Bao Blog

Accueil > Cogitations > De passage

De passage

mardi 8 mars 2011, par Bao


Rentrer deux jours toutes les deux semaines est presque devenu une souffrance. Voir les miens, faire des câlins, se rassurer et repartir. En deux jours, je ne retrouve ni ma place, ni mes habitudes. Je suis de passage et ça m’est insupportable.

Mon sac reste là, visible, dans un coin du salon. J’essai de ne m’occuper de rien, de ne pas bouleverser l’équilibre fragil que mon homme a mis en place avec les filles. Je ne fais que passer.
Mon linge roulé en boule dans un coin de la chambre repartira avec moi, pour ne pas surcharger le sac à linge sale et la machine à laver qui ne lave plus.

Dimanche soir, avec une boule dans la gorge, je vais voir mes enfants qui dorment paisiblement, en sachant que cette situation leur pèse autant qu’à nous. Ma petite puce fera ses premiers pas sans moi et saura bientôt dire "papa". Pour "maman", on attendra.
Je repars le lundi matin, sur la pointe des pieds, sac à dos un peu plus lourd, tête vide. Je ferme la porte et pars sans me retourner. Je serai à nouveau là dans 10 jours.

Le problème n’est pas la distance, le problème c’est ce passage, qui ne sert presque à rien, qui nous rassure et nous fait souffrir un peu plus à chaque fois.
On compte les semaines, les jours... Nous serons réunis aux Rameaux.
40 jours. Le carême va prendre tout son sens cette année.

D’ici là, je rentrerai encore deux ou trois fois, la boule au ventre et le sourire aux lèvres.
Ce n’est qu’un passage, une transition.

Messages