Bao Blog

Accueil > Actualités > LeWeb’11 : 1er jour

LeWeb’11 : 1er jour

mercredi 7 décembre 2011, par Bao


Pour cette édition 2011, LeWeb a explosé en terme de participants, atteignant les 3000 tickets vendus. Cette première journée a démarré avec la conférence d’ouverture et son invité, Karl Lagerfeld. Que l’on aime ou que l’on deteste, le personnage ne laisse pas indifférent. Mac fan, il déballe ses gadgets et lance quelques phrases bien senties "quand j’achète un livre, j’aimerais également acheter le temps pour le lire".
Aucun lien avec le thème de LeWeb et aucun relooking express des speakers de l’événement. Dommage.

Le réel événement de cette journée a été la conférence d’Eric Schmidt, CEO de Google. Après une démo impressionnante de la nouvelle mouture d’Android (Ice Cream Sandwich, pour les gourmands), il a été bon joueur et s’est prêté au jeu des questions/réponses avec l’assemblée. C’est avec beaucoup d’humour qu’il a su rester droit dans ses bottes face aux questions relatives à la concurrence de Facebook ou aux problématiques liées à la Chine. Il a également été question de l’ouverture des nouveaux locaux de Google France, inaugurés en début de semaine. Google est friands de nouveaux talents et se lance à l’assaut des ingénieurs français.

Après cette intervention, j’ai pu suivre l’interview de Denis Crowley CEO de Foursquare, ainsi que de Kevin Systrom CEO de Instagram. Deux services qui explosent par leur simplicité d’utilisation et leur constante adaptation aux nouveaux usages que leurs clients en font.

Ce que je retiens de cette journée, c’est que finalement, les américains sont en train de tourner leurs regards vers l’Europe. Le business se développe autant sur leur territoire qu’ici. L’ouverture des nouveaux locaux de Google France, la volonté affichée de Google de créer un pôle d’ingénieurs à Paris, en est le reflet. De plus, 50% des check-ins sur Foursquare se font hors des Etats-Unis, ce qui prouve que la communauté n’est pas auto-centrée sur le continent américain.

Quand je vois le dynamisme de certaines start-ups de la Silicon Roundabout à Londres (cf Tweetdeck racheté par Twitter), je me dis que l’Europe n’est plus seulement un pied-à-terre ou un marché parmi d’autres pour les américains.
L’Europe crée de la valeur et ce n’est qu’un début.

Messages