Bao Blog

Accueil > Cogitations > Chercher son chemin

Chercher son chemin

mardi 1er avril 2014, par Bao


Quand on est plus jeune, voir ado, on nous apprend à réfléchir, à comprendre (à peu près) le monde qui nous entoure et on accumule des savoirs. Et puis on arrive dans le monde du travail et là, il faut penser ses expériences comme tendant toutes (plus ou moins) vers un objectif. Pour certain, l’objectif est d’aller bosser dans telle ou telle boîte, pour d’autre c’est de pouvoir entreprendre, pour d’autre encore d’atteindre un poste en particulier. Bref, on construit sa carrière pour atteindre quelque chose au final.

Mais que se passe-t-il lorsque l’on n’a pas d’objectif ?

Ma carrière, je la construit au fil des expériences, des rencontres et des opportunités. Je ne parviens pas à trouver de métiers précis que j’aimerais exercer, où je sens que je serais parfaitement épanouie. Chaque expérience a son lot de challenges et d’opportunités. Mais actuellement, je sens que je suis à un virage et qu’il va falloir que je fasse des choix pour "monter d’un cran"... vers quoi ? aucune idée, mais monter quoi. Redescendre, ça ferait mauvais genre vous voyez.

Comme souvent, je piétine, je doute de moi même ... et pourtant, quand je regarde ces 8 dernières années, je me dis que j’ai cravaché et eu beaucoup de chance. J’ai rencontré des gens extras, qui ont eu confiance en moi et j’ai grandis un peu tous azimuts. Il faut que je trouve ce que je veux faire de tout cela, où je pourrais transmettre aussi... ça j’en ai vraiment envie.
8 ans ce n’est rien, je ne suis même pas à la moitié de ma carrière, alors il serait temps que je décide de la direction que j’ai envie de prendre, avec confiance et passion !

Messages

  • Elle est loin l’époque de nos parents où l’on devait choisir une voie et s’y engager jusqu’à la retraite. Trouver une belle entreprise dans laquelle on gravirait les échelons un à un avec un but précis, sans se poser de questions parce que c’est comme ça que ça fonctionne.

    Aujourd’hui c’est différent : on a le choix et surtout le monde évolue beaucoup plus vite. Des métiers apparaissent pendant que d’autres disparaissent. Difficile donc d’imaginer un chemin alors que l’on ne peut pas dire quelle révolution sera faite demain, et encore plus dans nos métiers liés au numérique et aux nouvelles technos.

    Il faut suivre son instinct, ses envies aussi. Se laisser le choix, si on en a la chance, de vivre son métier et non de le subir. Ce questionnement perpétuel sur ce présent routinier et notre avenir qui semble toujours incertain est le mal de notre époque.

    J’ai commencé par l’hôtellerie, pour ensuite me lancer dans le web, et aujourd’hui, après 10 ans à vivre de ma passion, j’ai moi aussi envie de changement, besoin de nouveaux challenges, l’impression d’en avoir fait le tour. Ca apporte beaucoup de questionnements, de remise en question, de concessions aussi. Mais quand on voit le temps passé à travailler, il est important de s’y sentir bien et de s’y épanouir.

    Ne doute pas de toi même, prend juste le temps de chercher ce qui continuerait d’animer la flamme qui te passionne et te fait te lever le matin avec le sourire et l’envie d’aller plus loin ...

  • Un article tres juste, qui resone beaucoup..... comme quoi tu n’est pas la seule a te poser des questions sur what’s next ?! courage

  • Les objectifs ne servent qu’à une chose : être ré évalués, modifiés, bousculés...Personne n’arrive à aller dans une direction. Tu as déjà beaucoup construit ici, tu vis dans une ville extra et grâce à toi, ta famille en bénéficie. A peine 30 ans, je trouve que tu n’as pas piétiné !
    Le travail nous est nécessaire bien sûr - mais on peut parfois accepter qu’il ne nous comble pas totalement. Qui a dit qu’on devait tous s’éclater dans son travail ?

    Voir en ligne : http://claire-livinginlondon.blogsp...