Bao Blog


à propos...

Liens

Entrer dans un lieu défendu, la nuit

Publié dans la catégorie Petits plaisirs

On attend 2h du matin, on se prépare. Vêtements noirs, lampes torches, bougies (au cas où). On enfourche les vélos, on file à travers la ville endormie. Un sentiment de plénitude et de supériorité... Nous, sur nos vélos, maîtres du monde.
On arrive sur le lieu du "crime". On connaît les gestes par coeur, on les a répété 20, 30, 1000 fois et pourtant, ce petit stress s’empare de nous, comme à l’heure de monter sur scène. Escalader, s’égratigner sur le mur de pierre et être enfin là haut, sur le muret. Marcher à trois mètres du sol, regarder les immeubles éteins, sentir le vent dans nos cheveux.
Attraper la branche de l’arbre et faire tomber quelques briques branlantes, du mur... Personne ne verra rien. Se laisser glisser dans l’arbre, silencieusement, retomber sur le sol qui ne nous paraissait pas si loin.

Tenter la première clé. Tenter la deuxième clé, puis toutes les clés, pour s’apercevoir qu’aucune ne marche. Au clair de réverbère, faire demi-tour pour aller essayer la porte qui donne sur la rue.
Envisager le plan B et escalader la grille, à la vue des passants... Un peu d’adrénaline pour la route, que c’est bon ! Rester calme, se souvenir comment fonctionne cette satanée poignée de porte et entrer. Enfin. Redécouvrir ce lieu que l’on connaissant de jour.
Dans le placard, une autre clé, celle que nous cherchions. Ouvrir le local, puis la trappe. Descendre, en prenant garde de ne pas marcher sur la marche cassée. Lire pieusement le mot laissé là par quelques anciens, dix ans auparavant.
Nous étions les premières à y entrer depuis tout ce temps. Profiter. Explorer le lieu dans tous les coins, à la bougie. Rester là.

Aller se balader dans le reste de la maison, fouiller les placards, les bancs, les cheminées. Se sentir maîtres des lieux...

Une nuit inoubliable qui m’a fait prendre goût à ce genre d’aventures nocturnes.

29 mars 2007 | 1 commentaire | Permaliens


Nouvelle tête

Publié dans la catégorie Actualités

A nouvelle vie, nouvelle tête !

J’en avais marre de ma touffe de cheveux gonflés et volumineux. On a réfléchi puis taillé tout ça. Effilé, coupé, réduit la masse et voilà !

C’est un peu space, ça fait très "jeune dans le vent" mais les gens disent que ça me va bien...
Comme je ne suis pas photogénique, je vous laisse vous faire une idée avec ce dessin de mon homme :-)

27 mars 2007 | 3 commentaires | Permaliens


Profite !

Publié dans la catégorie Actualités

Une balade en scooter, une après-midi ensoleillée, cette musique qui raisonne dans le salon, mon homme qui travail, Emma qui fait des sourires, je profite à fond de cette journée particulière.
Rien de particulier pourtant, juste des circonstances qui me rendent heureuses.

Il en faut peu pour être heureux, c’est bien vrai :-)

MP3 - 3.2 Mo

26 mars 2007 | 0 commentaires | Permaliens


Une bière et des chips !

Publié dans la catégorie Cogitations

Envie de sortir, d’aller glander dans les pubs, avec des copines. Boire des binouzes, refaire le monde, profiter de la vie de façon insouciante...
N’allez pas croire que ma nouvelle vie ne me plaît pas, au contraire. C’est juste que boire du thé à la maison, parler couches et biberons avec mes potes, ça va un temps.

J’ai bien envie de revoir mes collègues aussi... de parler nouvelles techno avec certains, papoter des nouveaux téléphones et PDA qui sortent, des dernières rumeurs dans le monde Mac, etc.
Bref, j’ai besoin de retrouver une véritable vie sociale. Seulement, ça n’arrivera pas tant qu’Emma ne sera pas un peu plus grande et qu’elle n’ira pas à la crèche... Je vais devoir attendre encore un peu et user du tire-lait pour satisfaire mes envies de sorties. Je prends patience et me tiens au courant de tout ce petit monde qui bouge via mes RSS, c’est déjà ça !

Qui sait, j’arriverai peut-être à venir au prochain Paris blogue-t-il ?! (s’il y a une soirée bientôt)

19 mars 2007 | 10 commentaires | Permaliens


Devenir mère... un vrai job !

Publié dans la catégorie Actualités

Depuis quelques semaines, je me découvre des talents cachés. Devenir mère ça transforme beaucoup d’habitudes...

- Je ne me fixe plus d’horaires et mon emploi du temps, d’habitude réglé avec précision, est soumis aux aléas des rythmes d’Emma.

- Je vis heure par heure, selon ses envies et les miennes. Je ne cours plus après le train, si je le loupe, tant pis.

- J’ai même annulé une soirée avec des potes parce qu’Emma avait encore faim (oui, pour moi ce n’est pas encore normal)

- Je peux passer des heures à la bercer, à lui parler, à l’aider à dormir, à lui calmer ses douleurs au ventre... j’apprends la patience et j’ai un potentiel incroyable et insoupçonné.

- Je tiens la fatigue mieux que je l’aurais cru (enfin à 23h, je ne suis plus du tout opérationnelle).

En échange de tout ça, j’ai de vrais nuits (de 7h), des sourires de ma puce, repu après sa tétée, heureuse d’être dans mes bras, détendue. Même si je doute de moi parfois, je m’étonne aussi beaucoup.

Bizarrement, je pense que je ne suis pas au bout de mes découvertes et tant mieux !

13 mars 2007 | 2 commentaires | Permaliens


Des pat’ d’eph, aux biberons

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Suite à cette note, j’ai eu envie de tenter l’expérience...

1982 : J’ai un an. Nous habitons encore à Montpellier avec papa et maman. Je suis déjà une enfant malade, cumulant les problèmes de santé et causant beaucoup de soucis à mes jeunes parents. Je m’éveille doucement et commence à parler. Je ne marcherai que bien plus tard...

1987 : J’ai six ans. Je viens de rentrer en CP. Mes parents divorcent et je le vis assez mal. Mon père part vivre ailleurs et nous nous installons dans un petit studio au Pont de Sèvres, avec maman, qui démarre son cabinet médical. Elle a beaucoup de travail... A l’école, ça se passe mal. Une maîtresse raciste s’acharne sur moi, je détesterai l’école à jamais à partir de ce moment là. J’apprends à lire et à écrire comme tout le monde, mais mon manque de rigueur et de soin montrent bien mon mal-être.

1992 : J’ai onze ans. Je rentre en 6ème à St Joseph du Parchamps (Boulogne). Quitter l’école primaire, enfin ! Au collège, je galère, les choses vont trop vite pour moi. Je me prends d’une passion pour l’Egypte grâce à une prof d’Histoire géniale. J’ai peu d’amis, j’observe les autres sans réussir à me mêler à eux. Il faudra attendre la 5ème pour que je me fasse des amis...

1997 : J’ai 16 ans. Je rentre dans cette période bénie qu’est l’adolescence. A la fin du collège, j’ai beaucoup traîné avec les gamins de la cité, nous faisions du roller dans les sous-sols, nous narguions les flics, de vrais sales gosses. J’entre tout juste en 2nd. On a failli me faire redoubler la 3ème... je suis nulle en classe et je n’arrive pas à me concentrer. Je commence à suivre bêtement les modes des ados et me mets à fumer, lors du voyage de classe de début d’année, en Bretagne. L’année d’après je fumerai même d’autres cigarettes qui font rire. Je rencontre des filles super sympa, qui me paraissent vraiment mûres et à qui j’aimerai ressembler. Je me trouve moche, petite et gamine... Je passe aussi beaucoup de temps à l’aumônerie, là j’ai de vrais amis. On danse beaucoup le rock, le samedi soir après la messe des jeunes. Je me sens bien avec eux. Je sors avec mon premier mec cette année là et j’aurai beaucoup de mal à me remettre de cette première rupture...
Au lycée, on a installé un PC, relié à Internet. Il trône tout seul, en haut du bahut. Je me crée ma première adresse email sur Caramail et commence à chatter...

2002 : J’ai 21 ans. Je suis en deuxième année à Léonard. L’enfer. Je passe mes journées sur des forums, des chats et j’évite les gens. Si je les croise, c’est en salle informatique, quand ils ont besoin de mes services pour paramètrer leurs imprimantes en réseau... Mes amis sont hors de Léonard. Ils font tous des prépas et réussissent plutôt bien. Côté coeur, j’ai laissé filer un mec super pour sortir avec un connard, qui m’a fait beaucoup de mal... Je m’en remets doucement, mais qu’on ne me parle plus des hommes, je les déteste tous ! J’ai été abusée lors de cette dernière histoire et je m’en veux de m’être laissée faire.
Je rencontre Soline, ma meilleure amie, lors d’un extra-job à Jambville (je fais partie d’une équipe Compagnons chez les Scouts de France). Nous sommes sur la même longueur d’onde et commençons à nous écrire très régulièrement. Elle est en 2nde à Boulogne. Je passe la chercher souvent et nous essayons de nous voir le plus possible. Notre relation amicale est fusionelle et nous excluons tout le monde de celle-ci. Personne ne comprends vraiment ce qui se passe entre nous, mais nous sommes heureuses à deux. Les gens sont choqués presque, de cette amitié si intense entre deux filles qui ont 4 ans d’écart. Elle est très mûre et je l’emmène aux soirées avec mes potes. Cela durera un an puis nous serons forcées de tempérer notre relation... C’est grâce à Soline que je sortirai définitivement de l’adolescence, cette année là.

2007 : J’ai 25 ans, bientôt 26. Cela fait plus de 3 ans que je vis avec l’homme de ma vie. Nous avons vécu à Londres ensemble, puis sommes revenus à Paris. Nous allons nous marier en Mai et venons d’avoir une petite fille, qui a quelques semaines. J’apprends à être mère et vais de découvertes en découvertes. Je ne veux pas être qu’une mère et j’ai hâte de retourner bosser. J’essaie de rester une femme, aussi... Nous traversons une étape dans notre couple, avec l’arrivée d’Emma. Un grand besoin de nous sentir seuls, tranquilles, loin de tout. Damien est fatigué de trop travailler et nous rêvons de vacances, dans le trou-du-cul du monde, juste tous les 3. Pas d’Internet, pas de téléphone, rien. Damien est webmaster pour une grosse société et moi je travaille dans les nouvelles technologies...
Je me sens heureuse et en confiance avec Damien. Nous avançons tous les deux, nous nous soutenons, c’est formidable. Je me sens enfin adulte et plus "entre deux âges". Mes meilleurs amis sont toujours là et ils sont restés fidèles malgré mes dégringolades.

Et vous ?

7 mars 2007 | 7 commentaires | Permaliens


On the road again

Publié dans la catégorie Cogitations

Etre enfin seule dans mon corps, ça c’est une vrai révolution !... je peux refaire du scooter, me plier en deux pour mettre mes chaussettes et mes chaussures, ne plus galérer pour sortir de la baignoire, ne plus me sentir fatiguée après avoir monté 3 marches d’escalier, etc.
Bref, je revis :-)

Oui, ma vie a changé avec l’arrivée d’Emma. Je ne passe plus mes journées à glander sur le canapé ou devant l’ordi, à la recherche d’une quelconque activité intellectuelle, mais ce nouveau rythme me va. Les couches, le bain, l’allaitement, ça occupe bien ! Je n’aurais pas cru que ça me plairait ainsi. Cependant, je pense qu’au bout de quelques mois, je serais sûrement ravie de retourner bosser... faut pas pousser, je ne serai pas mère au foyer !

Entre les tétées et le reste, j’en profite pour ranger, faire les démarches à la Sécu, à la CAF, continuer mon apprentissage du CSS, ranger la maison, faire des lessives, écrire un peu aussi, parce que ça faisait longtemps...
J’ai repris le stylo pour gribouiller sur mon cahier à spirales, plein d’émotions à fixer sur le papier et pas sur un clavier.

Ces jours ne sont pas emprunts de nostalgie, même pas mes écrits, tout est positif et ça me plaît.

2 mars 2007 | 1 commentaire | Permaliens