Bao Blog

Accueil > Actualités > Mauvais exemple

Mauvais exemple

lundi 14 mars 2005, par Bao

A l’heure du web et de la communication par Internet, de petits rigolos s’amusent et s’amuseront toujours à acheter les noms de domaine de grosses entreprises pour se les faire racheter à des prix exorbitants.

L’exemple de la Modus de Renault :
« Renault victime de cybersquatting, c’est ce que révèle le site Domaines.info qui indique que le constructeur français s’est fait précédé dans le dépôt du nom de domaine renault-modus.com. Cette même adresse a également échappé à Renault en Italie, en Allemagne, en Angleterre et dans d’autres pays européens. Le nom de domaine RenaultModus.com a, quant à lui, été déposé par un particulier, professionnel du cybersquatting, et le ".fr" est détenu par le portail automobile Caradisiac. » (Source Journal du Net)

Les exemples de ce genre existent dans tous les secteurs d’activités, mais aujourd’hui, Milka a fait très fort.
Le géant du chocolat appartenant à Kraft Foods a demandé à une couturière Milka Budimir habitant Valence de lui céder le nom de domaine www.milka.fr. Pour une fois que cela ne ressemblait pas trop à du cybersquatting...
Mais à qui se fier dans ce cas, à la bonne fois d’une petite couturière de province ?
"Nous sommes désolés de voir que le droit des marques triomphe sur le droit des personnes", a déclaré Me Gérard Haas, l’avocat de Mme Budimir.
En même temps, le nom Milka existait bien avant la naissance de Madame Milka Budimir...
Dur dur pour les juges de la 2ème chambre civile du tribunal de Nanterre !
De toutes les façons, dans 80% des cas, c’est la marque qui gagne le procès au profit des particuliers (plus d’infos ici). Il ne manquerait plus qu’il y ait jurisprudence ! lol

Messages

  • salut a tous,
    j’ai enregistré le nom en .fr d’une multinationale sans le vouloir. Lorsque je m’en suis apperçu j’ai pris contact avec eux pour le leur restituer gratuitement mais je n’ai jamais eu de réponse.
    J’attends la suite...
    Bye !