pas revu depuis les derniers mariages, jouer au tennis et reprendre les choses là où on les avait laissé.

Même après toutes ces années, on s’est retrouvé, comme si le temps n’avait rien fait. On a repris les choses où elles en étaient, avec les conjoints et les enfants en plus, mais on n’a pas changé. On rigole des même choses, on se regarde au même moment quand "L’aventurier" démarre et se couche à 4h du matin le sourire aux lèvres.

Cette semaine, c’est l’une de mes meilleures amies qui habite à Melbourne qui est passée une après-midi à Londres. Il ne nous a pas fallu plus de 3 sec pour nous retrouver. Elle est un pilier dans ma vie et a une place très particulière. Je crois que les choses que l’on se dit, on ne les dit à personne d’autres et notre amitié est le reflet de toutes ces années de confidences. Une après-midi de promenades dans Covent Garden, de thé, de rires et de grandes discussions. On ne se verra sans doute pas avant 1 an mais ça ne changera rien entre nous.

J’ai une chance folle de les avoir et je profite de ces moments précieux autant que possible. J’espère que mes filles auront la chance de bâtir de telles amitié. En attendant, elles en profitent pour se faire plein de copains à travers le Monde.

7 juillet | 0 commentaires


Des paysages qui défilent

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

paysages qui défilent J’ai enfin terminé Les Années de Annie Ernaux, un livre qui m’a beaucoup plu. On suit la vie d’une femme, des années 40 à nos jours. L’écriture est vraiment superbe, rien n’a voir avec les romans américains traduits que je lis habituellement. On suit l’évolution de la société, la place des femmes, la transmission des savoirs, le tout sur une toile de fond géo-politique. Ce n’est pas non plus aussi détaillé que Ken Follett dans Le Siècle, mais c’est intéressant.

Surtout, on suit cette femme dans son présent, les choses qu’elle vit, comment elle les ressent. Le présent est ce qui la rattache à l’Histoire qui se déroule autour d’elle. De la guerre d’Algérie au 11 septembre, on suit son destin.

On traverse Mai 68, les années Mitterand, la guerre d’Algérie, la montée du FN, l’apogée de l’Amérique, l’arrivée des ordinateurs, Internet. Bref, un bon demi-siècle.

Je me suis pas mal retrouvé dans cette femme, même si elle fête ses 30 ans dans les années 70. Ses doutes sur la vie de famille, son sentiment d’être éternellement adolescente, ses envies, sa place de femme, les combats qui l’animent, etc.

Un superbe livre, très différent de Un parfum d’herbe coupée, tout autre style, mais un peu autobiographique quand même. On en ressort avec la même certitude : profiter des années avant tout, de chaque moment, car le temps file trop vite et on n’est pas éternellement adoléscent.

Voilà, si vous ne savez pas quoi lire cet été, ce livre là devrait vous plaire !

19 juin | 0 commentaires


En mouvement

Publié dans la catégorie Actualités

Ces dernières semaines, j’ai passé beaucoup de temps dans des avions, des train, des bus, à travers l’Europe pour le boulot. J’aime ces voyages où je peux prendre le temps de réfléchir, observer de nouvelles cultures, être un peu seule. Je crois que si j’avais un job sans voyage, je finirai par devenir tarée. J’ai besoin de tester de nouvelles habitudes, d’élargir mes horizons, de rencontrer de nouvelles personnes. C’est ce qui me nourrit.

Je suis d’autant plus contente quand je reviens, que toute la maison dort et que je passe écouter la respiration de mes puces après un week-end agité. C’est apaisant de se retrouver dans le calme de leur chambre.

Chaque jour, je me rends compte de la chance que j’ai et même si la route bouge constamment, je remercie le ciel d’être là où je suis. On apprend à vivre avec les incertitudes et à s’adapter finalement.

L’été sera mouvementé lui aussi, mais il n’y aura pas de déménagement, ce qui va nous soulager d’un point de vue logistique. D’autre voyages prévus à Nantes, Utrecht, Madrid, Paris et Nîmes. J’ai hâte !

4 juin | 1 commentaire


À l’autre bout de Portland

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

On voulait aller au Nord-Est de Weymouth mais quand on s’en est approché cette semaine, on a vu ces falaises de calcaire qui se jetaient dans la mer et ça nous a fait penser à Seven Sister. C’était certes sympa, mais moins fun que Portland où on a pu escalader, crapahuter et explorer des chemins escarpés. Du coup, on a changé de plan pour repartir passer notre dernière journée sur la presque-île de Portland.

Réveillés à 8h du matin, on était sur l’île à 10h30, prêts pour aller voir le phare. On l’avait vu de loin lors de notre premier jour de balade mais avec le brouillard, on n’avait pas pu descendre jusque là.
On est reparti de Southwell et on a été époustouflé par cette vue que l’on avait loupé à cause de la météo. Ces couleurs, ce vent, ce soleil, c’était magique !

On a descendu la côte Ouest, jusqu’au phare et on s’est trouvé une petite plage de galets, pratiquement inaccessible, où il fallait faire un peu d’escalade pour descendre. On a aidé les enfants et Cody pour que tout le monde puisse profiter de ce petit paradis. Je me suis empressée d’aller nager avant d’attaquer le picnic, un vrai bonheur !

Après ce break, on a continué notre progression vers le Nord par la côte Est. On est repassé par le chemin que l’on avait fait dans le brouillard et c’était un sentier radicalement différent au soleil.

Une superbe dernière journée de vacances, du soleil, une mer transparente, des enfants ravies, des tas de rochers escaladés et même quelques coups de soleil.

Je passe sur Londres en coup de vent aujourd’hui, avant de m’envoler pour un week-end à Bratislava. Juin s’annonce chargé avec pas mal de voyages en Europe et de super moments !

28 mai | 0 commentaires


Le long des sentiers côtiers

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Nous avons profité des vacances des enfants pour nous échapper de Londres et explorer le Dorset, enfin un petit bout. Depuis notre petit cottage de Weymouth, on pouvait rejoindre plusieurs points de la côte en bus et explorer le coin.

On a commencé par la presqu’île de Portland, par une mâtinée ensoleillée. Une fois le sentier côtier trouvé, on est descendu le long de la côte Est, jusqu’à Southwell. Le sentier offrait une vue sympa jusqu’aux ruines du château Ruffus où nous avons déjeuné. Ni le ciel gris, ni l’eau froide ne nous ont retenu d’aller tremper nos pieds dans la mer. C’était vivifiant ! On a repris le sentier qui est devenu un peu plus challenging jusqu’à Southwell.

A un moment, on ne savait plus vraiment par où passer, la falaise à gauche, les rochers à droite, on a donc fait une pause le temps que Damien aille repérer un passage derrière les rochers. Là, il nous a fallu escalader pour retrouver la suite du sentier. Les filles m’ont impressionné d’ailleurs, surtout dans ces moments là ! L’an dernier sur la Jurassic Coast, j’avais déjà constaté que les chemins classés comme easy étaient super ennuyeux pour elles, du coup cette année j’ai volontairement choisi un endroit où les chemins sont escarpés.

On voulait aller jusqu’au bout de l’île de Portland et voir le phare mais le brouillard enveloppait toute la pointe alors on a préféré traverser Southwell et rentrer par la côte Ouest. On a eu l’impression d’être plongé dans Lord of the Ring avec ce décors qui se dévoilait un peu plus à chaque virage. On ne voyait pas à plus de 50 mètres, on passait des portes de pierres, des murs, des carrières, c’était sur-réaliste. A la fin, on a fini dans une ancienne carrière où les pierres avaient été taillées en forme d’animaux. Il y avait un ours, un poulpe, un bison, etc. C’était génial de se retrouver au milieu de ces animaux dans ce décors. Les filles ont beaucoup aimé grimper sur le dos du poulpe et s’assoir dans les fauteuils de pierre.

Après 10 km de marche, on a repris le bus et on a découvert qu’il faisait soleil en dessous du brouillard. Comme si une nouvelle journée commençait ! On est rentré profiter de notre jardin et se réchauffer (sur la fin il faisait vraiment froid et humide).

Le lendemain, on a juste été à la plage à 20 minutes du cottage. De quoi se dégourdir les jambes et se mouiller un peu. Tout le monde avait envie de repartir grimper mais une journée de pause avec des livres, du thé et des crudités ça nous allait bien aussi. Vivement demain que l’on aille explorer la Jurassic Coast au Nord-Est de Weymouth !

27 mai | 0 commentaires


Il y a 10 ans...

Publié dans la catégorie Cogitations

panthere Il y a 10 ans je commençais à travailler. Je rentrais de plein pieds dans les relations presse, n’ayant aucune expérience dans ce domaine, à part le fait d’avoir côtoyé des attachées de presse lors de mon stage de fin d’études à Londres. J’entrais aussi dans l’univers du Tech, un univers dans lequel j’ai évolué depuis mais qui ne me semblait pas si évident à ce moment là.

Il y a 10 ans, on m’a fait confiance, on m’a donné une place dans une équipe et on m’a dit "vas-y, on croit en toi". Dans une super petite agence, j’ai pu apprendre, échouer, me faire remonter les bretelles, me coucher à 3h du mat pour faire des coverages de presse et vivre de superbes évènements.

Ces collègues, managers, clients m’ont fait grandir pendant les 3 premières années de ma vie pro et j’ai ensuite pu voler de mes propres ailes dans des sphères qui me faisaient rêver. J’en garde un souvenir ému.

J’aimerais un jour pouvoir rendre la pareil à un/une jeune débutant, lui donner sa chance comme on m’a donné la mienne. Ils étaient rares les adultes qui me faisaient confiance à cette époque.

Alors voilà, même si c’était il y a 10 ans, je pense souvent à eux et je me dis que j’ai eu une chance folle de les côtoyer. Merci Cédric, Anne-Lise, Christophe, Céline, Damien, Jasmine et tous les autres.

15 mai | 1 commentaire


Notre premier conseil de famille

Publié dans la catégorie Cogitations

On avance doucement sur le chemin de l’éducation et on apprend un peu plus chaque jour à vivre ensemble. Les enfants grandissent alors on s’adapte. J’avais cette idée de conseil de famille en tête depuis quelques temps. Peut-être à cause de mon expérience scoute ou alors parce que ce format Standup est pas mal utilisé dans ma boîte (surtout chez les devs), bref je voulais tenter le coup.

Copyright credits to "Sharon & Nikki McCutcheon"

On a donc fait notre premier Conseil de Famille dimanche et j’ai trouvé ça pertinent. On s’est tous réunis dans la cuisine, j’ai expliqué le concept et on a commencé par un premier tour.
Le premier tour, chacun devait partager un moment de sa semaine où il s’était senti heureux ou fière. Les enfants ont bien joué le jeu et avaient instantanément des trucs à partager. Finalement, on a eu plus de mal qu’eux, ce qui prouve que c’est un bon exercice pour tout le monde. Se montrer reconnaissant et partager quelque chose de personnel avec tout le monde. Chacun s’est écouté. Pas de commentaire ni de jugement.

Le second tour, chacun devait se fixer un challenge pour la semaine à venir. Quelque chose de personnel ou quelque chose en rapport à avec la vie de la famille. Par exemple, je me suis fixée comme challenge d’attaquer le programme BBG. Les filles ont choisi des challenges orientés sur la vie quotidienne à la maison. Lou a choisi de s’habiller plus vite le matin pour pouvoir partir en vélo. L’objectif de ce tour était de se fixer un challenge personnel et de savoir que l’on se soutient les uns les autres au cours de la semaine pour accomplir ce challenge.

Pour Emma, on a aussi fait un contrat à part, rapport au skateboard qu’elle aimerait beaucoup avoir. Du coup, elle apprend à lancer des machines, à se servir du lave-linge et à trier les différents vêtements. Ca lui plaît et ça nous rend service car le soir, on est sûre d’avoir du linge à plier. A la fin du mois, si le contrat est rempli, on participera à l’achat du fameux skateboard. Elle devra aussi contribuer, à hauteur de son budget.

Ca peut paraître un peu formel comme ça, on n’est pas en entreprise, mais je pense qu’au même titre qu’une équipe dans ma boîte, on est différents et on doit fonctionner ensemble, donc se soutenir et se comprendre. Et si l’on sait un peu mieux où chacun en est, alors on avance mieux, la communication est claire.

On va voir comment ça se passe au fil des semaines, mais les premiers feedbacks sont positifs, alors tant mieux.

13 mai | 0 commentaires


Quand elle grandi d’un coup

Publié dans la catégorie Cogitations

owl Parfois, les enfants sont surprenants et nous chamboulent dans nos certitudes. On pense les connaître par coeur et puis ils se mettent à grandir, comme ça tout à coup ! C’est un peu ce que j’ai ressenti ce week-end...

Ca a commencé samedi, quand j’emmenais ma grande au conservatoire. Elle papotait joyeusement avec sa copine sur le chemin et tout à coup, elle me sort "je sais que c’est toi et papa qui faîtes le Père Noël". Je l’ai pas vu arriver celle la et je suis restée un peu scotchée !
"Et qu’est-ce qui te fait croire ça jeune fille ?" lui ai-je répliquée, l’air hyper détendu (tu parles !). Selon elle, on fait du bruit dans les escaliers le soir de Noël. Mouai. Pas convainquant.
Je pense surtout que sa copine avait de solides arguments et que du coup, de fil en aiguille, elle a admis que certaines choses étaient louches. J’en ai donc profité pour leur dire que quoiqu’elles croient, elles étaient désormais responsables de ce secret auprès de leurs petites soeurs.

En rentrant du conservatoire, on a continué notre discussion toutes les deux et elle s’est remémoré les bons souvenirs liés à ces croyances. Je lui ai dit qu’elle pouvait continuer à y croire si elle voulait, mais le charme était rompu. Ca aura tenu 8 ans.

Après un bref goûter, il a fallu repartir au cours de natation. Généralement, ce n’est pas moi qui l’emmène à celui-ci, donc j’avais prévu large, au cas où on trainerait à attacher les vélos ou qu’il y ait une pause pipi urgente. Bref, elle était à l’eau 10 minutes avant son cours.
N’étant pas en maillot avec elle, j’ai accepté qu’elle aille sur le devant du grand bassin, là où elle a pied et peut jouer sans danger. Un maître nageur la voyant se débrouiller est allé lui proposer un petit défi : nager une longueur seule, sans s’arrêter afin d’obtenir le bracelet gris qui permet aux enfants d’être dans le grand bain sans adulte.
J’ai vu le regard de ma puce s’illuminer ! Elle est parti se mettre au bout du bassin, concentrée et s’est élancée. Les deux premières tentatives ont échoué mais le maître nageur l’a encouragé à s’élancer une dernière fois et elle l’a fait. La fierté se lisait dans ses yeux lorsqu’il lui a mis le fameux bracelet au poignet ! Elle a pu jouer sur toute la longueur avant son cours, fière et sereine.
Sur le bord du bassin, j’étais vraiment heureuse de la voir s’éclater dans l’eau et d’avoir pu la voir se dépasser.

Dimanche, nous avons fait une rapide virée à Decathlon pour lui trouver un jogging de sport, le sien étant troué. On est évidement revenu avec tout un tas de trucs imprévus au départ, mais bon. Comme à son habitude, elle a voulu aller tester des trotinettes et des skateboards. Je sais que le Yamba lui fait envie depuis longtemps, mais elle a déjà un skate et n’en fait pas tant que ça. Avoir un autre skate n’étant pas un besoin, je lui ai demandé de se l’acheter elle même si elle le voulait vraiment. La reflexion a fait son chemin et elle s’est demandé si elle en avait besoin, si elle allait en faire plus, quelles étaient ses motivations et si elle pouvait se le permettre par rapport à son budget. Au final, après 10 min de skate dans les allées, elle est revenue les yeux un peu humides et m’a dit "je ne vais pas le prendre". Quelques larmes ont coulé, on a discuté et elle ne se voyait pas dépenser autant dans un skate qu’elle n’utiliserait finalement pas beaucoup plus que l’autre. J’ai été bluffé par sa maturité sur le coup, ça fait des mois qu’elle en parle de ce skate. La mettre devant ce choix avec son propre budget a complètement changé la donne et c’était une belle leçon.

On a fini le week-end devant "Le Retour du Jedi" qui a soulevé des tas de questions sur la façon dont on fait un film et sur la relation entre Anakin et Luke... On aurait facilement pu y passer des heures !
En un week-end, c’est comme si elle avait pris quelques années de plus, comme ça, d’un coup et ça fait tout drôle.

4 mai | 1 commentaire


Up and Down d’Avril

Publié dans la catégorie Cogitations

Avril a défilé à toute allure, ça mérite bien un petit Up and Down !

Up : Le printemps qui arrive, les jolis arbres en fleurs et l’abandon des collants pour les filles le matin. Elles ont ressorti leurs jupes et chaussettes et sont contentes de pouvoir être bras nus l’après-midi. Avec les jours qui rallongent, elles profitent bien du jardin après l’école, ça fait du bien.

Up : Loupiotte a démarré le foot samedi et a trouvé ça super. Elle n’a pas encore bien compris le principe de mettre le ballon dans le goal adverse mais ça va venir. En tous cas, les coaches ont été impressionnés par sa petite taille et sa determination sans faille. Depuis, elle se balade avec ses protège-tibias sur son pyjama le soir, tout va bien.

Up : J’ai passé ma semaine dernière à Hamburg dans un super Airbnb avec une terrasse sur le toit, le kif ! C’était génial de pouvoir être avec mes collègues, bosser ensemble, brainstormer et glander le soir avec un verre de vin.

Down : Des petites choses se remettent en question par rapport à notre déménagement en Allemagne, mais rien de grave.

Up : J’avais commencé à changer mon alimentation pour me caler sur le régime IG et j’ai bien fait car mon médecin a été formel : je ne dois plus manger de sucres. Au départ, c’était compliqué et puis j’ai pris le rythme et j’ai beaucoup moins faim. Un soir, j’ai eu le malheur de manger un bout de pain et ça m’a collé un tel mal de tête que j’ai compris que mon corps n’était pas fait pour ça. Selon mon médecin, j’ai un corps fait pour survivre à des famines... super utile.

Mai approche et sera chargé avec quelques jours de boulot à Paris, des vacances en famille dans le Dorset et un week-end à Bratislava. J’ai hâte !

27 avril | 3 commentaires


A 8 ans, on grimpe

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Dimanche nous avons organisé la fête d’anniversaire de notre grande. A la différence des autres années où l’on avait organisé une chasse au trésors et des olympiades (sous la pluie), nous avons opté pour une après-midi escalade cette fois-ci.

clipnclimb

8 petites filles nous ont rejoint à Clip’n Climb dimanche midi, pour 1h30 d’escalade. Passé les 30 min de briefing sécurité, elles se sont rués sur les voies. Grimper sur des cordes, des poteaux, un haricots géant, des kaplas, c’était vraiment le summum du fun !

Quatre d’entre elles avaient un autre anniversaire après et ont du partir en cours de route et j’ai ramené les quatre grimpeuses qui restaient à la maison, pour partager un gâteau au chocolat et quelques smarties. Notre grande a été bien gâtée par ses copines : kit de bracelets brésiliens, sticker book de Frozen, Minion, etc.

Ce fut une belle après-midi et les voir prendre confiance en elles, suspendues au dessus du vide, c’était super. Certaines ont vraiment repoussé leurs limites et passé un bon moment. En tous cas, ma grande ne tari pas d’éloge et de remerciements suite à ce fabuleux anniversaire et rêve d’y retourner !
Mission accomplie

20 avril | 0 commentaires


Loupiotte grandi

Publié dans la catégorie Actualités

5ans-Lou 5 ans déjà (oui je dis ça à chaque anniversaire) mais quand même, ça va vite ! Notre cadette grandi, s’affirme et s’épanouie. Malgré des nuits encore un peu chaotiques, on sent qu’elle prend confiance en elle sur pas mal de petites choses.

On ne se comprend pas toujours toutes les deux, notre relation peut être explosive par moment, mais on y travaille. Beaucoup de douceur et de câlins sont nécessaires pour débloquer les petites frustrations du quotidien.

Elle a 5 ans aujourd’hui et avait entouré la date sur le calendrier de la cuisine avec son nom en face. Elle l’attendait avec impatience ! Ce fut une journée tranquille à la maison faites de jeux de société et de puzzles, qui s’est terminé avec une belle moustache de chocolat et 5 bougies soufflées.

Bon anniversaire ma Lou !

11 avril | 2 commentaires


Armoire vidée

Publié dans la catégorie Actualités

spring

Comme prévu, cette semaine sans enfant m’a permis de vider mon armoire et quand je dis "vider" c’est vraiment ça ! Entre les fringues où tu te dis "un jour je referais un 38 et je rentrerai dedans, les vieux trucs de grossesse, les tee-shirts promotionnels, etc. j’ai pu remplir 7 sacs (+1 sac de chaussures). Tout est parti dans le container à vêtements du quartier et je pense que ça fera des heureux.

Mais que reste-t-il alors, me direz-vous ?

J’ai conservé : 8 tee-shirt manches courtes, 6 tee-shirt manches longues, 2 cols roulés, 3 chemises, 4 tee-shirt de sport (ML+MC), 3 débardeurs, 2 shorts, 3 pantacourts, 2 pantalons de sport, 2 pantalons de vélo, 3 pantalons classe, 4 pantalons de tous les jours, 3 hoodies zipés, 2 polaires, 2 sweats, 2 gilets, 5 robes (été+hiver) et quelques pyjamas pas trop usés.

Ca parait encore beaucoup, mais pour tenir toutes les saisons, il fallait bien ça. Je n’ai pas fait trop de tri dans les manteaux car certains sont encore là pour des raisons sentimentales (mon caban militaire par exemple). Bref, malgré tout, l’armoire respire et je sais que tout ce que j’ai gardé me va et me plaît.

C’est fou comme un ménage de printemps peut changer la façon dont on s’habille le matin. Plus besoin de chercher les trucs que je veux, tout est là, à disposition.

A part ça, les enfants rentrent demain et on aura bien profité de cette semaine à deux. Entre les balades dans les parcs, les soirées au resto, les moments tous les deux, ça nous a fait du bien ce petit break de Pâques.
On est paré pour la dernière ligne droite à Londres et notre départ pour l’Allemagne !

8 avril | 1 commentaire


Ménage de printemps !

Publié dans la catégorie Actualités

pokemon Il nous reste 4 mois à Londres et le temps est venu de faire le vide dans la maison histoire de partir plus léger. La poussette et le réhausseur de chaise vont pouvoir aller se trouver une nouvelle maison, ainsi que pas mal de vêtements que je ne mets plus. Suite à l’article de TroisFoisPapa sur le projet 333, j’ai décidé de vider les 3/4 de mon armoire histoire d’y voir plus clair. Je n’ai plus de clients donc beaucoup de mes fringues de "représentation" ne me servent plus à rien, tout ça va être donné à une charity locale.

Du côté des enfants, on avait déjà fait un gros vide l’été dernier au niveau des jouets de bébé, donc je n’y remettrais pas le nez. En revanche, beaucoup de vêtements en 3-4 ans vont aller remplir les armoires d’autres enfants, car tout est devenu trop petit pour Loupiotte.

On a la semaine pour faire le vide, profiter de ce week-end de 4 jours pour sortir, voir des copains, faire des brunch et dormir (enfin !). Ca nous démange de commencer à faire des cartons pour avancer, mais c’est encore un peu tôt. L’envie de s’installer ailleurs grandi et on a hâte de déménager !

La photo n’a rien à voir, mais je la trouvais sympa

3 avril | 1 commentaire


Une équipe qui booste

Publié dans la catégorie Cogitations

team Je trouve petit à petit ma place dans notre petite équipe européenne. On apprend à se connaître, on partage un peu plus que le boulot, parfois même un coin de canapé. Certain jours j’ai le sentiment d’être totalement à ma place et certains autres, je me sens larguée. En tous cas j’apprends un peu plus chaque jour !

Cette année 2014 (de merde) à sacrément entamée ma confiance en moi du coup je me remets constamment en question... Heureusement, il y a des gens géniaux dans l’équipe qui me redonnent un coup de boost quand il le faut. On a une connexion particulière, malgré le travail à distance, ce sentiment que l’on fait avancer les choses dans le même sens et qu’on peut se faire confiance. Pas de politique, de coups bas etc. Ça fait du bien dans une si grosse organisation.

Je rentre d’une semaine en Allemagne qui s’est terminée par un gros événement à Hanover. Près de 4000 joueurs, une queue qui n’en finissait pas, des drapeaux et une super ambiance. Comme l’impression de revenir d’un Frat, la spiritualité en moins.

J’ai retrouvé les miens avec plaisir hier soir, les filles semblent même avoir un peu grandi ! On part à Paris dans quelques jours et elles y passeront leurs vacances de Pâques. On ne s’est pas prévu grand chose pour le week-end de Pâques mais je pense que les plans se dessineront au fur et à mesure.

Photo de l’Agent NCC1701R

30 mars | 0 commentaires


Trouver sa place

Publié dans la catégorie Cogitations

Ballet Depuis quelques mois, Loupiotte fait de la danse classique. Ca faisait longtemps qu’elle voulait enfiler un tutu, des chaussons et aller danser, donc on a fini par l’inscrire à un cours de danse derrière la maison. Elle a beaucoup aimé les premiers mois et puis elle s’est lassé. On n’a pas trop compris pourquoi... Est-ce le fait qu’il n’y ait que des filles ? A-t-elle besoin d’une activité plus "physique" ?

Ce dernier mois elle y a été à reculons mais on l’encourage à continuer jusqu’à la fin de l’année. Ce week-end, on a assisté à son spectacle de fin de trimestre. C’était la première fois que je la voyais danser. En effet, elle n’était pas tout à fait dans son élément et ce qui m’a frappé c’est qu’elle n’a pas trouvé sa place dans ce groupe de petites filles. Elle est souple et se concentre mais elle ne s’amuse pas, alors que les autres sont à 100% dedans.

A l’école non plus, elle ne parvient pas à trouver sa place. Elle joue avec tout le monde mais n’est pas à l’aise, elle préfèrerait nettement jouer avec sa soeur. Du coup, on s’est dit qu’une des solutions pour qu’elle se sente à l’aise dans un groupe, serait qu’elle fasse un sport collectif. Et ça tombe bien, elle est super attiré par le foot !

Il ne nous reste plus beaucoup de temps sur Londres, mais dès que l’on sera à Hamburg, on ira voir pour l’inscrire dans un club de foot (ou autre sport collectif).
Si vous avez aussi des enfants un peu en retrait, plus timide en groupe, je prends car c’est assez nouveau pour moi.

23 mars | 3 commentaires


Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...