Bao Blog


à propos...

Liens

Je veux déménager !

Publié dans la catégorie Actualités, le 22 mars 2006

Entre le CPE, la loi DADVSI, l’actualité ne manque pas de rebondissements en ce moment. C’est bizarre cette mentalité française, on se bouge et on se sert les coudes... pour pouvoir se la couler douce tous ensemble ?! C’est pas parce que l’on vit sur des acquis qu’il faut arrêter de travailler, d’étudier (et d’être ouvert d’esprit) !! On a l’impression que les français ne savent pas être constants, qu’ils sont imprévisibles et je me demande encore comment des boîtes américaines peuvent vouloir investir chez nous, c’est de l’inconscience pure.

Pour ce qui est de la loi DADVSI, on vient de saboter notre commerce, notre dynamisme numérique et notre avance technologique avec une loi pareil. Advienne que pourra, on s’en mordra les doigts !

En tous cas, outre-manche on passe encore pour des imbéciles, des demeurés qui dorment sur leurs lauriers... J’habite à Paris, je suis française, mais je ne le revendique pas, bien au contraire, j’ai honte.


17 commentaires

  • 22 mars 2006 19:31, par toots

    A propos des USA, la loi DADVSI ce sont eux qui l’ont impulsé avec leur grandiose "Millenium Act" qu’ils ont poussé à la transposition par la fameuse directive EUCD, directive qui a permis à notre cher ministre de mettre le projet en procédure d’urgence...

    Enfin, je trouve ça marrant que le CPE soit soutenu en général par ceux qui travaillent dans des domaines où ils sont sûrs d’avoir des CDI et refusé par ceux même qui à qui on va proposer un CPE... Manque d’ouverture d’esprit justement, manque de compassion peut-être.. ?

    Quand au fait que les Français sont soit-disant mal vus à l’étranger, ça dépend de quels étrangers tu parles...

    Amicalement


  • 22 mars 2006 19:46, par Damdam

    On en a parlé un peu aujourd’hui. Je partage ton point de vue. Manque d’ambition des jeunes, peur des risques. Un CPE pour les quadra, je serais le premier à défiler. Mais là... Triste. Cela dit, ça n’empêche que cette proposition pourrait être améliorer (1 an au lieu de 2 ans, un minimum de justif avant de se séparer de la personne par exemple).

    Reste qu’on aussi des bon côtés en France, ne pas les oublier ! Jamais.


  • 22 mars 2006 23:12, par Bao

    Damdam> La France a certes de bons côtés, mais je ne m’y sens pas à l’aise... Je suis d’accord avec toi sur l’idée que cette loi sur le CPE peut être améliorée car elle part d’un bon sentiment à la base.

    Toots> Je ne pense pas avoir une situation sûre. Tout peut basculer du jour au lendemain, une gaffe est vite arrivée et tant qu’on n’est pas fonctionnaire, il n’y a pas de réel sécurité d’emploi. Si je suis plutôt pour le CPE c’est parce que je pense profondément que les employeurs sont frilleux. Ce contrat peut les pousser à faire confiance aux jeunes !
    De plus, un employeur qui forme quelqu’un pendant 1-2 ans (plus ou moins) et qui est sûre de son recrutement, ne va pas tout gâcher en licenciant la personne, il y perdrait beaucoup d’argent !
    D’après moi, ce contrat est comme tout contrat : il y aura des abus des deux côtés... et ça se passe comme ça avec tout. Tant du côté des employés, qui abuseront en pompant sur les assédics tous les 2 ans, passant de CPE en CPE, que du côté des employeurs qui licencieront de façon abusive (ça arrive et ça arrivera toujours). Après, chacun son point de vue et je respecte le tien ;-)
    Merci d’être passé par là !


  • 23 mars 2006 15:48, par Boumbo

    Par rapport au titre de ton article, je n’aurai qu’une reponse basique : qu’est-ce qui t’en empeche ???
    ensuite, quand on lit le reste de ce que tu ecris, j’aurai tendance a t’encourager a partir a l’etranger, car le France n’est pas prete de s’arreter de raler.
    tu dis que ta situation n’a rien de sûre... que fais-tu donc ? serais-tu ravies si l’on te proposait aujourd’hui un CPE ?
    l’un de tes arguments, de meme que grand nombre des pro-CPE, c’est qu’un employeur va perdre du fric s’il passe 2 ans a former quelqu’un pour le virer ensuite... combien de metiers connais-tu où il y ait besoin de 2 ans de formation au sein de l’entreprise ???? 95% des metiers s’apprennent en moins de 2 semaines ! et je ne parle meme pas de l’enorme nombre de ceux où la "formation" dure 1 à 2 heures... où est donc la perte d’argent pour l’employeur dont tu parles quand il ne s’agit que de 2h sur 2 ans ?!? nul part ! donc on te licencie.
    alors, oui, un CDI n’est pas la situation la plus stable qui soit, on peut toujours etre viré, mais pendant ce temps-là, tu peux avoir un logement, et pour te virer, normalement, il en faut un peu plus que juste ton patron qui s’est levé du mauvvais pied le matin et qui s’est engueulé avec sa femme la veille et te licencie parce que tu as oublié de lui dire bonjour suffisamment fort le matin en arrivant.

    bref, si le systeme francais te semble si nul que ca, et que c’est si mieux ailleurs, ma foi, profites du mieux et exporte-toi, les "cerveaux" francais sont recherchés a travers le monde. ne pas le faire serait du masochisme de ta part !

    je conclus de ton argumentaire que je n’ai plus qu’une chose a te souhaiter : bon voyage, et quite a faire, choisi un coin au soleil ! ;-)


  • 23 mars 2006 16:27, par Bao

    En effet, je ferais mieux de m’expatrier... mais pour le moment, le temps n’est pas encore venu.

    Je ne suis pas sûre que tant de métiers demandent une formation de 2 semaines ou 2h. Selon moi la formation, c’est aussi l’expérience... l’employeur a aussi besoin de collaborateurs expérimentés et il ne vire pas quelqu’un d’expérimenté qui a su faire ses preuves.
    Si je dis que ma situation n’est pas plus sûre qu’une autre, c’est que je ne bosse pas pour l’Etat (heureusement). En effet, je pense que dans le privé, il y a un goût du travail, l’idée qu’il faut toujours être au top, ce qui n’existe pas dans le public. Pour moi, une situation sûre, c’est une situation de fonctionnaire ! C’est peut-être réducteur, mais c’est mon point de vue.

    Merci pour tes conseils en tous cas... ;-)


  • 23 mars 2006 18:09, par Das

    J’adore ce genre de débat où tout le monde défendra son point de vue, mais personne n’écoutera (lira) les arguments des autres...
    Alors, comme j’adore, je participe...

    Dadvsi : on en a déjà parlé partout, il y a du bon et du mauvais...
    Rien à dire de plus que je n’ai pas dis ailleurs et même ici...

    CPE : prenons un exemple au hazard d’un type : moi !
    - j’ai 25 ans, je suis donc concerné par ce projet de loi,
    - je n’ai pas de CDI, je suis graphiste indépendant,
    - en ce moment, faute de travail (j’ai ai, mais pas assez), je cherche des missions en interim, un CDD, un CDI ou même un CPE !!!

    Bah, oui, même un CPE... Et pourquoi donc ???
    Parce que, si tu fais ton job correctement, et qu’il n’y a pas de problème avec ton boss, tes collègues ou autres, pourquoi est-ce qu’on te licencierais ?
    Je ne pense pas que les patrons soit tous des grands méchants, qui s’amusent à virer les employés pour le fun (concours entre patrons ?)

    D’autres raisons ???
    L’investissement, vous n’y croyez pas, jeunes qui ne pensez qu’à manifester au lieu de bosser ou étudier ?
    Pourtant, les métiers ne s’apprennent pas en 2 heures ou 2 semaines, l’expérience dont parle Bao, elle existe. Trouvez moi un nouveau travailleur qui au bout de 2 mois maîtrise tout les aspects de sa profession, je demande à voir !

    Dans le graphisme, par exemple, les méthodes, techniques, soft sont tellement complexes et en constante évolution que même après 6 ans de boulot (j’ai commencé tôt), j’en apprend encore, deux solutions :
    - soit je suis vraiment stupide,
    - soit on apprend pas un métiers en 2 semaines...

    Ma valeur ajoutée devant n’importe quel employeur, c’est mon expérience, et un jeune diplômé ne sait pas le dixième de ce que je sais sur mon métier, tant qu’il ne l’aura pas exercé... (Les chevilles gonflent un peu, mais ça va encore !)
    De même pour quelques uns de mes amis, qui sont ingénieurs (dans différent domaines et qui sortant depuis peu de leur études, mettront bien quelques années pour connaître de fond en comble, leur métier, et les société qui les emploient, plus le temps passera, plus elles seront attachées à ces gens qu’elle ont formé et qui font partie de leur capital...

    Donc, le CPE, en soit, n’est rien d’autre qu’un CDI où l’employé et l’employeur ont des facilité à se séparer. Car, oui, c’est aussi un désaventage pour un employeur : du jour au lendemain, son employé qu’il a formé depuis 1 an et demi peut décider d’aller vendre son expérience acquise ailleurs...

    Au final, en feront les frais, de cette loi, ceux, qui fautent d’accepter que tout salaires méritent travaillent, ne cherchent qu’à râler à tout va... mais pas à travailler.

    On ne peut pas tout avoir en ce bas monde. Et si un employeur doit faire confiance à son employé quand il l’engage, il faut aussi qu’il puisse se retourner si ce dernier passe son temps à attendre que l’herbe pousse.
    De même, un employé qui ne trouverais pas ce qu’il attend de son emploi a ainsi l’occasion de changer d’emploi sans être bloquer (car, ce n’est pas toujours en 2 semaine que l’on s’aperçoit qu’un métier n’est pas aussi adapter à soit, que ce que l’on pensait).

    Certe, deux ans, c’est bien long, et on ne peut pas démissionner/licencier sans raison, et il y aurait peut-être à revoir certains éléments de cette loi, mais le phénomène "je râle à tout va" qui caractérise bien le français des villes n’a plus aucun sens.
    Détruire des monuments comme la Sorbonne, les archives uniques qu’elle contenait ou ces œuvres d’art, ce n’est plus du mécontentement, c’est de la conneries à grande échelle.

    Pour finir, donc, les CDI que vous croyez si stable (avez-vous déjà travailler Boumbo et Toots ??? Je me le demande...) n’ont rien à envier à ce CPE, car, ce sont bien des contrat à durée indéterminée, c’est à dire, que du jour au lendemain, si vous n’assurer plus votre travail comme il se devrait, vous pouvez aussi sauter...

    Continuer donc à râler et à refuser du taf, jeunes qui manifester...
    Moi, jeune qui cherche du travail pendant ce temps, ça me laisse plus d’opportunités...


  • 23 mars 2006 18:14, par Das

    Boumbo > Qu’est ce qui l’empêche (nous empêche, en l’occurence) de déménager ???

    Nous avons déjà déménager, et nous sommes même revenu...

    Maso ? non ! Mais on n’a pas toujours le choix, et ça, ça serait bien que ça rentre dans quelques têtes : savoir qu’on ne fait pas toujours ce que l’on veut, dans la vie...
    Enfin, pas avant de s’en être donné les moyens.

    Et en ce moment, on se donne les moyens pour plus tard, de bouger, d’aller voir si l’herbe n’est pas plus verte... Parce que ces moyens, ils ne viendront pas seuls, alors il faut aller les chercher...


  • 28 mars 2006 13:51, par toots

    Salut à tous !

    Bon, je suis en retard dans le débat... Mais j’ai lu vos arguments :)

    Pour ma part, je vais pe finir dans le secteur public (recherche) et je me sens un peu blessé par ce que vous dites sur les fonctionnaires.
    Etre fonctionnaire ce n’est pas uniquement ne jamais repondre au telephone dans une administration, ça c’est un cliché.

    Etre fonctionnaire c’est aussi etre prof, chercheur, éducateur, avec souvent un salaire inferieur au privé — surtout comparé à mes camarades qui ont choisi d’etre consultant..

    J’ai choisis cette voie parceque c’est le metier que j’ai envie de faire, et parceque j’ai envie de travailler et d’etre au top dans mon domaine, au prix d’un salaire bien inférieur de surcroit...

    Beaucoup de fonctionnaires comme les profs, les educs et le chercheurs sont avant tout des passionés de leur boulot, c’est un minimun pour choisir ces voies.

    Ensuite, sur le fond, c’est un peu trop rapide de faire de generalites hatives sur les patrons qui vont vous garder si tout va bien. Si un patron vous garde quand tout va bien et vous vire si vous ne faites pas bien votre travail, cela s’apelle tout simplement un licenciement pour faute grave. Je veux bien vous accorder que la notion de faute grave est peut etre trop dure pour etre viable, mais c’est ce cadre, celui du CDI et pas un autre.

    Avec le CPE, on parle bien de licenciement SANS raison. SANS raison c’est sans raison point. Si un jour ton employeur veut te virer SANS raisons, tu aura beau lui dire que tu faisais bien ton boulot, cela sera pareil.
    Tous les patrons ne sont pas des vilains méchant, ok, mais face à une situation ou il est possible d’abuser, la loi se doit de réequilibrer et de donner des defenses a celui qui *peut* etre abusé, c’est cela meme l’esprit de la loi.

    Enfin, je ne sais pas qu’elle est ta situation, mais j’aimerai bien en reparler le jour ou tu aura un CPE et que tu reviendra d’un entretient avec ta banque pour un pret logement ou autre.. :)

    Quand aux investissements des boites américaine en France, quand on regarde la politique de HP par exemple, je crois qu’il n’est pas besoin de détailler beaucoup : je m’installe, je profite des aides de l’Etat, puis quand les bénéfices sont là, ben je délocalise et je me les garde... D’ailleurs pour licencier j’ai besoin que la loi soit plus souple et la boucle est bouclée :)

    Enfin, sur la formation, je demanderai plutot à voir un boulot qui demande plus de deux semaines d’apprentissage... Cet argument est d’ailleurs totalement en contradiction avec celui qui veut que la mobilité au sein de l’entreprise et des metiers soit de plus en plus la regle de nos jours....

    Aller bonne journée à vous !


  • 28 mars 2006 14:18, par Bao

    Juste un petit lien pour bien comprendre la loi sur le CPE... je pense que vue le débat, ça peut être utile :

    Faisons le point sur le CPE


  • 28 mars 2006 21:42, par abigail

    eh oui moi aussi j’ai quelques fois honte d’être française. J’ai vécu en Italie, en Espagne, en Belgique..Je voudrais que mon pays affronte l’avenir en regardant devant lui avec courage et non pas toujours la tête tournée vers son passé. ne pas bouger, en pas réformer...on a peur...on sème la peur. On se berce des illusions passées. Du courage, du courage et du risque. La vie est faite de risque dès que l’enfant fait ses premiers pas. De la créativité, de l’invention, des projets communs, des raisons d’espérer, voilà ce que j’aimerais sentir, voir..
    je ne désespère pas, je suis déterminée !
    bravo pour ton blog !


  • 29 mars 2006 23:50, par Véro

    Moi aussi ça m’agace cette mentalité de réclamer avant d’avoir bosser... Je ne sais pas comment un jeune qui arrive dans cet état d’esprit sur le marché du travail peut se motiver !

    On a l’impression que les étudiants (à entendre une déléguée UNEF) veulent avoir le droit de faire sans sélection la filière qu’ils veulent et que en plus ont leur doit un travail à la sortie ! Les facs feraient mieux de se préoccuper des crédits de la recherche (pour avoir des amies en thèse je sais que c’est le bordel) et de se demander pourquoi elles ne sont pas performantes.

    Perso je viens de signer à la SNCF (je suis ingénieur !), et de toute façon la période d’essai est fxée statutairement à 2 ans et demi !! Et perso, je suis plutôt contente que la boîte prennent le temps, histoire de ne pas garder les gens qui ne sont pas adaptés au boulot ou qui sont là pour glander et réclamer.


  • 30 mars 2006 10:02, par Bao

    Un petit bout d’article trouvé là bas, qui exprime bien l’incohérence de ce débat sur le CPE :

    "Je dois être vieux

    Si j’ai bien compris, les lycéens et étudiants veulent :
    - faire les études qui les intéressent, sans considération pour les débouchés professionnels
    - que ces études soient financées par la collectivité, voire, pour les plus radicaux, que les étudiants soient rémunérés
    - qu’après leur diplôme, ils se voient proposer un CDI à temps plein, intéressant et motivant, en rapport avec leurs études et, pour les plus radicaux, avec garantie de non licenciement. J’ai même lu "l’emploi est un dû", prononcé par une représentante syndicale lycéenne...
    - de cette manière, ils pourront louer un appartement et s’endetter pour acheter une voiture et une télé."


  • 3 avril 2006 23:03, par Justine

    Ah... Le CPE...
    Das, je suis tout à fait de ton point de vue.

    Il est assez marrant de voir la différence d’opinion entre ceux qui commencent à peine leurs études, qui sont loin de la vie active, et ceux qui viennent de les terminer et qui ont un pied dans la vie active.

    Les 1ers, qui sont encore loin d’être dans la vie active, l’idéalisent. Comme nous il y a quelques années. Et sont souvent contre le CPE

    Les 2nds, qui sont p-ê actuellement en recherche d’emploi ou en train de refaire un enième stage payé 350 euros sont pour. Et nous sommes très nombreux à être dans ce cas quand on termine tout juste nos études. Rares sont ceux, comme toi Bao, à réussir à trouver tout de suite. Et tous mes amis dans ce cas avec qui j’ai parlé du CPE jusqu’à présent sont pour.

    La période de 2 ans est longue, il est vrai. Mais elle est passée à 1 an.

    Précarité ? Beaucoup moins qu’en stage. Et moins qu’en CDD. Plus de perspectives d’avenir à long terme. Et il ne faut pas oublier qu’arpès 6 mois, les indemnités chômage sont reçues. Et que si l’entreprise décide de nous virer, il y a tout de même une petite période de préavis.

    Impossibilité de faire des emprunts ? Parce qu’il y en a peut-être quand on est en CDD ? Ou quand on débute à peine un CDI ? Je rappelle que la période d’essai en CDI peut être prolongée et atteindre les 6 mois sans problème. Et puis, pendant la 1ere année, a-t-on réellement des sous de côté pour faire un emprunt avec un apport perso d’origine ? Pas sûre...

    Et sincèrement, plutôt que de rester des mois et des mois au chômage dans l’espoir de trouver du boulot (surtout qu’à moins de 25 ans, il est impossible de toucher le RMI), ne préfèreriez-vous pas avoir un CPOE ?

    En tout cas, vu de l’étranger, j’ai honte des médias français. Seuls les points négatifs sont mis en avant. Personne ne parle du positif. La presse est devenue difamante et sa liberté n’est qu’une excuse pour nous mener en bateau. J’ai honte des médias français.


  • 3 avril 2006 23:32, par Bao

    Je partage ton point de vue... J’ai beau être en CDI depuis un an, je ne peux tout de même pas aller voir une banque pour avoir un crédit parce que l’assurance du CDI ne suffira pas.

    Les jeunes étudiants ne savent pas ce qu’est le Monde du travail. Ils doivent croire que tout va leur tomber tout cuit dans le bec ? que quand tu as un Bac+5 tu n’acceptes que des tafs à plus de 2500 Euros brut par mois ?
    Ils rêvent !! Quand on sort de l’école, c’est une autre réalité. Il faut parfois passer par des boulots qui n’ont rien à voir, qui sont peu payés (par rapport à ses études) pour pouvoir se faire une experience et trouver mieux ensuite. J’en connais beaucoup dans ce cas... et ce n’est pas une tare de se battre pour réussir.

    Le CPE en aidera plus d’un. Au lieu d’être livreur de Pizza, l’un pourra peut-être exercer une profession en rapport avec ses 5 années d’études après Bac, par exemple.

    Tout ce bordel contre cette loi, ces manifs qui ne mènent à rien, ces grèves à répétition me dégoutent. Oui j’ai honte d’être française, vraiment.


  • 25 avril 2006 14:14, par Riboulding

    C’est quand meme bizarre cette manie qu’ont les gens qui ont eu la chance de faire des études et qui sont les moins exposés à ce nouveau contrat de vouloir qu’il s’appliquent parce que c’est une bonne chose (pour les autres, puisque pour eux, ca ne les concernent pas) et a avoir honte d’etre Francais.
    pour ce dernier point, c’est marrant, Nicolas Sarkozy a justement répondu dernierement : si ça ne vous plait pas d’être en France, on ne vous empeche pas d’aller vivre (mieux selon vous) ailleurs.

    Das, tu te defends en disant que pour aller voir ailleurs, il faut d’abord venir ici, en France, ce honteux pays pourri où l’on ne peut rien faire et où notre système est nul, pour s’en donner les moyens. C’est un peu illogique quand meme, non ? si c’est plus mieux ailleurs, on trouve plus facilement les moyens ailleurs de vivre mieux ailleurs.
    J’entend dire partout qu’on trouve plus facilement du boulot ailleurs, qu’on est mieux payé ailleurs, qu’on a un meilleur systeme educatif ailleurs, alors pourquoi faut-il venir en France pour se donner les moyens d’aller ailleurs où TOUT est plus facile ???

    Quant aux Bac+5 qui reclament plus de 2500 euros mensuels, soit, Bao, tu ne cotoies que des gens sortant de Polytechnique, soit t’as dû mal comprendre les chiffres. un emploi a 2500 euros, c’est bien payé, et generalement, il faut avoir de l’experience au prealable pour avoir ca.
    Mais en meme temps, il y a pas mal de gens qui quittent les "etudes" à 16 puis 18 ans, et dans leurs cas, vivre 7 à 9 ans avec des CPE successifs, ça doit vraiment être écoeurant, surtout qu’à cette absence de niveau d’études, la "formation" en entreprise ne doit pas excéder, comme disait Toots, les 2 semaines (en étant trèèèès large).

    Bref, en resumé, pour "avoir honte d’etre Francais", il faut au préalable en avoir pleinement profité pour vouloir profiter du "mieux ailleurs" auquel on n’aurait pas eu accès si on était né dans cet "ailleurs".


  • 28 avril 2006 04:34, par Das

    Riboulding > Je ne me défends pas et je ne me répèterais pas non plus, donc, il va falloir apprendre à lire.

    Petit résumé, tout de même : j’ai vécu à l’étranger, dans un pays qui n’a pas un meilleur système social, qui n’est pas moins cher et on l’on gagne mieux sa vie à condition de bosser au minimum 10 heures par jour et 7 jours par semaine, c’est l’Angleterre... Par contre, si tu veux du boulot, à Londres, tu en trouves en une demi-journée, mais aussi, on peut te virer sans raison tout aussi vite. Et je connais des gens qui on vécu en Allemagne, en Suisse, au Canada, et surement ailleurs, mais il n’y a qu’en France que l’on râle pour des cacahouettes.
    Quand je dis que l’on se donne les moyens d’aller ailleurs, c’est parce que déménager à l’étranger, ça coûte cher, très cher (quelques millier d’euros à mettre de côté), alors, ma petite femme et moi bossons pour ça, et peu importe le type de contrat...

    Maintenant, entre celui qui arrête les études à 16 ans et celui qui en sort à 25, il y a un juste milieux, et dans tout les cas, chercher un premier job en voulant à la fois, l’assurance de l’emploi, le bon salaire, le bon poste, et les 35 heures à la sauce RTT ambiance club med, c’est de l’utopie...
    Donc, quand les petits étudiants seront déscendu de leur nuage, et qu’ils auront mis un pied dans la vie active, on en reparlera peut-être de ce CPE qui leur ouvrait des portes, mais qu’ils ont décidé de fermer eux même en bloc... Pfff...

    Quand à la formation en entreprise, j’attends toujours de voir celui qui maîtrise son job de A à Z en moins d’un an, et de même, j’attends toujours de voir le vilain patron qui forme quelqu’un pendant un an et qui le vire pour reprendre un nouveau qui ne connait rien à son taf, et reperdre un an en formation pour le virer ensuite...

    Aller, on est migon, maintenant, on retourne faire ses devoirs et puis un suppo et au lit...


  • 28 avril 2006 04:37, par Das

    Au fait, un petit constat :

    Parmi tout ceux qui râlent sur ce blog contre ma femme (Bao) ou contre le CPE, il n’y en a pas un seul qui à laisser une URL ou une adresse e-mail... C’est curieux de râler sans assumer ses opinions...

    Enfin, je dis ça, je dis rien...




modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?




(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)