Bao Blog


à propos...

Liens

Sociabilité spontanée

Publié dans la catégorie Cogitations, le 10 juillet 2011

Arriver dans une nouvelle ville, un nouveau pays demande un temps d’adaptation pour retrouver ces marques, trouver de la nourriture correcte, s’habituer aux habitudes locales et se faire des amis.
Après avoir réussi à trouver comment manger correctement et traverser sans se faire écraser, nous sommes passés à la phase de sociabilisation.

Pour ceux qui connaissent mon homme, vous savez que nous avons deux façons très différentes d’envisager une relation avec autrui. Lui est plutôt ours, voit les gens en petit comité et ce n’est pas toujours simple de rentrer dans son univers. Quant à moi, j’ai besoin de rencontrer les autres, d’apprendre à les connaître et de re-créer un cercle de copains pour être heureuse.
De fil en aiguille, de thé en apéro, de pic-nic en soirées, je me fais des potes. J’aime ces rencontres spontanées, ces pic-nic improvisés avec nos enfants. On partage nos points de vue, nos histoires, nos envies, nos différentes façons de voir la vie et nos bon plans. Vous n’imaginez pas à quel point ça fait du bien.
Refaire son trou, ce n’est pas toujours simple, mais on y vient, petit à petit. J’aime ces moments, ces surprises et je ne me lasse pas de ces nouvelles rencontres.

Malgré ça, je sens bien que pour ma grande, cela prendra du temps. Ce soir, après une belle journée de pic-nic à Hamstead, elle me disait que ses copains d’école lui manquaient… Le fait d’avoir pu retrouver d’autres enfants, d’avoir joué avec eux, couru dans l’herbe, grimpé aux arbres, ça l’a rendu vraiment heureuse et peut-être un peu nostalgique.

Partir de France me permets également de faire le point sur les amis qui je garderai et ceux qui étaient de passage dans ma vie.
Pas de nostalgie, quelques deceptions et de bonnes surprises.


3 commentaires

  • 18 juillet 2011 07:55, par Blandine

    quelle serenité dans tes mots... tu fais confiance à ta grande à ton homme à ta nouvelle vie.
    Bravo


  • 18 juillet 2011 15:32, par Bao

    Je t’avoue que ce n’est pas simple tous les jours... l’équilibre est fragile et on le perd facilement. Il suffit d’une crise, d’une énervement pour que tout bascule. Mais on va y arriver, on tient le bon bout.


  • 22 juillet 2011 00:34, par Chocoralie

    La premiere annee scolaire est la plus dure... L’an prochain, ta grande aura deja ses bases, ses points de repere, ses amis : l’equilibre sera plus rapide !




modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?




(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)