Bao Blog


à propos...

Liens

Mes vidéos de la semaine #1

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Je regarde beaucoup de vidéos sur le web, souvent en rapport avec mon boulot mais je tombe également sur des trucs fun. Du coup, je vais essayer de vous donner un aperçu des vidéos qui m’ont marqué cette semaine.

Si ça vous plaît, je pourrais même le faire régulièrement... tous les jeudis par exemple.

Greg le fait tous les vendredis et j’aime toujours beaucoup sa sélection.

Comment NIKE gère et met en avant sa communauté sur Facebook. Un joli case-study

Angry Birds + les révolutions arabes

Une nouvelle façon de voyager

Le concept de Carrot Mob : le consommateur devient acteur de changement et influence significativement le business, de façon très concrète

Carrotmob Makes It Rain from carrotmob on Vimeo.

Le bouton +1 fait son apparition dans les résultats de recherche Google

La chronique humoristique de François Morel dans le 7/9 (8h55 – 25 mars 2011) Parce qu’il serait bon de laisser la parole aux rigolos de temps en temps


Et sinon, sur mon compte Twitter, je raconte souvent pas mal de bêtises...

31 mars 2011 | 1 commentaire | Permaliens


Les Sims au moyen-âge

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

J’ai commencé à jouer aux Sims après le lancement des Sims 3. Il faut dire que pendant les mois qui ont précédé ce lancement, j’ai pas mal discuté et rencontré des fans des Sims, pour mieux les comprendre et leur fournir le contenu dont ils avaient besoin. Organiser le lancement de ce jeu m’a donné envie de le tester.
En fin de grossesse, je ne dormais plus beaucoup et passait une partie de mes nuits à jouer. Hélas, j’ai vite laissé tomber : le jeu était trop répétitif, les personnages trop prévisibles. Cela manquait d’aventures.

Ça tombe bien, Electronic Arts vient de lancer un jeu qui devrait satisfaire les envies d’aventures de mes Sims : Les SIMS Médiéval.

Le principe est le même, sauf que l’on se retrouve au temps des troubadours. On peut choisir d’incarner un roi machiavélique, un sorcier démoniaque, un troubadour joyeux, un magicien stupide, etc. En fonction des choix de quêtes que fait le héros, c’est l’histoire du royaume qui évolue et se construit en temps réel.
Les décors eux aussi ont été soigné par EA et l’on peut ainsi se promener dans l’église, dans la salle du trône, dans le donjon, etc. Cela donne une dimension un peu plus épique aux Sims.

Cette petite vidéo vous donnera un aperçu (ambiance entre Sacré Graal et Life of Brian...) :

Si cette vidéo vous a donné envie de tester le jeu, je vous propose de participer à un petit jeu-concours :
Dîtes moi quel personnage vous souhaiteriez incarner et pourquoi, en commentaire de cette note.
Trouvez quelque chose d’un peu original, fun.
Je choisirai l’une de vos réponses lundi prochain (4 avril) et le gagnant recevra Les Sims Médiéval.

Si vous êtes vraiment des fans invétérés des Sims, vous pouvez rejoindre leur page Facebook.

Article sponsorisé

30 mars 2011 | 8 commentaires | Permaliens


Être maman

Publié dans la catégorie Cogitations

Y’en a certaines qui attendent ça depuis des années, qui sont mères avant même d’avoir un enfant dans les bras, qui ont ça dans le sang. Et puis il y en a d’autres, comme moi, qui font des efforts pour le devenir, parce que c’est tout sauf naturel.

A chacune de leurs naissances, j’ai été un peu plus mère ; j’ai ressenti ce que l’on ressent toutes quand on nous confie notre enfant, cette émotion, cette joie et ces angoisses (aussi).
Être mère, c’est un drôle de job quand même... Un rôle qu’on endosse sans mode d’emploi, sans formation... Comment ne pas s’emmêler les pinceaux, comment être cool et sévère à la fois, comment tenir éveillée les nuits où ils sont malades, comment ne pas craquer quand ils nous poussent à bout.
On tente de répondre à ces questions comme on peut. On s’observe, on se rassure en voyant que les autres font pire parfois, on a honte aussi (souvent), on se réconforte en discutant entre copines

Depuis presque 3 mois, je ne suis plus dans l’action, plus vraiment maman. Je ne les emmène plus à l’école, je ne leur lis plus d’histoire, je ne rigole plus avec elles. Il me faudra ré-apprendre tout ça et reprendre ma place dans la famille. Elles ont changé et moi aussi.

Ca viendra, on touche au but, tout ça...
Mais je ne peux m’empêcher de penser que j’ai perdu 3 mois de leurs vies, de notre vie.

28 mars 2011 | 3 commentaires | Permaliens


Mes envies du printemps

Publié dans la catégorie Cogitations

Ça y est, le printemps est enfin arrivé à Londres Les pauses dej se font désormais au parc, derrière le boulot, sur un fond de contrebasse. Les clients des pubs sirotent leurs bières dehors, au soleil. On a même sorti les lunettes de soleil !

Je commence à regarder tout ce que l’on fera quand on sera enfin installés ici.
On ira voir les écureuils à Hyde Park, jouer dans le playground du mémorial de Diana et jouer dans le bateau pirate, découvrir The Garden au Sciences Museum (sorte de Cité des enfants) s’il pleut, se promener sur les bords de la Tamise, jouer dans Hamley’s, visiter le zoo (près de Camden Town) et découvrir notre nouveau quartier.

Il y a un tas de trucs à faire ici avec les enfants et comme les musées sont souvent gratuits, je pense que l’on va bien en profiter. J’ai hâte de pouvoir vous faire partager mes balades en famille, à Londres.

25 mars 2011 | 0 commentaires | Permaliens


Un jour, à Guernesey

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Il y a de longues périodes où je ne lis plus rien, où je regarde les livres comme de vieux copains, des souvenirs. À d’autres moments au contraire, j’ai besoin d’eux pour m’évader, me rassurer auprès d’autres héros. Ces derniers mois, j’ai lu des Dan Brown (Le symbole perdu et Deception point), Un coup à prendre et Moi d’abord.

Avoir une librairie française au pied du boulot m’a drôlement aidé et les conseils de Sol aussi (oui, j’ai la flemme de lire en anglais, sachant que je travaille déjà une bonne partie de la journée dans cette langue).

J’ai commencé Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, à défaut d’autre chose. J’ai pris mon temps pour le lire, comme pour reculer le moment où je tournerai la dernière page, où je quitterai leurs vies. En le terminant hier matin, j’ai cherché un épilogue, quelque chose qui me donnerait des nouvelles de mes nouveaux compagnons de transport : Dawsey, Juliett, Isola, Kit et les autres.
Ils ont fait parti de mon quotidien pendant ces dernières semaines et ils me manquent déjà.

Refermer le livre, sourire naïvement aux autres voyageurs, repenser aux bons moments passés à Guernesey.

Ça m’a donné envie de découvrir cette petite île, un jour peut-être.
La vie a repris son cours en sortant du Tube, la guerre est loins et les gens semblent l’avoir déjà oublié...

18 mars 2011 | 6 commentaires | Permaliens


Au pays du vintage

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Depuis que je suis à Londres, il y a un magasin où j’adore aller, mais qui menace sérieusement mes finances : Cath Kidston
Là bas, il y a des trucs (plus ou moins) jolis pour tous les budgets. £2, £25, de la besace en tissu enduit à pois au petits pot à crayons inutiles, on trouve de quoi faire flamber la CB très facilement.

Des petites fleurs, des pois, du liberty, de la toile enduite, on craque toutes. Le samedi, le magasin de Covent Garden est rempli de filles, fouillant parmi les porte-monnaie et les étuis à lunettes.
Parfois, on croise le regard hagard d’un homme, perdu au milieu de cet univers qui lui semble étrangement laid, ne comprenant pas ce qui peut bien rendre toutes ces femmes si hystériques. C’est vrai qu’on se croirait presque chez H&M un jour de soldes...
J’ai beau détester H&M et encore plus les soldes, j’aime vraiment beaucoup les petits produits que l’on s’arrache ici.

Pour vous dire, j’ai craqué pour un tablier et des bretelles (rainbow) pour ma grande, un goblet en mélamine avec des petites fleurs, des cadeaux naissance, une robe (qui me fait un décolleté de fou), un petit porte-cartes... C’est la ruine.

Ce qui me console c’est que toutes les anglaises semblent être aussi dingues que moi de ces produits. Partout où je vais, je vois leurs sacs en toile liberty, leurs portes-clé à pois, leurs portes-carte Oyster. Du coup, je me sens moins seule finalement et presque "à la mode".

Si vous passez à Londres, pensez à recharger le compte bancaire avant d’aller y faire un tour. Rien n’est cher, mais ça va très vite !

15 mars 2011 | 8 commentaires | Permaliens


De passage

Publié dans la catégorie Cogitations

Rentrer deux jours toutes les deux semaines est presque devenu une souffrance. Voir les miens, faire des câlins, se rassurer et repartir. En deux jours, je ne retrouve ni ma place, ni mes habitudes. Je suis de passage et ça m’est insupportable.

Mon sac reste là, visible, dans un coin du salon. J’essai de ne m’occuper de rien, de ne pas bouleverser l’équilibre fragil que mon homme a mis en place avec les filles. Je ne fais que passer.
Mon linge roulé en boule dans un coin de la chambre repartira avec moi, pour ne pas surcharger le sac à linge sale et la machine à laver qui ne lave plus.

Dimanche soir, avec une boule dans la gorge, je vais voir mes enfants qui dorment paisiblement, en sachant que cette situation leur pèse autant qu’à nous. Ma petite puce fera ses premiers pas sans moi et saura bientôt dire "papa". Pour "maman", on attendra.
Je repars le lundi matin, sur la pointe des pieds, sac à dos un peu plus lourd, tête vide. Je ferme la porte et pars sans me retourner. Je serai à nouveau là dans 10 jours.

Le problème n’est pas la distance, le problème c’est ce passage, qui ne sert presque à rien, qui nous rassure et nous fait souffrir un peu plus à chaque fois.
On compte les semaines, les jours... Nous serons réunis aux Rameaux.
40 jours. Le carême va prendre tout son sens cette année.

D’ici là, je rentrerai encore deux ou trois fois, la boule au ventre et le sourire aux lèvres.
Ce n’est qu’un passage, une transition.

8 mars 2011 | 4 commentaires | Permaliens


Hummus Bros : une pita et ça repart !

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

J’ai profité d’un bon de £20 pour aller essayer Hummus Bros avec des amis. Il faut aimer le hummus (purée de pois chiche) car tout ou presque est servi avec.
La carte n’est pas simple à comprendre au premier abord avec toutes les options disponibles, on prend son temps pour commander et on regarde ce que mangent les autres personnes attablées. Le restaurant de Wardour Street est arrangé avec plein de grandes tablées, ce qui rend l’endroit très convivial.

On a pris hummus+chicken et l’une d’entre nous a tenté le guacamol+hummus. Selon la taille de l’assiette que l’on choisi, on prend un ou deux pains pita. J’ai pris une grande assiette avec deux pains pita, un brun et un blanc. Le hummus est bon et le poulet était bien assaisonné. En revanche, quand il ne reste que du hummus dans l’assiette, c’est un peu écœurant.

J’ai pris une limonade au gingembre et à la menthe, un régal ! J’aurais pu en boire un pichet tellement c’était bon, peu sucré, pas trop acide, juste parfait. Ils ont aussi du jus d’aloé vera... je me demande ce que ça donne.
On n’avait pas assez faim pour goûter le taboulé libanais ou les aubergines grillées, mais ça ne doit pas être mauvais.

Hummus Bros est très présent sur les réseaux sociaux, je suppose que c’est comme ça qu’ils m’ont trouvé d’ailleurs, via Facebook.

Le concept est sympa, les plats sont simples et bons, mais je trouve ça un peu trop cher quand même... Sans le bon de réduction, on en aurait eu pour £9 par personne, ce qui n’est pas donné pour un déjeuner.
L’endroit est sympa et mérite qu’on s’y arrête, lors d’une balade dans Soho, pour manger du hummus, une pita et consulter ses emails (Wifi gratuit).

Hummus Bros
88 Wardour Street
London W1F 0TH

Leur carte
Leur twitter

7 mars 2011 | 1 commentaire | Permaliens


Pourquoi je ne céderai pas à l’iPad

Publié dans la catégorie Cogitations

Admiratrice d’Apple et de ses idées, je suis avec attention leur actualité depuis quelques années. Je reste très attachée à cette marques et à ses produits.

Cependant, je lis ici et là, des commentaires hallucinants à propos de ce produit. Journalistes, blogueurs, tous veulent posséder ce nouvel iPad, tout comme ils ont possédé (ou ont rêvé devant) l’ancien modèle.

Pourquoi je ne céderai pas à l’iPad ?
Tout simplement parce que je n’en ai pas l’usage. Il y a plus d’un ordinateur par personne chez nous, du Mac Pro au laptop, en passant par les iPhone. Du coup, je ne vois même pas où un iPad viendrait s’insérer là dedans.

Ce produit est beau, bien fini, l’expérience utilisateur est dingue, mais il me semble adapté à un public peu équipé informatiquement. Pour nous, sur-équipé, je ne vois pas l’intérêt.
J’avais déjà l’impression que nous sur-consommions, mais ce phénomène semble s’amplifier encore et encore, à cause des nouvelles technologies.

Alors que ces technologies nous permettent de n’avoir qu’un seul objet qui rassemble plusieurs usages (navigation, téléphone, photo, vidéo, prise de notes, etc), on se retrouve avec des tas d’objets qui ont tous les mêmes fonctions mais proposent une expérience utilisateur différente... Et que l’on renouvèle dès qu’un modèle plus récent arrive sur le marché.

Je ne deviens pas réfractaire aux nouvelles technos, cet univers me passionne, mais je m’interroge sur la responsabilité des industriels dans le cycle de vie des produits (de plus en plus court) et sur la multiplications des terminaux aux fonctions identiques.

Le débat est ouvert quoiqu’il en soit et je comprends les gens qui craquent pour ce bel objet que semble être l’iPad 2. Il ne passera pas par moi, voilà tout.

3 mars 2011 | 9 commentaires | Permaliens


Ensemble, bientôt

Publié dans la catégorie Cogitations

L’appart est trouvé !
Tout près de la future école, pas trop loin du métro (tout est relatif), avec un petit shrubbery et une grande cuisine. On commence à faire des plans, à organiser les choses, à planifier les différents départs.

Je ne veux pas non plus aller trop vite et j’aimerai valider ma période d’essai de façon officielle, mais nous sommes tellement pressés de nous retrouver ensemble. One step at a time...

Encore quelques AR en Eurostar et ces quelques mois ne seront qu’un lointain souvenir, une parenthèse.

2 mars 2011 | 7 commentaires | Permaliens