Bao Blog


à propos...

Liens

Je vais craquer...

Publié dans la catégorie Bao Geek

Je voulais aller à la dernière Fanny’s Party qui avait lieu hier soir et où l’on pouvait jouer à Guitar Hero 2 sur XBOX 360. Mais vers 19h, j’ai eu un gros coup de flemme... je ne suis définitivement pas du soir. Bon, j’y ai déjà joué à Guitar Hero 2 mais là, j’avais vraiment très envie de me mesurer à d’autres joueurs et de découvrir ce jeu sur XBOX 360.

Du coup, depuis hier soir, ça m’obsède. Je sais que se n’est pas le moment de craquer sur un jeu PS2, alors j’ai décidé d’attendre Noël prochain (faut bien se donner une motivation).
Je sens que Noël va me paraître particulièrement loin...

Courage !

25 avril 2007 | 3 commentaires | Permaliens


On tire à pile ou face ?

Publié dans la catégorie Actualités

Ce premier tour des élections présidentielles m’a terriblement déçu. Voir les têtes des deux zouaves s’afficher à 20h, ça m’a foutu les boules. Bayrou a fait un score impressionnant mais j’aurais vraiment voulu qu’il passe au second tour...
La soirée était pourrie, sur toutes les chaînes. Débats sur débats, toujours les mêmes questions, ponctuées par les allocutions des candidats. Et là, vers 21h15, alors que Sarkozy et Bayrou s’étaient déjà exprimés, voilà miss Ségo qui se pointe sur son estrade. Ces deux camarades avaient assuré : discours chaleureux, hommage à cette esprit de démocratie qui a soufflé aujourd’hui, etc. Ségolène, elle, nous fait un discours des plus froids et peu adapté à aux circonstances, en plus ! Toute coincée dans son tailleur blanc, pas un sourire, très crispée la madame Royal. C’était à tomber par terre tellement c’était ridicule !
On va encore me dire que c’est parce que je ne l’aime pas, parce que je ne la vois pas présidente que je la critique tout le temps. Mais franchement, hier, elle était réellement en dessous de tout.

Elle a intérêt à s’acheter de bons conseillers, parce qu’au second tour je risque de voter pour elle... à contre-coeur.

23 avril 2007 | 2 commentaires | Permaliens


Découvrez le PPP

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

PPP qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ?!

Je me suis posée la question en trouvant le dossier de presse dans ma boîte email. En fait c’est le Parcours Parisien de la Photographie, qui aura lieu du 14 au 30 Juin. L’initiative est intéressante puisque les Editions Chez Higgins expose 80 portefolios dans différentes galeries, librairies, un peu partout dans Paris.
L’idée c’est de suivre le parcours et de se balader au grès des portefolios.

Si la photo vous intéresse, je vous recommande d’aller faire un tour sur le site du PPP. Les portefolios contiennent vraiment de superbes photos et un aperçu est disponible sur le site de l’éditeur Chez Higgins. J’ai beaucoup aimé les clichés de la collection "Témoignage" et je vous encourage à aller jeter un oeil, c’est vraiment top !

Bonne balade !

20 avril 2007 | 0 commentaires | Permaliens


22 ! v’la le président !

Publié dans la catégorie Actualités

On l’entend partout, le 22 avril nous devrons nous rendre aux urnes pour voter... Beaucoup de bloggeurs influents n’ont pas pu s’empêcher de donner leur avis et de faire leur "coming out" politique (je déteste cette expression). D’abord, que les choses soient claires, je ne suis pas influente (ça on savait) et je ne vous ferais pas la morale sur telle ou tel candidat (je n’en ai pas la prétention).

Je voulais juste vous faire partager ce blog qui est tenu par les jeunes militants UDF de Toulouse. Chaque jour ils rédigent de façon très claire et simple "une bonne raison de voter Bayrou". Je vous invite donc à aller les lire, ça vaut le coup d’oeil (que vous souhaitiez voter Bayrou ou non d’ailleurs).
Pour ceux qui veulent passer un moment sympa et pittoresque (paraît-il), Bayrou réunit ses troupes demain, Mercredi 18 Avril à 19h au POPB.

Bonne lecture et bon 22 Avril !

17 avril 2007 | 0 commentaires | Permaliens


Aller trop vite fait perdre un temps fou

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

"... Arriver, c’est mourir un peu. S’arrêter c’est commencer à vivre"
Se sont les dernières phrases du roman que je viens de finir. Une fille dans la ville de Flore Vasseur... Entre New York, Paris, Kaboul, une fille se cherche, fuit, essaie de se découvrir. Jamais vraiment ouverte mais pas complètement fermée, elle essai de se trouver.
Entre 1999 et 2005, comment trouver son bonheur dans cette économie bancale, au bord du chaos ?

A travers ce livre j’ai découvert des paysages et rencontré plein d’acteurs de cette mondialisation. Cette femme, je lui ressemble un peu. Toujours à courir après quelque chose que je n’ai pas identifié... S’arrêter, souffler un peu, mais pourquoi faire ?! L’ennui la guette à chaque escale. Je ne peux que vous le recommander !

14 avril 2007 | 1 commentaire | Permaliens


Sur la bonne voie

Publié dans la catégorie Cogitations

On l’a posé sur moi et je n’ai pas bien réalisé ce qu’elle était, ce qu’elle allait représenter. On me l’a mise au sein et j’attendais qu’il se produise quelque chose, que je ressente un truc extraordinaire, un truc du genre "ça y est je suis maman !" et puis rien. Les jours ont passé, on est sorti de la maternité, la vie a repris son cours.
Puis mon attention s’est portée sur Emma, essentiellement sur elle. J’ai appris à vivre avec elle, à dormir en même temps qu’elle, à optimiser les temps de sieste.

Ce truc que j’attendais depuis sa naissance, je ne l’ai jamais eu. Au fil des journées, j’ai ressenti cet amour, si spécial.
Un truc nouveau.
Quand je la regarde dormir, quand elle essaie de parler, quand elle me fait des sourires, quand elle s’endort au sein, quand elle respire contre moi, quelque chose se passe... Un truc qui me dit que je ferai tout pour qu’elle grandisse bien et qu’elle s’épanouisse.

Nos enfants ne nous appartiennent pas et c’est parfois difficile de se le mettre dans le crâne. Il faut leur faire un peu confiance et les laisser trouver leurs propres solutions... je l’apprends chaque jour avec Emma.
Faire confiance... je suis sur la bonne voie là dessus, mais c’est pas encore parfait. Confier ma fille à quelqu’un d’autre que son papa, je ne me sens pas.
Juin c’est trop tôt pour moi. Je ne pourrais pas bosser tranquille, je ne serais pas sereine.

Une marche après l’autre... j’avance, j’apprends, je me confronte et je grandis.

13 avril 2007 | 5 commentaires | Permaliens


Toute l’actu quand vous voulez

Publié dans la catégorie Actualités

La Tribune lancera bientôt sa version numérique téléchargeable sur la Tribune.fr... de quoi rester au courant de l’actu et s’abonner aux flux qui vous intéressent.
Vous pourrez vous la péter lors de déjeuners entre collègues, vue que vous saurez tout de l’actu business !

En plus, ils ont même réalisé une petite publicité funky... Enjoy !

10 avril 2007 | 0 commentaires | Permaliens


Le pouvoir d’iTunes

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Encore un questionnaire à la con, trouvé chez Patapon (encore lui !)

1. Mettez votre iTunes en musique aléatoire.
2. Appuyez sur suivant pour chaque question.
3. Utilisez le titre de la chanson comme réponse même si ça n’a aucun sens (rapport). Ne pas tricher !
4. Faites vos commentaires sur les réponses que vous avez eu...

1. How are you feeling today ? (Comment tu te sens aujourd’hui ?)
Lettre à Lévesque - Les Cowboys Fringants (bof)
2. Will you get far in life ? (Irez vous loin dans la vie ?)
Talking about the revolution - Tracy Champman (tout est dit je crois :-)
3. How do your friends see you ? (Comment êtes vous perçu par vos amis ?)
C’est du Roots - Tryo (tout baigne)
4. Will you get married ? (Allez vous vous marier ?)
Surfin on a rock - Air (le mariage est dans un mois et on est déjà aux anges)
5. What is your best friend’s theme song ? (Quelle est la chanson qui représente le mieux votre meilleur ami ?)
Tapis d’orient - Au p’tit bonheur (euh... je vois pas trop)
6. What is the story of your life ? (Quelle est l’histoire de votre vie ?)
What a feeling - Irene Cara (Full of good feelings !)
7. What was high school like ? (Le lycée c’était comment ?)
Demon Day - Gorillaz (les cours c’était l’enfer, sauf la 2nde)
9. What is the best thing about your friends ? (Qu’est ce qui est le plus cool avec vos amis ?)
Désolé pour hier soir - Tryo (les fêtes ?!)
10. What is in store for this weekend ? (qu’est ce qui est prévu pour ce we ?)
Le moulin - Yann Tiersen (ça tombe bien, on avance sur la préparation de notre mariage et on y mettra du Yann Tiersen)
11. To describe your grandparents ? (Comment décririez vous vos grand parents ?)
Whatsername - Greenday (aucun lien... mais pourquoi pas)
12. How is your life going ? (Comment va la vie ?)
Nathalie des JMJ - Oldelaf & Monsieur D (plutôt bien visiblement !)
13. What song will they play at your funeral ? (Quelle chanson jouerez vous à vos funérailles ?)
Bonus Track - Coldplay - X&Y (quand le temps sera venu... ça conviendra pas si mal)
14. How does the world see you ? (Comment le monde vous perçoit ?)
Every Breath you take - Police (Oulah, faudrait pas que j’étouffe non plus)
15. Will you have a happy life ? (Aurez vous une vie heureuse ?)
Tout semble si - Zebda (sans discrimination et avec lucidité, oui !)
16. What do your friends really think of you ? (Que pensent vraiment vos amis de vous ?)
Entre ta peau et la mienne - Yannick Noah (j’suis pas si foncée que ça... )
17. Do people secretly lust after you ? (Est ce que les gens me jalousent beaucoup ?)
Au port - Camille (ça m’inspire tellement pas... je sais pas ce que cette chanson fait dans mon iTunes)
18. How can I make myself happy ? (Comment je me rend heureux ?)
Scala - I think I’m paranoid (The Garbage) (et bah ça promet !)
19. What should you do with your life ? (Que devriez vous faire de votre vie ?)
J’ai dormi sous l’eau - Air (plongeuse ??? tiens, c’est une idée ! Mais faudrait que je fasse réparer mes oreilles alors)
20. Will you ever have children ? (aurez vous un jour des enfants ?)
Quand vient le petit matin - Les ogres de Barback (très adaptée comme chanson, c’est tout à fait ce que je ferai écouter à ma fille quand elle sera en âge de comprendre)
21. What song would you strip to ? (Sur quelle chansons vous désabilleriez vous ?)
When Tomorrow Comes - Eurythmics (oh yeah !)
22. If a man in a van offered you candy, what would you do ? (Si un mec en camionette vous propose des bonbons, que feriez vous ?)
Relax, Take it easy - Mika (Pas méfiante pour deux sous !et bah)
23. What does your mom think of you ? (Que penses votre mère de vous ?)
Atomic sky - Indochine
24. What is your deep dark secret ? (Quel est votre secret le plus enfoui ?)
L’apprenti sorcier - Stravinsky (héhé vous n’auriez pas cru, hein ?!)
25. What is your mortal enemy’s theme song ? (Quel est la chanson qui représente le mieux votre pire énemi ?)
Tes yeux noirs - Indochine (je devrais le repérer de loin avec ses yeux noirs)
26. What’s your personality like ? (A quoi ressemble votre personnalité ?)
Les miens - Blankass (proche des miens)
27. Which song will be played at your wedding ? (quelle chanson sera jouée à votre mariage ?)
Ma France à moi - Diam’s (même à la veille du 2ème tour des élections, y’a pas moyen !)

Parfois ça tombe bizarrement bien et parfois, rien, pas un gramme d’inspiration...
Alors, qui prend le relais ?

9 avril 2007 | 7 commentaires | Permaliens


Me voilà !

Publié dans la catégorie Cogitations

Ca y est !!
Après presque un an sans sport, je vais pouvoir m’y remettre d’ici le mois de Mai. Bon, il me reste quelques séances de rééducation à faire... vous savez, le truc super glamour avec la sonde, tout ça tout ça.
Bref, en Mai, à moi le grand bain de la plouf de Boulogne !! Yahoo !! Reste à trouver un maillot de bain à ma taille (avec l’allaitement, je concurrencerai presque Paméla Anderson) et à prendre mon mal en patience en regardant les autres grimper... l’escalade, c’est pas pour tout de suite.
Pour le roller, même topo : je vais devoir attendre au moins le mois de Juin pour rechausser les quads et dévaler les pentes de Paris, by night.

D’ici que je retourne à Antrebloc, les balades à Bleau me sont quand même permises, heureusement !

Bon dimanche de Pâques !

Photo de Xavtek

8 avril 2007 | 0 commentaires | Permaliens


Quand les mecs s’y mettent

Publié dans la catégorie Actualités

Ra7or, le quotidien masculin
Un nouveau blog communautaire vient de faire son apparition : une bande de mecs, bien décidés à se faire entendre et à nous montrer qui sont les hommes d’aujourd’hui, avec beaucoup d’humour.

De nombreuses rubriques, toutes plus drôles et pertinentes, les unes que les autres. Analyses de la femme, conseils pour mieux choper, témoignages croustillants, tout y est !
Et même quand on est une femme, je vous assure qu’on se marre bien. Ils ne se prennent pas au sérieux et ça fait du bien dans cette blogosphère.

Bonne route à cette team de choc et merci à Patapon :-)
Pour info, ils recrutent des rédacteurs, si l’aventure vous tente, foncez !!

6 avril 2007 | 0 commentaires | Permaliens


Promenons nous...

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Cette semaine on aura bien vadrouillé avec Emma. D’abord Boulogne, avec la Fnac, Go Sport, la SNCF, un dîner entre filles, des balades avec les potes, une glandouille en terrasse, un paquet de cookies dévoré et le 26 qui a prolongé son chemin (presque pour nous).
Et puis Sèvres, avec les trajets en ville, la route en plein soleil pour aller à Ville d’Avray, l’expérimentation prolongée du porte-bébé et un goûter bien sympa avec Aude et ses filles.
On a même poussé les balades jusqu’à Paris, pour aller dire bonjour aux collègues, le temps d’une tété et de quelques news.
On a fini la semaine à Antony, avec une bonne journée au parc de Sceaux et un pic-nic au bord de l’eau...

Si tout va bien et qu’il fait beau, la semaine prochaine s’annonce aussi chargée : grimpe à Bleau (avec modération), cerf volant au parc de Sceaux, glandouille à Boulogne, etc.

On se croirait en vacances et c’est presque ça... Je plains ceux qui bossent ! :p

5 avril 2007 | 5 commentaires | Permaliens


La révolte des quinquas

Publié dans la catégorie Cogitations

Hervé Resse a écrit une très belle lettre ouverte aux trois principaux candidats à la présidence. Il les interpelle au sujet de l’avenir des quinquas sur le marché du travail... un sujet important et duquel nous sommes tous concernés.
Le Motu sauvage a d’ailleurs été très inspiré !

Vous aurez, François Bayrou, 56 ans en mai. Entre temps, vous aurez eu, peut-être, rendez-vous avec l’histoire. Ce printemps vous aurait offert cet incroyable cadeau d’anniversaire : la confiance de vos concitoyens, pour assumer cinq ans leur destinée. Belle trajectoire pour un homme qui, en ses jeunes années, labourait un champ dans le Béarn. Bravo.

Ou bien, ce serait vous, Ségolène Royal. Qui êtes de 2 ans sa cadette. Il n’est guère distingué de rappeler leur âge aux dames. Mais la transparence politique a des exigences... 54 ans à l’automne, vous êtes née un "22 septembre", titre d’une jolie chanson de Brassens. On sait l’enfance difficile qui fut la vôtre. Avoir su dépasser les douleurs des jeunes années, et s’en nourrir peut-être pour bâtir ses ambitions présentes, cette réussite mérite un bravo.

Sinon, ce serait à vous, Nicolas Sarkozy, qu’auraient été remises les clés de la France. Des trois, vous êtes le benjamin. 52 ans aux derniers jours de janvier. Ce serait un beau résultat, pour celui qui nous confie-t-on sur le net, "fut assez mauvais élève, et redoubla sa sixième au lycée public Chaptal". Heureuse destinée qui prouve qu’on peut avec la volonté surmonter un échec. Pour cela, bravo.

Quiconque, de vous trois, sortira vainqueur, symbolisera donc un net rajeunissement de la direction politique du pays, sinon le renouvellement des visages, les vôtres illustrant notre quotidien depuis quelques années déjà. N’importe ! Vous arrivez à ces âges où l’on est, - en politique -, "en pleine force de l’âge". Où l’âge n’est pas un frein. Ou l’âge au contraire, vous porte, et jusqu’aux plus hautes responsabilités.

Rien que pour cela, vous avez eu raison, je vous le confirme, d’oser cette voie difficile qu’est la politique.

Car pour ne rien vous cacher, j’ai trois années de moins que le plus jeune d’entre vous. 49 ans. Maîtrise de psychologie, DESS de communication obtenu avec mention dans une des écoles les plus cotées du métier, le Celsa. Mon mémoire de DESS reçut la meilleure note jamais donnée à ce type de travail (du moins jusqu’au millésime 1998... après, je n’ai pas vérifié). Jugé "excellent" par un jury de Docteurs, il circulait encore plusieurs années après, comme une référence proposée aux étudiants (hec, écoles de com) venus observer la culture de cette entreprise de médias où je travaillais alors.

Pourtant, je suis de ces individus qui, à pas même cinquante ans, voient les portes de l’emploi bientôt se refermer, comme celles du pénitencier de la chanson. Toutes les annonces auxquelles je réagis se concluent par les mêmes réponses, standardisées, polies, politiquement très correctes... "malgré tout l’intérêt que présente votre candidature..."

Je m’en étonne auprès de recruteurs. J’obtiens deux types de réponses.

La première émane de ceux qui m’auront répondu : « votre âge ? Non !! A 49 ans, fort heureusement, on n’est pas encore "trop vieux" pour ce type de poste !... Simplement, nous avons trouvé un profil correspondant davantage que le vôtre... Voilà tout... » Foin des viles suspicions, mon vieux ! "Discrimination" ? Vous voulez rire ?

La seconde réponse vient de recruteurs "neutres", qui n’évoquent pas ma candidature, mais l’état du marché : « bien sur, que votre âge est un handicap ! Sauf exception, personne ne recrute plus sur annonce AU DELA DE 40 ANS !... Alors, 49, vous pensez !! »

Voilà le pays que vous aller diriger, madame, monsieur. Celui où du fait de votre tranche d’âge, on ne veut plus de vous, contrairement à la vôtre... qui pourtant est la même.

Tout le monde évoque la difficile intégration des jeunes de banlieues, les discriminations au patronyme, au faciès, à l’adresse de résidence. Je n’en disconviens pas. Cependant, toutes les études sérieuses entreprises sur ces sujets indiquent que la première discrimination est celle qui touche les seniors. Et semble-t-il, de plus en plus tôt. Pourquoi dès lors, ne s’en préoccupe-t-on pas ?

La réponse est simple. Les quinquas pêtent pas les vitrines. Les quinquas crament pas les bagnoles. Les quinquas hurlent pas leur rage et leur haine. Les quinquas se lancent pas dans le slam assassin, ou le rap qui arrache, ou le métal qui tache. Pas que l’envie leur manque, d’ailleurs. Mais les quinquas ont parfois de l’arthrose ou des kilos en trop, et donc pas l’assurance de pétave leur mère aux compagnies de keufs, aux bleus, aux CRS. Alors ils font le gros dos. Serrent les dents. Deviennent peu à peu réacs, aigris, avec au cœur cet autre genre de haine qui monte, et ne se défoule qu’au fond des isoloirs. Ca n’est guère reluisant. Je ne suis pas sûr que la plupart en soient au fond très fiers.

Permettez moi de vous donner un conseil. (D’habitude, j’en vends. Du moins, j’en vendais). Lorsque vous en serez au conseil des ministres du mercredi, quand l’ordre du jour appellera la communication des politiques d’emploi par le ministre du travail, mettez donc les bons résultats au crédit de votre politique. A aucun moment n’allez songer à la présente lettre que de toutes façons vous n’aurez pas lue. Evitez de penser à tous les quinquas, ou quadras, même, cadres ou non, tous plus jeunes que vous, qui sont pourtant déjà trop vieux pour travailler, qu’on a sorti des chiffres par quelque ruse habile. Ca vous gâcherait le plaisir ; et notre pays n’est pas en si grande forme qu’on pût s’autoriser à mettre son ou sa présidente de méchante humeur pour des fariboles statistiques...

En revanche, songez-y un instant, tout de même, quand vous en viendrez au volumineux dossier "retraites". Et qu’il vous faudra convaincre les français de travailler cinq à six ans de plus, alors qu’un bon paquet aura déjà été sorti du manège depuis dix ans au moins.

Bonne chance à vous, madame, monsieur, pour ce nouveau job, du moins au meilleur de vous trois, qui aura su décrocher la queue du mickey républicain.

Merci de me retourner vos bons voeux. A défaut de considération, je crois, ou plutôt, je crains, d’en avoir pour l’avenir le plus sérieux besoin.

Votre dévoué Hervé Resse ("pire... mais de moins en moins...")

PS : Si ami lecteur ou trice, tu te reconnais dans ce texte, et que tu as un blog, ou un site, ou une page, je t’invite à faire mention de ce texte, ou le reprendre, ou le signer. Et si on lançait la Grande Révolte des Quinquadras ?

4 avril 2007 | 3 commentaires | Permaliens


Serez-vous inspirés ?

Publié dans la catégorie Actualités

J’ai reçu tout ça dans ma boîte aux lettres hier... Une Bible avec un marque page à un passage de l’Exode, une tapette à mouches, des images de sauterelles et de grenouilles et un petit mot, disant que cela concerne un film qui sortira prochainement.

J’ai bien lu les passages de la Bible parlant des sept plaies d’Egypte mais malgré mes nombreux podcasts de bandes annonces, je ne vois pas bien quel film pourrait traiter de tout ça...

Je poursuit l’enquête et je vous mets au défi de trouver de quoi il s’agit !
Bon courage et que le meilleur gagne !

3 avril 2007 | 5 commentaires | Permaliens


La chambre de mes 15 ans...

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Vue ici

Une chambre tout-en-un, super futuriste. Je suis sûre qu’à 15 ans, j’aurais rêvé avoir un truc comme ça. Ca a l’air confortable, fonctionnel, le luxe !

Et puis avec l’iMac de l’autre côté, c’est la grande classe :-)

3 avril 2007 | 5 commentaires | Permaliens


Sortir après la pluie

Publié dans la catégorie Petits plaisirs

Un bel orage, un rideau de pluie qui passe, puis le soleil qui revient. L’air est humide et les plantes sont gorgées d’eau. Une odeur fraîche et douce se dégage de tout cela. Marcher dans l’herbe, sentir la rosée sur ses pieds, humer cette odeur, profiter de l’instant de calme qui s’offre à moi.
Sous la tente, les autres attendent que le soleil réchauffe un peu la prairie pour sortir avec leurs chaussures sèches... pieds nus, on n’a pas ce problème.

Quelques heures plus tard, tout aura séché et on retrouvera l’odeur de l’été, la chaleur, le soleil ; alors profitons-en !

1er avril 2007 | 2 commentaires | Permaliens