Bao Blog

Accueil > Cogitations > Réussir à rater sa vie

Réussir à rater sa vie

mardi 29 juin 2010, par Bao

En plein questionnement métaphysique, je me demande comment réussir sa vie professionnelle et personnelle. Et si réussir sa vie ça commençait par la rater ?

Rater des amitiés mais essayer de garder les meilleurs, rater des rendez-vous mais décider de ce qui est important... on ne peut pas être sur tous les fronts.

Réussir.
Pour moi, se serait être épanouie dans ma vie pro, me lever le matin avec le sentiment de me rendre utile là où je suis. Se serait aussi prendre du temps pour voir et faire grandir mes filles, se nourrir l’esprit et transmettre l’ouverture d’esprit et l’humour à mes enfants. Rester ouvert, savoir rire et ne pas se prendre trop au sérieux.
Si j’arrive à concilier tout ça, je pourrais dire que j’ai réussi, à mon sens.

Pour réussir, il y a des choses à ne pas rater surtout.
Ne pas rater les moments importants dans l’éducation des puces, ne pas rater les petites choses qui font notre couple, ne pas rater les opportunités de boulot, ne pas rater les amitiés importantes et savoir les faire vivre, ne pas rater les signes que la vie nous envoie.

A défaut d’avoir confiance en moi, j’essaie de donner un sens à ma vie.

Messages

  • Je suis assez d’accord. Pour réussir et apprécier sa chance il faut avoir été déçue, avoir connue moins bien.

    Et puis comme le dit un ours philosophe "il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécéssaire" :)

    Voir en ligne : http://www.ecobo.net

  • Pas faux : rater pour réussir.
    Mais ça veut dire avoir une vue d’esprit positive. Voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.
    Et pour avoir été longtemps dans la partie vide ce n’est pas évident et et il faut s’accrocher pour ne pas rater encore plus. Maintenant que j’arrive à penser positivement j’avoue qu’il y a un tas de trucs qui marchent plutôt bien (ou peut être comme avant à part que je ne le voyais pas).
    Tout ça pour dire que pour réussir il faut savoir positiver et savoir ce que c’est sa propre réussite (et non pas celle du voisin qu’on veut avoir la même)

    Voir en ligne : http://www.frogita.com

  • Souvent, en fin de journée, quand ma puce est couchée, je me surprends à penser que j’aurai bien aimé lui lire tel livre, lui montrer tel truc, l’emmener à tel endroit... Difficile de trouver un équilibre je pense, c’est plutôt comme une balançoire : faire plus pour un truc lèse forcément l’autre ... faut trouver le moyen de donner un peu à l’un et puis un peu à l’autre... Bref, compliqué !

    Voir en ligne : http://unblogunemaman.blogspot.com