Bao Blog


à propos...

Liens

Bientôt la fin

Publié dans la catégorie Cogitations

Dans quelques semaines, j’aurai quitté mon job pour 6 mois de congés maternité (+congés parental).

Cela fait plus d’un an que je travaille dans cette agence pour développer des stratégies digitales (poste que je me suis inventée en fin de compte), pour faire comprendre aux gens l’intérêt du bouches-à-oreilles sur le web, évangéliser, former, imaginer. En un an, j’ai participé à la création de cette activité (pôle de compétences), dans l’agence... arrêter toute activité professionnelle dans ce domaine, du jour au lendemain, ça ne va pas être évident.
J’ai eu le temps de me planter, de me faire avoir par des clients (ou des prestataires) peu scrupuleux, de me faire tacler en interne (c’est la loi de la jungle), mais j’ai énormément appris.
Aujourd’hui, je pourrais transmettre à mes nouvelles recrues, les former et les manager... mais voilà, je m’en vais. Je leur ai passé mes dossiers, mes historiques sur les clients et même quelques emails.

Et après ?

Après, il faudra revenir, se re-insérer dans une organisation qui aura vécu 6 mois sans moi, retrouver une place, continuer à driver une équipe qui sera autonome.
Je ne sais pas encore comment je m’y prendrai... Peut-être un nouveau poste à me créer sur mesure...
Et puis j’aurai deux filles à gérer à la maison !

Voilà, j’ai l’impression qu’une page se tourne, qu’après ces 6 mois, ça ne sera plus vraiment pareil... peut-être qu’il faudra que je change de vie, peut-être que se sera le moment.
En attendant, je continue à faire ce que j’aime en rêvant de grasse mat’ crapuleuses bien méritées !

24 janvier 2010 | 5 commentaires | Permaliens


Où es tu ?

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

C’est la question à laquelle je réponds quotidiennement car je teste actuellement 3 services de social media géolocalisés : Foursquare, OpenPlayce et Gowalla.

A quoi servent ces trois services/plateformes ?
A dire où vous êtes, à partager des infos sur les lieux où vous passez (bons plans, menus d’un restaurant, "todos"), à rencontrer des gens qui sont proches de vous (dans le même lieu ou proche).

Ces trois services débarquent en France mais sont utilisés depuis près d’un an aux Etats-Unis... Ouai, on est un peu à la masse ^^

Alors, quelles différences entre ces 3 services qui font la même chose ?

Fourquare semble être le plus connu, le plus répandu aussi. Aux USA les marques commencent même à s’en servir (proposer des réductions aux Maires de certains lieux par exemple). Foursquare fonctionne via une application sur iPhone et sur Android. On peut se créer un compte directement depuis les applications mobiles ou via le site. En gros, l’idée est de "check-in" quand on arrive dans un lieu. Quand on check-in de nombreuses fois dans un lieu, on peut en devenir le Maire (et on peut aussi se faire piquer sa place de Maire par quelqu’un qui passe plus souvent que nous), ce qui ajoute un côté vraiment ludique à l’application. On cumule des points, des badges et le classement est hebdomadaire.

OpenPlayce me semble plus complet que Foursquare car on peut y ajouter des commentaires (en plus des "tips" et "todos" de Foursquare) et des photos. Le principe reste cependant le même : on se promène, on retrouve des gens là où l’on passe (amis ou pas) et on cumule des points pour gagner étoiles. Le fait qu’on puisse ajouter des photos aux lieux permet de partager des expériences (concerts, événements) de façon plus visuelle, avec ces amis. Disponible uniquement sur iPhone, OpenPlayce devient vite addictif !

Gowalla est sans doute la plateforme la plus américaine et la plus récente (décembre 2009). Le principe est toujours le même et le côté ludique (collection de pins) est toujours là. Chacun peut laisser un commentaire là où il passe et le faire partager aux prochains voyageurs. Cependant, le petit plus de Gowalla réside dans son principe de geocaching, une sorte de chasse aux trésors. Ainsi dans chaque lieu où l’on passe, on peut trouver un objet, laissé par quelqu’un d’autre avant nous, le prendre et l’échanger contre un autre que l’on a déjà. Ce principe ajoute une dimension encore plus ludique !

Ces trois services permettent une interaction avec Twitter et Facebook, via des APIs.

Et vous alors, plutôt Foursquare ? OpenPlayce ? Gowalla ?

20 janvier 2010 | 4 commentaires | Permaliens


Tout s’efface et la roue tourne

Publié dans la catégorie Cogitations

Mano Solo, c’est un peu mes quatre années de lycée...
Les bandes de copains, les cours en pointillés, les petits mots dans les agendas, les fins de journée chez les uns et les autres, les squats sur les escaliers de secours et toutes ces stratégies pour fumer nos joints sans se faire attraper.
L’adolescence c’était aussi fait pour ça : tester nos limites et je n’ai pas honte d’être passée par là.

Mano Solo c’était aussi de gros bad trips quand je me retrouvais seule, dans ma chambre le soir. Ses chansons m’ont accompagné pendant tout ce temps et sa voix éraillée me faisait souvent monter les larmes aux yeux ...

Y’a celle-ci, celle-ci et puis celle-la et celle-la aussi. Y’avait celle-ci que me faisait sourire parfois aussi...

"Je suis venu vous voir avant de partir, y’avait personne ça vaut mieux comme ça. Je savais pas trop quoi vous dire, croyez pas que je vous abandonne même si encore une fois je vous laisse le pire, les larmes qu’on verse sur la mort d’un homme. Adieu mes amis, je me serais bien battu encore, adieu mes amours, priez pour moi."

Une page qui se tourne.

10 janvier 2010 | 2 commentaires | Permaliens


Extrait...

Publié dans la catégorie Cogitations

J’avais juste envie de vous faire partager cet extrait de Electre de Giraudoux..
Il fait réfléchir sur le rôle que nous avons chacun, dans nos vies et sur l’éternel recommencement de nos erreurs humaines...
Ce texte me revient souvent en tête, dans les moments les plus troubles de ma petite existence... bizarre.

LA FEMME NARSÈS. – Que disent-elles ? Elles sont méchantes ! Où en sommes-nous, ma pauvre Électre, où en sommes-nous !

ÉLECTRE. – Où nous en sommes ?

LA FEMME NARSÈS. – Oui, explique ! Je ne saisis jamais bien vite. Je sens évidemment qu’il se passe quelque chose, mais je me rends mal compte. Comment cela s’appelle-t-il, quand le jour se lève, comme aujourd’hui, et que tout est gâché, que tout est saccagé, et que l’air pourtant se respire, et qu’on a tout perdu, que la ville brûle, que les innocents s’entretuent, mais que les coupables agonisent, dans un coin du jour qui se lève ?

ÉLECTRE. – Demande au mendiant. Il le sait.

LE MENDIANT. – Cela a un très beau nom, femme Narsès. Cela s’appelle l’aurore.

8 janvier 2010 | 1 commentaire | Permaliens