Bao Blog


à propos...

Liens

Chercher son chemin

Publié dans la catégorie Cogitations

Quand on est plus jeune, voir ado, on nous apprend à réfléchir, à comprendre (à peu près) le monde qui nous entoure et on accumule des savoirs. Et puis on arrive dans le monde du travail et là, il faut penser ses expériences comme tendant toutes (plus ou moins) vers un objectif. Pour certain, l’objectif est d’aller bosser dans telle ou telle boîte, pour d’autre c’est de pouvoir entreprendre, pour d’autre encore d’atteindre un poste en particulier. Bref, on construit sa carrière pour atteindre quelque chose au final.

Mais que se passe-t-il lorsque l’on n’a pas d’objectif ?

Ma carrière, je la construit au fil des expériences, des rencontres et des opportunités. Je ne parviens pas à trouver de métiers précis que j’aimerais exercer, où je sens que je serais parfaitement épanouie. Chaque expérience a son lot de challenges et d’opportunités. Mais actuellement, je sens que je suis à un virage et qu’il va falloir que je fasse des choix pour "monter d’un cran"... vers quoi ? aucune idée, mais monter quoi. Redescendre, ça ferait mauvais genre vous voyez.

Comme souvent, je piétine, je doute de moi même ... et pourtant, quand je regarde ces 8 dernières années, je me dis que j’ai cravaché et eu beaucoup de chance. J’ai rencontré des gens extras, qui ont eu confiance en moi et j’ai grandis un peu tous azimuts. Il faut que je trouve ce que je veux faire de tout cela, où je pourrais transmettre aussi... ça j’en ai vraiment envie.
8 ans ce n’est rien, je ne suis même pas à la moitié de ma carrière, alors il serait temps que je décide de la direction que j’ai envie de prendre, avec confiance et passion !

1er avril | 3 commentaires


L’été en plein mois de Mars

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Ce week-end, je suis partie rendre visite à une copine à Madrid. Je connaissais un peu Barcelone, mais Madrid c’était la première fois. Je suis arrivée le jeudi soir et j’ai tout de suite été mise dans le rythme de vie des madrilènes ! Dîner de soupe froide et tartines de jambon fromage. Point d’humidité dans cette capitale, de grands monuments, un immense parc et un centre ville bouillonnant.

Le vendredi, j’ai été découvrir le bureau de Madrid, situé au nord de la ville et ai eu plaisir à me fondre dans la masse de travailleurs qui prennent le métro le matin. C’était assez troublant d’être dans une ville dont je comprend à peine la langue. Au bout de 3 jours, je comprenais ce que l’on me disait et j’étais capable de commander un petit dej au Starbucks (y’a un début à tout !). On est sorti le vendredi soir avec tout un groupe de jeunes français, espagnols, allemands, mexicains, une joyeuse troupe. Ils mangent assez tard (22h), du coup le goûter est complètement légitime (héhé !).

Le samedi, nous avons chaussé nos lunettes de soleil, laissé les vestes au placard et sommes parties arpenter la ville. De la Puerta del Sol, au Palais royal, jusqu’au Temple de Debod et Gran Via où l’on a fait un peu de shopping. On a déjeuné léger et on a continué vers le Café Commercial pour un "Chocolate con churros". On est rentré se poser un peu avant de repartir dîner des tapas et boire des volcans dans un bar hawaïen. Beaucoup de marche, de soleil, de rire, de discussions animées et le plaisir de se retrouver après 5 ans.

Le dimanche, on a été dans le parc du Retiro qui fait deux fois la taille de Hyde Park et où les madrilènes vont courir et profiter du soleil. Il y a des pistes cyclables, des aires de jeux pour les enfants, un lacs, des vendeurs de glaces, etc. On a arpenté le parc, regardé les gens jouer au padel, croisé plein de cyclistes et on est remonté jusqu’au lac. Le monde nous a fait fuir le plan d’eau et on a préféré se poser au calme, à l’ombre des pins. 25 degrés, les pieds dans l’herbe, la tête au soleil, on se serait cru en été. Pourtant, les gens gardaient leurs gilets... un anglais aurait été en short et tongues par un temps pareil, on ne vit vraiment pas dans les mêmes contrées !

Et puis il a fallu se séparer et quitter cette ville qui m’a complètement charmé. Dans un mois et demi, on remet ça mais à Londres et ça promet d’être cool... pourvu qu’on ait un peu de soleil.

17 mars | 1 commentaire


La Cour de Babel

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

C’est quelque peu circonspect que j’entre dans la salle où va être projeté "La cour de Babel". Je n’ai pas tellement l’habitude de voir des documentaires au cinéma. Sur Arte, ok, mais si c’est trop ennuyeux, je sais que je peux zapper. La salle est petite, et ne se remplie pas totalement, ce qui me confirme que je ne suis pas le seul à avoir quelque appréhension.

La cour de Babel est une histoire à choix multiples. Il y a un fil rouge, un thème général qui est l’école, la classe, mais la véritable histoire n’est pas là. Elle est dans tous ces destins croisés. Je sais pourquoi j’étais dans mon collège : parce que c’était le plus près de chez moi. Mais les enfants de cette classe ne sont pas là par proximité géographique. Au contraire, ils viennent de Londres, d’Ukraine, du Mali, de Chine ou encore d’ailleurs. C’est justement leur diversité qui les réunie. Dans la douleur de l’adaptation, souvent, mais dans la découverte, surtout.

Croyances personnelles, relation à la religion... les réflexions et regards d’enfants sont souvent drôles. Mais ce film est aussi empli des émotions suscitées par ces histoires personnelles, souvent dramatiques, et par les départs des uns et des autres qui continuent leur voyage, bon an mal an.

Un petit bijou qui nous ouvre les yeux sur ces enfants qui frappent à notre porte. Qui souffrent de n’être plus chez eux, qui n’attendent que de poser leurs bagages.

Le film sort aujourd’hui, courrez-y !

Merci à Benoît pour sa présence à cette avant-première

12 mars | 0 commentaires


Up and down de février

Publié dans la catégorie Cogitations

Février a été un mois réconfortant, me donnant des occasions de me poser afin d’aborder sereinement mars, qui démarre sur les chapeaux de roues :

- Nous avons reçu des amis pendant les vacances de ma grande et cela lui a fait le plus grand bien. On a partagé de super moments tous ensemble, on s’est baladé sur les bords de la Tamise et on a fêté les anniversaires des deux copines inséparables avec du tiramisu aux specullos,

- J’ai repris doucement le boulot après ce break et ai profité de mes matins pour emmener les enfants à l’école et travailler de la maison. Cela m’a permis d’aller à la piscine avec ma grande et de voir constater ses progrès en natation. C’est un bonheur de la voir nager comme un poisson dans l’eau !

- Nous avons profité d’un dimanche pour aller nous balader à Greenwich, monter à l’observatoire, aller au planétarium et passer du temps avec les copains. Les filles ont adoré dévaler les collines, manger des churros et prendre le DLR pour la première fois,

Un mois de février où je me suis recentrée sur les miens et cela m’a fait le plus grand bien. Mars a démarré un peu fort côté taf et les prochains mois s’annoncent intenses (j’ai l’impression que c’est toujours assez "intense" en fait) et il faudra que j’arrive à être à 100% sur tous les tableaux... 2014 est un peu en tournant d’un point de vue carrière, il faut que j’arrive à faire le point sur ce que je veux vraiment faire de ma vie professionnelle.

Le soleil a commencé à pointer le bout de son nez et nous allons sans doute pas mal en profiter ces prochains week-end !
Bon mois de Mars !

7 mars | 0 commentaires


L’âge de raison

Publié dans la catégorie Cogitations

Ma grande a 7 ans aujourd’hui, l’âge de raison dit-on... Elle apprend à faire du roller, chante en anglais, commence à écrire en français, aime jouer aux Lego et lire des BD.
Elle se construit doucement et nous faisons notre mieux pour l’aider à grandir, ne pas se laisser marcher sur les pieds et être capable de se faire son propre avis. C’est une grande fille, pas encore ado (heureusement !) qui se pose pas mal de questions et qui a besoin de nourrir sa curiosité.

Bon anniv ma grande :)

21 février | 0 commentaires


Envahis par les microbes

Publié dans la catégorie Cogitations

Depuis une semaine, nous sommes envahis par les microbes. Ca commencé par moi, dimanche dernier. Je me suis retrouvée clouée au lit, impossible de faire l’aller-retour en France pour un meeting, obligée de garder la chambre pendant un peu plus de 2 jours. Jeudi, j’étais sur pieds, encore un peu fatiguée, mais capable de regarder un écran sans avoir envie de taper ma tête contre les murs.

Puis, ça a continué avec mon homme, qui a été pris de quintes de toux et de pics de fièvre. Couché à 20h tous les soirs cette semaine, mais ça n’a pas suffit. J’ai rapporté des antibios de Paris pour qu’il puisse se soigner et ça commence tout juste à aller mieux.

Depuis samedi, c’est au tour des filles de subir le virus. Coups de fatigue, pics de fièvre (parfois très haut pour ma petite puce). On est un peu déçus car il fait super beau et on n’a pas pu en profiter. On se repose, on boit des tisanes, on range un peu la maison aussi. "Radio Gaga" continue de passer en boucle (à la demande de ma grande qui est dans sa phase "Queen" depuis quelques mois, mais fredonne du One Direction), on lui a sorti d’autres CD de Queen afin qu’elle diversifie un peu le répertoire et on alterne avec du jazz ou des comptines.
Les filles s’aménagent leurs petits coins pour se reposer dans le salon et bouquinent ensemble. Quand notre petite puce est fatiguée, on a plaisir à être tous les 3, à jouer aux 7 familles et à constater que notre grande progresse vite.

Du coup ces jours de maladie sont plus doux au final, car on fait un peu plus attention les uns aux autres. Pourvu qu’on ait encore un peu de soleil la semaine prochaine quand la meilleure amie de ma grande sera à Londres, quand tout le monde sera guéri.

17 février | 0 commentaires


Mes petites expériences

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Les travaux manuels n’ont jamais été mon truc, j’ai ce que l’on peut appeler "deux mains gauches". Les DIY, même avec les plus beaux tuto du monde, je galère et ça ne ressemble jamais aux jolis photos des autres.
À force d’essais, je peux dire qu’il y a pas mal de petites choses que je réussi en cuisine. Bon, j’ai un batteur électrique, mais c’est quand même un peu manuel hein. Ces derniers mois, j’ai pris l’habitude de cuisiner tous les dimanches, soit une de mes recettes habituelles soit un truc complètement nouveaux. En temps normal, quand j’ai la flemme, je fais des muffins au butternut façon Cindy ou des les cookies de Shalima. En janvier j’ai aussi fait des galettes des rois, une normale et une au chocolat qui ont eu pas mal de succès chez nous. Et puis, le week-end dernier j’ai eu envie de tenter un truc un peu fou : faire du pain.

J’avais eu l’occasion d’en faire aux scouts, demandant aux habitants du coin de nous donner de quoi faire du pain en échange de services. Ca doit bien faire 15 ans que je n’en avais pas fait et j’y ai remédié le week-end dernier avec un joli pain complet. Toute la famille s’est régalé, surtout quand il était tout chaud sorti du four avec du fromage. Une vraie réussite ! J’ai suivi les conseils de Anne sur ce coup là, qui récapitule très bien les étapes de fabrication du pain et donne de bons conseils.

En parallèle, j’ai décidé de me remettre aux quads. Les miens datent de quand j’avais 13 ans, les oeillets sont tous explorés et je suis un peu à l’étroit (vous avez grandi des pieds pendant vos grossesses ?). J’ai retrouvé un nouveau model d’Adidas re-édité d’un modèle existant dans les années 90 et je suis en train de me préparer de nouveaux quads avec ma platine et mes roues existantes.

Ca risque de ressembler à peu près à cette paire là à la fin. Je vais remettre les mains dans les roulements, la crasse des roues, boulonner, déboulonner, etc. Ils ne seront pas prêts tout de suite, mais promis dès que c’est fini, je vous montre tout ça.

Voilà, je ne suis pas manuelle mais je tente des trucs et ça m’éclate de m’entrainer et de finir par faire quelque chose de chouette. Si ça peut réjouir les papilles de mes gourmands et assouvir mes envies de vitesse, c’est gagné !

Je fais aussi le projet 100 Happy Days et poste une photo de petit bonheur une fois par jour. Je pense essayer d’en faire une petite vidéo à la fin. Si vous aussi vous voulez apprendre à trouver de la joie dans votre quotidien (et c’est pas forcément tous les jours facile), you’re welcome !

10 février | 0 commentaires


Up and down de Janvier

Publié dans la catégorie Cogitations

Ce premier mois de 2014 a été chargé et comme il démarrait assez mal, je pense qu’un petit point s’impose :

- Côté taf, rien de nouveau. Des challenges et une incertitude pesante... Bref. #down

- Après des semaines de pluie et de grisaille, on a enfin eu 2 jours de soleil ce week-end et ça a tout changé ! Balade en "forêt" avec ma petite puce dimanche matin, de quoi patauger dans la boue, regarder les vers de terre et papoter. #up

- Remonter sur des rollers (pas exactement des quads mais presque) et aller rouler avec ma grande. En une semaine, elle a bien progressé et a compris le mouvement. Elle a fait quelques chutes mais étant bien protégées, tout s’est bien passé. J’ai également fait une jolie chute (à l’arrêt comme d’hab) qui m’a bien abîmé le genoux droit. Mes 15 ans m’ont semblé loin tout à coup... #up

- J’ai participé à mon premier tournois de tennis samedi et me suis faite battre par un gamin de 9 ans. Bon en même temps, il a sans doute plus de leçons de tennis à son actif que moi, donc c’est certainement logique. Faire un service relève de l’impossible, toutes mes balles arrivent systématiquement dans le filet. Bref, j’ai du chemin à faire et c’est tant mieux. #up

- J’ai beaucoup aimé cette vidéo de Cyprien car je me fait régulièrement ce genre de reflexions par rapport aux marques. Tellement ça pour IKEA ! #up

- Encore et toujours des allers-retours à Paris. C’est à la fois stimulant car je peux voir mes clients, mais également épuisant car je dors peu et je n’ai pas le temps de me poser pour réfléchir. #down

- 7 mois que je ne me déplace presque qu’en vélo. Je prends les transports le week-end quand on est tous les quatre. J’ai appris à faire avec la pluie, le vent, la grêle... comme il y a toujours une douche chaude qui m’attend au bout du chemin, la météo n’est plus vraiment un problème. #up

- J’ai posé quelques jours de vacances pour la venue d’une amie et de sa fille (la meilleure amie de ma grande). On attend tous ces quelques jours avec impatience et les filles comptent les jours (littéralement). #up

- Il faudra que je vous raconte mes "dimanches cuisine" et mes petits projets de bricolage, car ça devient une habitude et j’en profite pour tenter de nouvelles choses. #up

En relisant quelques notes de mon blogs, je réalise que souvent on aspire à un peu de stabilité, que l’on court après presque... En fin de compte, on l’a et on la transmet à nos filles naturellement. La stabilité on ne l’a jamais vraiment dans notre quotidien, dans nos jobs, là où on habite, mais on essaie de transmettre à nos enfants que quand on est stable dans sa tête, on est prêt à tous les changements.
Voilà, c’était la pensée philosophique du jour !

3 février | 2 commentaires


Du voyage au partage

Publié dans la catégorie Actualités

Je voyage beaucoup ces temps-ci et en arrivant à Paris cette semaine, une question m’a frappé à la descente de l’Eurostar : comment faisait-on avant l’apparition de services comme Über et Airbnb  ?

On faisait la queue des heures pour avoir un taxi en descendant du train, avec un peu de chance celui-ci prenait la carte bleue, mais sinon il fallait trouver un distributeur quelque part pour tirer de l’argent. Parfois on tombait sur un chauffeur sympa, qui ne mettait pas la musique trop fort, qui ne fumait pas et ne nous faisait pas faire le tour de Paris... Quand on avait de la chance.
Sinon, on pouvait aussi faire la queue au distributeur de tickets de métro et attendre 10 minutes une rame sur la ligne 4 afin de rejoindre le centre de Paris.

Arrivée à destination, on découvrait une chambre d’hôtel à peu près propre, avec des murs en papier à cigarette qui nous permettaient de profiter du programme télé de nos voisins. On tentait de travailler avec un wifi très approximatif (souvent totalement inutilisable) et on se rabattait sur le partage de connexion depuis un mobile.

Certes, je ne suis pas allée dans les plus beaux hôtels du Monde et je voyage au plus bas prix. Mais quand même, y’a un minimum...

Depuis que j’utilise Über et Airbnb, je voyage presque avec plaisir. Oui, parce que je ne viens pas à Paris pour le fun en fait, j’y viens pour travailler donc j’ai besoin que se soit efficace.
Je commande mon Über descendant du train et je le retrouve en sortant de la gare, il y a toujours des bouteilles d’eau (oui, même en überX), les chauffeurs sont adorables, je n’ai jamais besoin de me pré-occuper de sortir une carte de paiement car tout est déjà rentré dans l’application et ça me coûte rarement plus de 15€.

J’arrive chez mon hôte Airbnb que je connais généralement, car je viens souvent. Je retrouve ma chambre pour quelques jours, on prend le temps de discuter, on se boit même une tisane parfois. J’ai rencontré deux ou trois personnes via Airbnb, qui sont devenus des potes. Nous avons partagé un peu de nos vies, rigolé, brainstormé et on s’est revu hors de l’appartement finalement. C’est un vrai créateur de lien, qui permet de ne pas rester seul dans sa chambre d’hôtel (sans wifi), de re-découvrir Paris sous un autre oeil et de se faire des copains.

Bref, tout est plus smooth, plus simple, plus sympa aussi. Ca change complètement mes voyages qui sont très intenses et ça ajoute un peu d’humanité bienveillante. Sans ces services, je viendrai à Paris en trainant des pieds, la boule au ventre.

Je ne suis pas là pour faire de la pub, mais juste partager mon expérience car je crois que nous vivons un peu trop chacun dans notre bulle ; ces deux services permettent d’en sortir et de créer quelque chose avec les autres...
Après tout, c’est un peu l’objectif du web au départ : partager.

D’ailleurs, si vous n’avez jamais utilisé Über, voici £20 cadeau pour découvrir le service.

21 janvier | 3 commentaires


Post-vacances

Publié dans la catégorie Cogitations

Après la reprise vient la petite dépression sournoise d’après-fête...
Quitter la maison, retourner au boulot, devoir entrer dans la bataille sans savoir où cela me mènera. Trop de questions restent sans réponse, trop d’injustices qui me minent le moral et rendent mes journées difficiles...

Et quand je prends du recul et que je m’interroge sur ce qui pourrait arriver de mieux, je me dis que ce n’est que moi et ma résistance au changement, que je devrai me réjouir de ce que j’ai... Mais je n’y arrive pas.

Envie de rien, juste de ne plus parler, de ne plus ouvrir mon ordi, de me déconnecter quelques jours, complètement. J’ai ressenti ce genre de vide après mes accouchements, mais ça reste très inopportun de ressentir ça au milieu de rien.

Je me raccroche à des petits bonheurs quotidiens comme embrasser mes filles dans le cou avant d’aller dormir, prendre mon vélo et lutter contre le vent, voir les autres sourire.

Dur reprise donc pour démarrer l’année... Pourvu que 2014 s’éclaircisse dans les prochaines semaines...

8 janvier | 2 commentaires


Here we go, again !

Publié dans la catégorie Cogitations

Notre première semaine de vacances a été rythmé par des sorties au ciné, des soirées en amoureux et l’appart à ranger. Après cette semaine calme, mes amis d’aumônerie ont débarqué avec leurs 4 enfants. J’ai eu également l’idée de proposer à d’autres de nous rejoindre. Nous nous sommes donc retrouvé à 14 pour dîner pendant quelques jours... une sacrée aventure quand on voit la taille de notre cuisine. Des Mont d’Or, de la charcuterie, de bons vins, des cailles, du foi gras, que du bon rapporté de France ! Il y a eu des balades en bus, à pieds, en bateau, des enfants qui courent, des réveils un peu tôt et beaucoup de vaisselle.

Au final, malgré la logistique et la propreté approximative des lieux, nous avons passé de bons moments et les enfants semblent en avoir profité également. Ca été l’occasion d’observer comment chacun élevait ses enfants et de se rendre compte que l’on galère à peu près tous sur les mêmes trucs : jouer calmement, respecter les affaires des autres, écouter, etc.

Ces quelques jours m’ont rappelé nos camps d’aumônerie d’il y a 15 ans... On n’a pas tant changé que ça. Parfois je me demande comment notre petite bande traverse les joies et les peines en restant soudée, malgré les distances. On ne se comprend pas toujours, on ne met pas les priorités sur les mêmes choses, mais je crois que l’on s’aime profondément. Les enfants terribles, les aventuriers, les originaux que nous sommes rions toujours de bon coeur autour d’un bon repas et savons partager nos hauts et nos bas.

Avec cette nouvelle année qui démarre, je nous/vous souhaite de garder un oeil ouvert et curieux sur le Monde et de sortir de nos zones de confort pour grandir.
2014 s’annonce riche en aventures, here we go again !

2 janvier | 2 commentaires


En décembre j’ai aimé...

Publié dans la catégorie Actualités

... Mes nouvelles lunettes qui me permettent de moins fatiguer mes yeux quand je suis devant un écran (plus de 8h par jour). Et elles ajoutent un petit côté "fashion" que je n’ai jamais eu, faut bien commencer par quelque chose !

... Mes ongles qui poussent (toujours plus fashion donc). Il m’aura fallu plus de 30 ans pour avoir des ongles longs ! J’ai sauté à pieds joins dans la folie du vernis, les manucures à £10 en bas de la maison et tout cet univers coloré qui s’offre à moi. Mon homme est ravi mais se demande parfois quelle mouche m’a piqué.

... Notre sapin et ses jolies décorations qui nous ont fait entrer dans ce mois de décembre des étoiles plein les yeux, malgré une météo déprimante au possible.

... Voir ma loupiotte grandir, se faire des copains à l’école et ajouter des mots d’anglais au milieu de ses phrases. Tout est encore un peu mélangé dans sa petite tête et elle nous sort des "Regarde la balle qui bounce maman !" sans complexe.

... Constater encore une fois la mémoire fabuleuse de ma grande qui nous explique le vieillissement cellulaire un samedi au petit dej, 3 mois après que son papa lui ait expliqué. Par contre, quand il s’agit de retenir que l’on ne réveille pas ses parents le samedi avant 8h, bizarrement sa mémoire lui fait défaut !

Ces derniers jours tous les quatre m’ont fait prendre conscience de la chance que l’on a d’être ensemble et que 2 semaines séparées ne vont pas être simples. Je sais que chacun va pouvoir souffler et que nous serons encore plus heureux de nous retrouver en Janvier !

21 décembre 2013 | 0 commentaires


Holidays Season

Publié dans la catégorie Cogitations

Décembre est déjà bien avancé mais on est presque blasé de voir les décorations de noël mises en place depuis novembre. On profite quand même de nos week-ends pour aller se promener, sentir le Christmas spirit, s’acheter des bonnets, aller caresser les rênes du Père Noël à Covent Garden et boire du chocolat chaud.
Le reste du temps, on fait des gâteaux, presque tous les dimanches en fait. Sablés, scones, cookies, tout y passe ! Généralement, les fournées ne font pas plus de 24h avec les gourmands que nous sommes.

Les réveils en semaine sont de plus en plus difficiles, je crois que tout le monde a besoin de vacances. Elles seront là dans quelques jours, enfin ! Je me fais une joie de pouvoir faire des grasses mat, aller au ciné, ranger la maison, cuisiner, refaire mon CV, tout ce que j’ai procrastiné en somme.

Mon moral a pris un sacré coup comme je vous le racontais il y a quelques semaines, mais mon job est assuré, du moins pour l’instant... Car les choses peuvent bouger vite. Je croyais pouvoir oublier ce stress, le mettre un peu de côté, mais ça ne sera pas le cas : 2014 s’annonce déjà comme un challenge à relever. Finalement, c’est sans doute de ces situations, que sortent les meilleurs idées, les plus beau défis, ceux dont on peut être fière et qui nous font grandir, alors allons-y !

Merci à vous tous qui me lisez et qui me déposez de gentils commentaires.
Bonnes fêtes !

18 décembre 2013 | 2 commentaires


Couleurs d’automne à Richmond

Publié dans la catégorie Actualités

Le week-end dernier nous avons été marcher à Richmond avec des amis. L’occasion de profiter des couleurs d’automne, de passer du temps ensemble et de laisser les enfants jouer entre eux. Contre toute attente, mes deux puces ont super bien marché, même ma grande qui a tendance à se plaindre dès que l’on marche plus d’une heure. Ma petite m’a même épaté, se trouvant tout à fait à l’aise au milieu de ce petit groupe, chantant et marchant de bonne humeur. Elle a particulièrement aimé jouer à cache-cache avec son papa dans Isabella Plantation où il y a plein de petits endroits où se cacher.

Au milieu de notre balade, nous avons improvisé une pause thé/café sous un superbe arbre rouge, grâce à Delphine qui avait tout prévu.

Puis on a continué notre promenade à la recherche des cerfs. Nous avons vu quelques troupeaux de loin et avons pu approcher un cerf solitaire.

On a terminé cette bonne journée de marche au pub, pour un late lunch (il était 15h). Ca a été une vrai bataille pour avoir des tables pour nous tous, sachant que certaines familles anglaises étaient là depuis 11h30. Le pub c’est tout un univers en fait !
Une superbe journée au grand air, des rires, un bon fish’n chips et des couleurs plein les yeux !

25 novembre 2013 | 3 commentaires


Un week-end magique à Disneyland

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

J’ai eu la chance de passer un week-end complet dans le monde magique de Mickey. Une première pour moi et pour ma grande qui ne savait pas du tout où je l’emmenais !

Après s’être un peu perdues pour trouver notre hôtel et notre resto, nous avons joyeusement marché sous la pluie à la découverte du parc. On a particulièrement aimé Adventureland avec le bateau des pirates, l’arbre des enfants perdus, le rocher du crâne. Un peu plus tard, on a découvert le Train de la mine où nos fastpass ont été bien utiles ! Première attraction de grands pour Emma et elle a adoré ! On a eu la chance de le refaire de nuit, lorsque le parc était privatisé.

Autre exclusivité de ce week-end : la projection de La Reine des Neiges, le Disney de Noël. On a pu profiter des 15 premières minutes mais avons du sortir car ma grande puce est une sensible et n’a pas pu retenir ses larmes. Pour se consoler, on a été visiter Discoveryland à la fermeture du parc. On a bien aimé Orbitron (que l’on a fait 3 fois de suite) et Star Tour.

Super expérience également à l’hôtel où nous étions, qui m’a fait réaliser que dormir sur place c’est quand même le grand luxe. On a pu profiter du parc à fond et passer se sécher au milieu de l’après midi. Le soir, nous avons vécu l’un des moments les plus magiques de ce week-end : l’allumage du grand sapin. Une histoire racontée toute en lumières et la neige qui s’est mise à tomber des toits de Main Street, au milieu du show, c’était quasiment magique. On a même croisé le Père Noël, ce qui a un peut choqué ma grande qui s’est demandée ce qu’il faisait là alors qu’il avait des tas de jouets à fabriquer... Je pense qu’il n’en a plus pour très longtemps chez nous lui !

Passer deux jours à Disneyland pour ce superbe événement presse m’a aussi permis de revoir Isa et Isa et de faire la connaissance de Papacube. Un vrai plaisir de se croiser là ! On a été ensemble au Disney Dreams sur le thème de Noël, l’autre superbe événement de ce séjour. Je ne sais pas comment le décrire tellement c’était fou... Entre le feu d’artifice, les projections de films sur l’eau, les Disney Ears (oreilles de Mickey lumineuses que nous avions tous sur la tête) qui interagissaient avec le show, c’était vraiment magique.

Ma grande a répété "C’est trop cool !" environ 200 fois ce week-end et je crois qu’elle a vraiment adoré les moments que l’on a passé ensemble. Nous ne connaissions pas Disneyland et je ne pensais pas adhérer aussi facilement à la "magie de Disney" mais on tombe très vite dedans, surtout dans les conditions exceptionnelles dans lesquelles nous étions !

Un grand merci à Anne pour cette expérience magique

12 novembre 2013 | 7 commentaires


Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...