Bao Blog

Accueil > Cogitations > My dream job

My dream job

jeudi 25 novembre 2010, par Bao

Je suis en pleine recherche d’emploi, ce n’est un secret pour personne. Mais comme j’ai un peu de temps devant moi, j’ai envie de préciser au mieux ma recherche, afin de pouvoir travailler dans une entreprise qui me fait rêver.

Quand on me demande où je rêverai de travailler, "Google" est ma première réponse ; c’est une entreprise qui me fait rêver depuis longtemps.
Viennent ensuite des boîtes comme Starbucks, Foursquare, Patagonia, Danone, Zappos, Ubisoft, Flickr. De grands noms dans leurs secteurs, où il semble faire bon travailler, dans un environnement stimulant.

Après ces grosses entreprises, d’autres plus petites me font envie. Elles sont en plein décollage, innovent et je suis convaincue par les services qu’elles proposent : Plyce, RunKeeper et Evernote. S’en sont trois parmi d’autres, que je suis avec attention.

J’ai toujours trempé dans l’univers des nouvelles technologies et mes expériences avec Apple et HTC m’ont donné envie de rester dans ce milieu. Une actualité constante, des innovations tous les jours, c’est un secteur où l’on ne s’ennuie pas et c’est justement ça que j’aime !

Après avoir été attachée de presse en agence, pour de superbes marques (un peu grâce à mon blog), j’ai participé aux débuts du pôle digital d’une autre agence de RP. Un début difficile où il a fallu convaincre, démontrer et éduquer autour de nous.
Il y a 3 ans, proposer une stratégie de communication sur le web, c’était un extra que peu de boîtes acceptaient de payer (crise oblige). Dans leur esprit, Internet était gratuit. Mais de nombreuses plateformes s’y développaient très rapidement, comme Facebook, Linkedin, Twitter et il fallait y être pour écouter et prendre la parole. Mais faire ça, ça avait aussi un prix et ça prenait du temps (aujourd’hui on en est sûrement plus conscient).
Il a donc fallu convaincre les clients, leur expliquer, les guider sur ces terrains là. A priori, ils venaient pour des RP et tout cela leur paraissait bien obscure.
Nous avons aussi du convaincre en interne et éduquer les gens aux Nouveaux Médias. Parce que, comme son nom l’indique, pour tout le monde, c’était très nouveau comme prestations et il valait mieux savoir de quoi on parlait avant d’aller vendre des "nouveaux médias" à ses clients.
C’était passionnant, on n’arrêtait pas, les problématiques étaient très diverses et il fallait faire preuve de beaucoup de créativité pour inventer de nouveaux dispositifs.
J’ai adoré cette période ultra créative, sur des dossiers pas toujours simples et funky.

Demain, j’aimerais me lever de bon matin en sachant que je vais passer une journée passionnante, avec une équipe stimulante, dans un job où je peux exprimer ma créativité.

Avec la qualité des intervenants, participants et exposants présents à LeWeb 10, je pense pouvoir rencontrer pas mal de gens passionnants, dans des domaines qui m’intéressent vraiment.
Mes cartes de visites sont prêtes, je suis parée.

Messages