Bao Blog


à propos...

Liens

Mes vidéos de la semaine #14

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Un superbe medley a capella des musiques qui ont bercé une partie de mon enfance :

Quand la robotique touche du doigt la nature, ça crée des petits miracles comme ça :

On peut vraiment tout faire dans un Apple Store !

Encore une vidéo de Improve Everywhere. Ca me donne de chouettes idées sur comment animer une communauté ^^

28 juillet 2011 | 2 commentaires | Permaliens


L’été sans les enfants

Publié dans la catégorie Cogitations

On l’attend depuis quelques semaines, limite on cocherait les jours sur un calendrier tellement on a hâte. Chaque truc-chiant-à-faire est reporté et ajouté à la to-do list de l’été. Dès qu’on voit un truc à finir de bricoler, on se dit "bon on fera ça cet été". Parce que pour nous, l’été, ça va surtout être ces 3 semaines en couple, sans enfants, juste tous les deux à Londres.

On rêve de sortir, d’aller au cinéma, de flâner dans les parcs, mais on travaille et on a un tas de trucs à faire à la maison. Par exemple, il faut qu’on termine le jardin, qu’on répare la barrière en haut de l’escalier, qu’on coupe le lierre devant la porte, qu’on trie les vêtements des filles, qu’on se débarrasse de notre frigo (en double) qui prend de la place, etc.

La liste est longue et on verra bien si on parvient à tout boucler avant fin août.
3 semaines de calme, sans enfant à coucher, à faire manger. Mais aussi sans rires, sans câlins de nos puces, sans balades tous les 4 le week-end.

Je suis sûre que cette période fera du bien à tous les monde et nous permettra de nous reposer vraiment, à défaut de partir en vacances.

27 juillet 2011 | 9 commentaires | Permaliens


Les bons comptes font les bons amis

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Combien de fois il m’est arrivé d’organiser un anniversaire avec un cadeau commun et de ne pas rentrer dans mes frais... Malgré les emails de relance, les "promis-jurés" des uns et des autres, on ne s’en sort pas forcément.
Pour résoudre ce gens de problèmes, il y a Kwixo.
C’est solution de paiement sécurisée développée par FIA-NET Europe, filiale du Groupe Crédit Agricole, incroyablement simple, il suffit de s’inscrire gratuitement sur le site internet pour pouvoir transférer ou demander de l’argent directement depuis un iPhone, un smartphone sous Android ou sous Windows Mobile 7, quelque soit votre banque ou celle de la personne à qui vous souhaitez envoyer ou demander de l’argent. Pour cela, il suffit de télécharger l’application mobile et c’est parti ! Les paiements sont sécurisés et l’on peut même faire des achats sur près de 700 sites de e-commerce.

Le service est particulièrement complet, vous pouvez inclure à votre transfert d’argent un message, une photo, sélectionner la date de virement ainsi que sa périodicité. Votre correspondant reçoit un SMS l’informant qu’il a reçu un virement de votre part, charge à lui de s’inscrire également sur le site www.Kwixo.com.

J’ai testé l’application sur mon iPhone, l’authentification se fait via votre numéro de mobile et votre mot de passe. L’application est très agréable et l’ergonomie est vraiment sympa contrairement à ce que peuvent laisser penser certains commentaires négatifs sur l’App Store.
Il est même possible de bumper un amis pour effectuer un transfert d’argent. N’avez-vous jamais eu besoin de rembourser un ami suite à un achat ? Maintenant, nul besoin de demander les infos bancaires, bumper le, c’est simple et rapide.

Article sponsorisé

26 juillet 2011 | 1 commentaire | Permaliens


Mes vidéos de la semaine #13

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Une série qui j’attend avec impatience à la rentrée :

Epic Rap Battle of History, je ne m’en lasse pas :

La bande annonce de Amazing Spider Man, univers que j’affectionne particulièrement en comics :

Comment désactiver un chat. Rien de méchant, je vous rassure :

21 juillet 2011 | 0 commentaires | Permaliens


L’odeur de la crème solaire

Publié dans la catégorie Actualités

Pendant qu’il fait un temps de chien à Paris, nous profitons des éclaircies passagères à Londres... Et il faut se dépêcher quand le soleil pointe le bout de son nez !
Mais alors à quoi bon mettre de la crème solaire me demanderez-vous... Parce que mettre de la crème solaire, c’est être un peu en vacances, entendre les vagues et se coincer du sable entre les orteils en regardant les enfants faire des chateaux.

Petite, je passais tous mes étés à Montpellier, avec mes cousins et j’attrapais systématiquement des insolations. Les coups de soleil, je ne les découvre que très récemment.
En revanche, mes filles n’ont pas hérité de ma peau mate et je dois leur mettre de la crème.

Une chance, j’ai reçu les produits solaires Mustella qui sont très bien adaptés aux peaux sensibles des enfants. Oui, parce qu’elles ont des peaux limites atopiques, presque sujetes à l’exéma. J’ai donc essayé la crème solaire pour peaux sensibles (indice 50+), sur ma petite puce, dont on voit les veines tellement sa peau est blanche.
Ça s’étale bien, facilement, ça ne colle pas et ça sent bon ! Ça y est, vous entendez les vagues ?

J’en suis vraiment contente et elle semble convenir à mes puces. Du coup, comme Mustella est drôlement sympa, ils me permettent de vous offrir 3 produits solaires pour l’été :

- la crème protectrice
- la crème zone sensible
- le spray après-soleil

Pour gagner ces produits, c’est très simple.
Dîtes moi en commentaire, quel produit vous ferez le plus plaisir . Si vous partagez cette note sur Twitter, Facebook ou sur votre blog, venez déposer un 2ème commentaire avec le lien correspondant.

Je tirerai au sort 3 d’entre vous, le 28 juillet au soir.

À vous de jouer et bon été ensoleillé !

PS : cette photo n’a pas été prise à Londres, je vous rassure...

19 juillet 2011 | 43 commentaires | Permaliens


Le pouvoir des images

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Plus le web évolue, plus j’y trouve de jolies choses.

D’abord, il y a eu Etsy, une vrai claque visuelle et un univers tellement vaste que je planque ma carte bleue quand j’y vais. De jolies boutiques et de jolis produits très bien mis en valeurs.

Puis, il y a eu Instagram et Path, de petites App où l’on suit la vie de ses contacts en photos. Pas de blabla, juste des photos, quelques filtres sympa (quand on n’en abuse pas trop), that’s it. Les photos sont prises à l’iPhone mais cela suffit pour partager un bout de sa vie.

Il y a quelques temps, je me disais que se serait quand même cool de pouvoir avoir un outils pour sauver à la fois ses photos, les jolies photos des blogs que je lis, les jolis produits dénichés sur Etsy ou ailleurs. Un joli tableau de bord, où je pourrais punaiser tout ça, l’avoir sous la main et m’en inspirer au besoin.
Et cet outil existe, ça s’appelle Pinterest et je l’ai découvert la semaine dernière.

Sur Pinterest, on crée des boards thématiques, comme "for home", "kids", "cooking", dans des domaines qui nous interesse. On peut ainsi sauver les choses que l’on voit sur le web et qui se rapportent à ces domaines. Mais le plus fort dans tout ça, c’est que l’on peut suivre d’autres membres, découvrir leurs pins et les ajouter à nos boards (on repin, un peu comme on retweet).
Si vous êtes passionnés de cuisine, vous pourrez trouver des tas de recettes, super bien illustrées, les sauver dans vos pins, des idées de déco, des posters, des trucs à faire soi même, des accessoires pour les enfants, des bijoux, etc.

Pinterest, c’est un genre de delicious, en plus visuel et plus communautaire. On peut s’y logger avec Facebook ou Twitter, partager ses pins sur ses réseaux, suivre des gens qui nous inspirent. Un bel outil de curation (comme disent les marketeux) où l’on peut même remplir un board à plusieurs, très malin.
En plus de cette collection d’objets/dées en tous genres que l’on s’échange, on peut également ajouter nos propres photos, prises depuis l’iPhone et uploadé directement via l’app Pinterest. Ca devient donc un mix entre Path, Instagram et Delicious.

Maintenant, je croise les doigts pour que mes amis adhérent à ce nouvel outil et qu’on se retrouve tous dessus, car ça me semble vraiment prometteur.

PS : Prévoyez d’avoir du temps pour vous lancer sur Pinterest, ce site est extrêmement chronophage... (j’y ai perdu quelques heures)

14 juillet 2011 | 4 commentaires | Permaliens


Mes vidéos de la semaine #12

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Apprenez à développer vos pellicules vous même, avec les moyens du bord. Je ne sais pas si j’oserai tenter l’expérience...

17 ans et déjà très doué pour mixer ! Un superbe mix à voir et à écouter. Tous ses mix sont dispo ici

14 juillet 2011 | 0 commentaires | Permaliens


Sociabilité spontanée

Publié dans la catégorie Cogitations

Arriver dans une nouvelle ville, un nouveau pays demande un temps d’adaptation pour retrouver ces marques, trouver de la nourriture correcte, s’habituer aux habitudes locales et se faire des amis.
Après avoir réussi à trouver comment manger correctement et traverser sans se faire écraser, nous sommes passés à la phase de sociabilisation.

Pour ceux qui connaissent mon homme, vous savez que nous avons deux façons très différentes d’envisager une relation avec autrui. Lui est plutôt ours, voit les gens en petit comité et ce n’est pas toujours simple de rentrer dans son univers. Quant à moi, j’ai besoin de rencontrer les autres, d’apprendre à les connaître et de re-créer un cercle de copains pour être heureuse.
De fil en aiguille, de thé en apéro, de pic-nic en soirées, je me fais des potes. J’aime ces rencontres spontanées, ces pic-nic improvisés avec nos enfants. On partage nos points de vue, nos histoires, nos envies, nos différentes façons de voir la vie et nos bon plans. Vous n’imaginez pas à quel point ça fait du bien.
Refaire son trou, ce n’est pas toujours simple, mais on y vient, petit à petit. J’aime ces moments, ces surprises et je ne me lasse pas de ces nouvelles rencontres.

Malgré ça, je sens bien que pour ma grande, cela prendra du temps. Ce soir, après une belle journée de pic-nic à Hamstead, elle me disait que ses copains d’école lui manquaient… Le fait d’avoir pu retrouver d’autres enfants, d’avoir joué avec eux, couru dans l’herbe, grimpé aux arbres, ça l’a rendu vraiment heureuse et peut-être un peu nostalgique.

Partir de France me permets également de faire le point sur les amis qui je garderai et ceux qui étaient de passage dans ma vie.
Pas de nostalgie, quelques deceptions et de bonnes surprises.

10 juillet 2011 | 3 commentaires | Permaliens


Une semaine sur Google+

Publié dans la catégorie Actualités

Voilà, ça fait une semaine que je suis sur Google+, que je lis des tas d’articles sur Google+ et que j’en parle autour de moi. Il fallait bien que je me fende d’une petite note pour donner mon avis.

Premier constat
On n’est pas bien nombreux. Normal, c’est une version béta. Elle est vouée à évoluer.
Google+, c’est une sorte de "couche sociale" (non ce n’est pas sale) que Google ajoute à tous ces services (Google Docs, Agenda, etc). L’objectif de Google ne semble pas être de tuer Facebook, mais plus de proposer une nouvelle façon d’interagir avec ses amis/connaissances/collègues. Et cette nouveauté, se sont les cercles.
Pour ceux qui n’ont pas suivi, Google+ propose de regrouper ses contacts sous forme de cercles, comme dans la vraie vie en fait. Cercles d’amis proches, potes du web, collègues, famille, etc. Ainsi, quand on partage une photo, on peut ne la partager qu’à certains cercles et pas tous. On évite ainsi d’afficher ses photos de soirées à son patron, d’exposer ses articles pro à ses amis, etc.

A l’usage, on s’habitue vite à choisir à qui l’on partage tel ou tel contenu et j’en viens à trouver ça vraiment manquant sur Facebook.

L’autre nouveauté de Google+ fait échos au fonctionnement de Twitter. Comme je l’écrivais, je suis très attachée à Twitter. Google+ reprend le principe de following/followers de Twitter. On peut ajouter quelqu’un à un cercle mais cette personne n’est pas obligée de nous ajouter, ce n’est pas réciproque, comme avec Facebook (le pays des bisounours où tout le monde est amis). On peut également bloquer les gens, pour qu’ils n’accèdent pas à notre flux.

Un enthousiasme contagieux
Accéder à une béta, c’est comme faire partie d’un club privé, on est forcément un peu fier. Mais on est aussi là pour décortiquer le truc, faire des retours et essayer de comprendre. Les early-adopters semblent vraiment enthousiastes, les journalistes spécialisés sont très confiants quant au succès de Google+ (chiffres Facebook vs Google). Alors que les invitations semblent avoir été bloquées quelques jours, Google a annoncé que G+ serait ouvert au public dès le 31 juillet. Pourvu que le grand public soit aussi enthousiaste que nous... J’y reviendrai plus loin.

Et les marques dans tout ça ?
Les marques veulent être dessus et c’est plutôt bon signe. Avec le retour d’expériences que l’on a sur Facebook, on peut se dire que G+ arrive avec toute l’analyse nécessaire pour mettre des outils pertinents à disposition des marques.
J’ai déjà crée un profil pour ma boîte, pour voir un peu comment nous pourrions l’utiliser. Les cercles sont très pertinents dans une logique de partage d’informations. On peut ainsi s’adresser aux utilisateurs quand on parle de problèmes techniques, d’évolutions pratiques. On peut s’adresser aux bloggeurs et aux journalistes quand on lance un partenariat malin ou une opération marketing. Bref, les cercles me semblent déjà très utile dans la gestion de l’image de marque et la segmentation des informations.
Voilà une idée de ce à quoi pourraient ressembler les profils business Google+.

Le pouvoir des Sparks
Les Sparks pourraient devenir quelque chose de puissant en terme de contenu (rattachés à la recherche et la force de Google en la matière). En effet, ils s’apparentent aux intérêts dans Facebook.
Si vous aimez le snowboard, vous pouvez ajouter "snowboard" à vos Sparks et vous pourrez consulter les actualités rattachées à ce terme. Je parle d’actualité car pour le moment, il semble que l’algorithme de Sparks remonte en priorité les actus, blogs (Google News en gros) et les contenus à forte viralité (vidéos et photos). Cet outil risque de beaucoup évoluer et dès qu’on saura précisément comment il fonctionne, les marques s’y positionneront. Peut-être que Google vendra du Adword pour permettre aux marques de s’y implanter, se serait pertinent.

La grande question que je me pose c’est surtout, est-ce que le grand public, mon frère, mes potes de lycée, le grand public passeront à Google+ ?
Tout le monde n’a pas un compte Gmail, ni l’envie d’en avoir un. Je pense que la stratégie de communication de Google s’axera plus sur leur moteur de recherche (le cœur de Google), comme ils ont pu le faire pour Google Chrome, afin d’inciter les gens à créer un profil Google pour accéder à Google+.
Je ne m’inquiète pas sur la compréhension des cercles par les gens, je crois qu’avec Facebook (entre autres), un bonne partie de la population (les plus jeunes surtout) ont pris conscience de ce que l’on peut partager en ligne, ou non. Même si en terme d’éducation, ce n’est pas encore parfait, les sujets sont abordés (même à l’école) et on avance. Google+ s’inscrit complètement dans ce besoin de sécuriser et d’éduquer.

Voilà mon avis et ma petite vision de cet outil qu’est Google+. Malgré les echecs de Wave et Buzz, je sens que ce truc là va décoller, il faut juste lui en laisser le temps. Les développeurs de Google sont réactifs et sauront faire évoluer Google+ dans le bon sens. Si vous y êtes, rejoignez moi !

8 juillet 2011 | 5 commentaires | Permaliens


Mes vidéos de la semaine #11

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Cette semaine a été un peu chargée... peu de vidéos du coup.

La première de Harry Potter and the Deathly Hallow a lieu ce soir, à Londres. La fin d’un cycle. Après avoir dévoré les livres quand j’étais en école, puis découvert l’univers des films, je suis un peu nostalgique de voir la saga s’arrêter...

Superbe petite vidéo, poétique, qui donne le sourire pour la matinée :

Splitscreen : A Love Story from JW Griffiths on Vimeo.

7 juillet 2011 | 0 commentaires | Permaliens


Buller au soleil

Publié dans la catégorie Cogitations

Ca fait partie de mes envies du moment. Parfois j’aimerais bien avoir deux journées en une, pouvoir aller travailler la première partie de la journée, puis entamer ma deuxième journée, profiter de la vie, du soleil, de mon jardin.

La vie passe trop vite, je crois que c’est l’une des raisons qui me pousse à vouloir découvrir de nouvelles choses, personnes, pays, à vivre constamment vers l’avant. Mais cette technique m’empêche de profiter du présent, de me poser au calme.

Juillet est là, il fait beau, les londoniens ont rangé les bottes et sorti les tongs, le tube sent de plus en plus mauvais et j’ai des envie de calme, de mer et de vacances. Mais les vacances, se sera surtout pour les filles. Nous, on va rester là, en amoureux, pour travailler et finir les petits travaux de la maison et du jardin.
Avec un peu de chance, on pourra aller se promener dans les parcs, manger des glaces au soleil et tremper nos orteils dans une fontaines, histoire de nous sentir un peu en vacances, nous aussi.

Tous les ans, je ressens une sorte de lassitude à cette période, une grosse envie de jeter mon ordi par la fenêtre et de ne plus passer 10h par jour assise sur une chaise.
Je ne sais pas comment vous faîtes, mais moi, je ne m’y fais pas.

5 juillet 2011 | 3 commentaires | Permaliens


Reprendre ma place

Publié dans la catégorie Petits plaisirs

Je pensais que les choses se feraient naturellement, que je retrouverai ma place dans la famille, comme avant. Mais rien n’est comme avant.

En les regardant jouer, j’ai l’impression d’être derrière un écran, de ne pas faire partie de la famille. Je rentre le soir, fatiguée, pas motivée. On se croise le matin, en coup de vent, le temps de faire les biberons et d’habiller ma grande.
Il m’a fallu quelques temps pour réaliser que je devais reprendre les choses en main...
Forcée de constater que ma grande ne me réclamait jamais, pour un câlin, pour un bobo, pour un verre d’eau, j’avais choisi de m’effacer, de faire le dos rond, d’attendre que le vent tourne. Blessée un peu, triste de devenir un fantôme dans ma propre famille.
Or, ce n’est pas le rôle que je dois jouer et j’ai mis du temps à le comprendre. J’essai de redresser le tir, de m’impliquer, de profiter d’être avec mes filles, de m’imposer et de libérer un peu mon homme de la pression qu’elles font peser sur lui (à force).

Ma petite puce commence à parler aussi, elle dit très clairement "papa" et j’aimerais bien qu’elle finisse par dire aussi "maman", d’ici quelques jours.

Les enfants nous font grandir, avancer, nous mettent des coup de pied aux fesses et nous forcent à nous remettre en question. J’espère pouvoir leur apporter autant dans leurs vies futures...

4 juillet 2011 | 1 commentaire | Permaliens