Bao Blog


à propos...

Liens

Quitter Londres

Publié dans la catégorie Cogitations, le 21 septembre 2015

Ce week-end, nous avons officiellement quitté Londres. Partis samedi matin avec 3 copains motivés et 2 camions de 11m3, on est arrivé à Londres sur le coup de 17h et commencé à charger. On ne s’est arrêté que lorsque la porte du dernier camion s’est fermée et on a commandé des pizzas pour rassasier tout le monde.

Avant le coucher du soleil, j’ai pu aller faire une dernière fois ce chemin que je connais si bien, vers Clapham High Street et retracer ces 4 dernières années...
Clapham High Street où j’ai habité pendant 3 mois seule avant que toute la famille ne me rejoigne, le playground derrière la maison où les filles ont tant joué, le chemin de l’école avec la lumière du soleil du soir qui donne de jolies couleurs aux maisons en brique, l’odeur de l’herbe le matin quand on longe le Common, l’Eglise au milieu du parc par lequel je faisais toujours un détour pour pouvoir hacker le portail devant.
Avant de partir au matin, après une petite nuit, j’ai été faire courir Cody au Common une dernière fois. Un épais brouillard enveloppait le parc et on a marché ensemble dans la rosée du matin. Refait ce petit chemin qui a été le notre, passé devant le bandstand et dans la "forêt", coursé des écureuils (surtout Cody) et revenu vers la maison.

Ces 24h ont eu un air de pèlerinage en quelques sortes, pour ne pas oublier tout ce qui s’est passé ici. Les début en vélo de E., les premiers pas de Loupiotte, les hauts et les bas côté pro, les au-pair qui se sont succédés, les anniv au Common avec tous les copains des enfants, les week-ends de balade sur les côtes du UK, les matins à vélo sous la pluie jusqu’à Tottenham et tous ces moments magiques qui ont fait de ces 4 ans une période importante pour nous tous.

Quand j’ai vu mon salon vide, j’ai eu un coup de cafard et les larmes ont coulé. Je sais pourquoi nous partons et ce que nous y gagnons, mais quand même... Londres va me manquer (et me manque déjà) bien plus que je ne l’aurais imaginé. Ce n’est qu’un au revoir j’espère...


7 commentaires

  • 21 septembre 2015 06:47, par Delphine

    Comme je te comprends ! Ces années ont été tellement mouvementées pour vous, et tellement riches ! Pas facile de tourner la page... Mais justement, c’est là que tes enfants ont grandi, c’est une part importante et fondatrice de votre histoire familiale, elle ne va pas s’envoler, vous la porterez toujours en vous et vous reviendrez à Londres d’une manière ou d’une autre... Je t’envoie plein de pensées et j’espère que ton nouveau job démarre bien.


  • 21 septembre 2015 08:05, par TheCelinette

    Je te souhaite un fructueuse nouveau départ :)


  • 21 septembre 2015 08:12, par e-zabel

    Une nouvelle page de votre histoire commence, on n’oublie jamais et puis peut-être qu’elle vous réservera de bien jolies surprises. Je vous le souhaite. Welcome back in France. Oui je sais, ça fait un sacré choc. Plein de bisous, de courage et fais moi signe quand tu viens à la capitale :) AH AH AH


  • 21 septembre 2015 08:59, par Charl’

    Tu vas avoir le spleen pendant un bon moment, c’est comme un chagrin d’amour finalement, et oui ça finit par passer... Et surtout tu n’oublies jamais (enfin je te dis ça mais secrètement je sais que je retournerai à Paris un jour :p ) des bises !


  • 21 septembre 2015 10:39, par Cath_woman

    Sweetie !
    Pour moi tu es Londres et tu le resteras même dans l’hexagone. Tu es la plus cosmopolite des frenchies. Tes filles ont cette culture comme toutes celles que vous transportez. Cultivez ça, c’est votre plus belle richesse.
    Des bisettes plein !


  • 21 septembre 2015 10:59, par Fanny

    Allez !! C’est aussi le retour des apéros avec les copines ! Cheer Up nous on est contents de te retrouver ! ;-)


  • 21 septembre 2015 20:18, par Claire

    Je visualise bien les paysages que tu décris, puisque j’y passe tous les jours, je reconnais bien les odeurs et les lumières...Mais, je pense que tu es nostalgique de quelques chose de bien plus profond que ces quelques années très mouvementées à Londres.
    Cette ville a marqué la petite enfance de tes filles ; et tu les revois dans leur environnement, comme si elles étaient là un peu partout ! Quand je suis en France, dans la ville des 5 premières années de Jeanne, et des 3 premières de Martin, je pense comme toi ! Les cousins habitaient juste à côté...
    Et puis, on s’est installé à Londres, et on avait l’impression de tout réinventer. Tu verras que leurs repères vont vite s’encrer en France - puisque vous êtes tous les deux français. Les enfants si jeunes suivent leurs parents...du moment qu’ils sont heureux de leurs décisions, tout va bien !




modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?




(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)