Bao Blog


à propos...

Liens

Work hard, Play hard

Publié dans la catégorie Actualités

Depuis février, je découvre donc l’univers trépidant de la vie dans une start-up américaine. Cet univers m’a souvent beaucoup attiré et après quelques années en agences puis chez l’annonceur, je vous confirme que travailler dans une start-up est tout à fait différent de tout ce que j’ai pu expérimenter jusque là.

S’adapter constamment
Notre produit et la plateforme évoluent extrêmement vite et il faut s’adapter toutes les semaines (voir tous les jours parfois). Cela impose donc des process de communication précis, pas mal d’échanges, ainsi que des session de formation. En plus de bosser, on se forme donc en continu et c’est passionnant. En moyenne, j’ai 2 à 3 heures de formation par semaine. Pour apprendre, nous parlons aussi énormément et nous nous posons beaucoup de questions les uns aux autres. Dès que quelqu’un a besoin d’aide, de conseils ou autre, on a des tas de canaux (chatter, skype, etc) à notre disposition pour discuter. Le dialogue et l’entraide sont au cœur de notre job.

S’amuser beaucoup
Je ne sais pas si c’est cet esprit de découverte et d’apprentissage, mais l’on s’amuse beaucoup en fait. Les journées sont longues, le taf est parfois très ingrat, mais on sait que l’on n’est pas seul. Il y a toujours de quoi grignoter ou boire, et même des bières au frais pour le soir. Beaucoup de choses sont organisées (surtout aux US), quizz, jeux, sorties, évènements, etc. Pour exemple, le week-end dernier que l’on a passé à Prague, où l’on a bien fait la fête.

Être toujours positif
L’optimisme est super important car on rencontre de nombreux bugs/problèmes tout au long de la journée et il vaut mieux en rire. Heureusement, les choses sont bien organisées pour pouvoir avancer avec les développeurs sur ces bugs. De même, on n’a pas toujours des clients faciles à gérer, la zenitude est de mise.
Je crois que l’état d’esprit américain est naturellement beaucoup plus optimiste que le français. Une des nombreuses raisons qui font que je ne supporterai plus de vivre à Paris...

Et puis évoluer dans une start-up c’est aussi savoir que demain sera différent d’aujourd’hui, que les choses bougent très vite et que notre petit bureau de 25 aura doublé à la fin de l’année. Du coup, j’ai plaisir à me lever le matin et à retrouver mes collègues à 8h.
Au fait, on recrute, alors n’hésitez pas à postuler (je peux même pousser votre candidature au besoin, suffit de me faire un petit mail).

20 mars 2012 | 4 commentaires | Permaliens


Un avant goût d’été

Publié dans la catégorie Cogitations

Le brouillard matinal laisse rapidement place à un grand soleil qui illumine les briques orangées des bâtiments de Covent Garden.
On se prend à rêver d’une sieste au soleil ou d’un apéro sur le toit. Mais les soirées restent fraîches. On passera bientôt à l’heure d’été, j’attends ça avec impatience.
Quitter les bottines pour les sandales, ranger les manteaux et les cagoules, ressortir les robes de mes puces, sentir la chaleur du soleil sur nos bras nus et remettre mes lunettes de soleil.
C’est d’autant plus dur que j’ai eu un avant-goût d’été quand j’étais en Californie et je supporte mal de vivre comme en automne à Londres.

On y est presque, regardez le ciel est bleu !

16 mars 2012 | 1 commentaire | Permaliens


Up and Down de la reprise

Publié dans la catégorie Cogitations

La semaine dernière, j’ai vraiment remis les pieds dans le monde du travail, dans un bureau où je vais passer plus de 8h par jour et avec ma nouvelle équipe. Comme je ne sais pas trop comment raconter tout ça, j’ai repris ce vieux principe de Up and Down, j’espère que vous ne m’en voudrez pas trop.

- Mon bureau est situé en plein cœur de Covent Garden et ça c’est vraiment le pied ! Il y en a pour tous les goûts (et tous les budgets) pour déjeuner, le quartier est très animé et je mets 30 minutes pour venir depuis chez moi. Top quoi.

- L’équipe est sympa, ouverte et surtout ultra positive. Un réel esprit de start-up qui exige que l’on apprenne en permanence et que l’on s’entraide beaucoup. L’entreprise évolue vite et s’adapte constamment, du coup on suit des formations très régulièrement.

- Je ne sais pas si c’est les 8h de jetlag que je me suis pris dimanche dernier ou le fait de reprendre une activité intellectuelle intense, mais je suis épuisée. C’est simple à 22h, je suis au lit.

- Je redoutais de devoir animer 8 petites filles ce week-end pour l’anniversaire de ma grande et finalement, c’était pas si compliqué. Quelques jeux de jeannettes et une empathie soudaine m’ont bien aidé. Non pas que je n’aime pas les enfants, mais quand ils sont si nombreux dans un petit espace, je ne suis pas tout à fait à mon aise. Elles ont été chouettes, souriantes, polies et ont l’air de s’être bien amusées, alors tant mieux. Ma grande était aux anges.
Mission accomplie.

- Ma petite puce a drôlement grandi en 2 semaines. Elle commence à quitter son corps rond de bébé et devient une petite fille. Mon bébé quoi ! ça me fait tout drôle...

- Le froid et la pluie me soulent un peu ces temps-ci... la Californie (et ses 22 degrés) me manque, vraiment.

- Ma nouvelle oreille étant maintenant en pleine forme, je n’ai pas souffert de l’avion (même si 10h c’est franchement long). Si bien que je repars à Prague le week-end prochain avec ma boîte. Je vais avoir visité tous les aéroports de Londres !

Voilà pour les news.
Je m’accroche et je positive, parce que oui, la vie est belle.

5 mars 2012 | 10 commentaires | Permaliens