Bao Blog


à propos...

Liens

31...

Publié dans la catégorie Cogitations

31 ans tout pile, maintenant je ne peux plus dire que j’ai "tout juste 30 ans" j’ai passé le cap fatidique.
La vague de messages qui a déferlée sur mon mur Facebook me rappelle à quel point les réseaux sociaux sont une farce de la vie par moment...
À côté de ça, quelques rares textos, emails, un appel, un grand sourire de ma grande au réveil et une chanson de ma petite puce au dîner.

Mes collègues ont été vraiment chouettes et m’ont offert du très bon chocolat (ils me connaissent bien), alors que j’ai passé la journée le casque vissé sur les oreilles, à travailler.
Petit dîner en amoureux pour finir, où l’on a tenté d’éviter de parler du loyer trop cher ou de la nursery qui nous fait des relances.

La vie à Londres n’est pas facile (surtout à la fin du mois) mais on a quand même fêté mes 31 ans avec une jolie salade et un gâteau au chocolat, c’est tout ce qui compte finalement.

30 octobre 2012 | 3 commentaires | Permaliens


You know what I mean

Publié dans la catégorie Actualités

Vivre à Londres permet à nos enfants de s’imprégner d’une autre culture et surtout d’une autre langue. Depuis un an, ma grande fréquente l’école anglaise du quartier. Elle s’y sent bien, s’y est fait des copains et est heureuse de retrouver sa maîtresse tous les matins. Le rythme 9h15-15h30 lui convient bien et elle a même commencé les cours de théâtre le lundi après l’école. En un an elle a appris à parler anglais certes, mais également à compter, à lire, à réfléchir à des problèmes complexes sur le monde qui l’entoure, à faire des blagues, etc. Elle est vraiment à l’aise dans cette langue, ce qui donne lieu à des situations un peu compliquées quand il faut faire les devoirs avec elle... et qu’elle refuse de nous écouter car nos accents ne sont pas aussi bons que le sien (forcément).
Mademoiselle prend ses grands airs avec son accent "posh" de Londres, mais a encore pas mal à apprendre en conjugaison, grammaire, etc.

Sa soeur est sur la même voie et on entend régulièrement des petits mots anglais se glisser dans ses phrases. Elle ne réalise pas qu’elle mélange les deux langues et ça donne des discussions assez amusantes comme "Maman il est où le baby ?". Cependant, à la crèche, elle se fait comprendre et suit bien ce qu’on lui demande de faire.

Le week-end, on entend donc nos puces chanter ou jouer en anglais. La petite tentant d’imiter la grande et lui piquer ses jouets ; la grande reprenant le vocabulaire de sa sœur, tout en défendant son territoire. Il y a donc pas mal d’ambiance !

Travaillant toute la semaine en anglais, il m’arrive aussi de ne plus savoir quel mot utiliser et de "franciser" des mots anglais (un comble !).

Bref, on gère le bilinguisme des uns et des autres comme on peut, sans reprendre toutes les fautes de français, mais en essayant de parler du mieux que l’on peut quand on est ensemble afin qu’elles ne perdent pas leur langue maternelle... les musiques qu’elles écoutent sont encore souvent en français et les DVD sont bilingues eux aussi.

28 octobre 2012 | 3 commentaires | Permaliens


Je reviens toujours...

Publié dans la catégorie Cogitations

Besoin de prendre l’air par moment, de souffler, de m’enfuir aussi. Parfois pour voir autre chose, vivre autre chose, m’inspirer d’ailleurs, rencontrer autrement, mais surtout pour mieux revenir.

Partir en laissant les choses tel quel, accepter que les choses soient comme elles sont et que je ne peux pas tout contrôler.
Et puis revenir, les retrouver, sentir l’odeur de la nuit dans leurs cous, les écouter dormir, rire, lire ensemble.

Revenir, c’est parfois le plus difficile. Entre peur d’être déçue et peur de décevoir. Arriver au bon moment, retrouver sa place, de vrais défis quand on vit en famille.

Ils sont mon port d’attache, mes bouées, mes amarres. Toujours avec moi, si différents. On apprend à s’aimer avec nos différences, à se respecter aussi.

Je les porte avec moi, ils sont ma force et ma faiblesse aussi.
Ils sont les miens, ma famille, ceux que j’aime, ceux qui comptent.

19 octobre 2012 | 0 commentaires | Permaliens


À la rencontre des cerfs de Richmond Park

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Pas de pluie, un ciel presque bleu, pas trop de vent et les arbres qui changent de couleur, c’était l’occasion rêvée pour aller découvrir le parc de Richmond en famille.
2 bus et nous voilà à la porte Roehampton. Première chose, trouver un endroit sympa pour déjeuner. On a l’embarras du choix tellement le parc est immense. On a choisi assez simplement de s’installer près d’une souche d’arbre où les filles ont pu aller grimper entre deux bouchées de sandwich.
Notre petite puce, intriguée par les arbres couchés au bout de la prairie a insisté pour que l’on aille voir ça de plus près, ce qui nous a permis de découvrir une petite rivière qui coulait juste à nos pieds. Re-grimpe sur les arbres couchés pour les filles, puis passage du pont pour se rapprocher du troupeau de cerfs qui se reposait un peu plus loin.

Blasés des écureuils et des renards, mais pas encore des cerfs, nous nous sommes approchés doucement du troupeau (pas simple avec des enfants qui n’ont pas compris la signification du mot "discrétion"). On a quand même pu voir des petits faons avec leurs mamans et les bois des grands cerfs du troupeau. Les filles étaient fascinées de découvrir ces animaux en pleine nature et de les voir de si près. On est remonté vers le bois, mais notre bonne vieille MacLaren n’étant pas tout-terrain, on a avancé au ralenti.
Alors que l’on remontait un chemin, on s’est fait couper la route par un troupeau de daims, sautillant, courant, filant à toute allure vers la prairie. Stupéfiant !

On est remonté vers la porte du parc, croisant d’autres cerfs dans les prairies, cachés dans des talus, se roulant dans les points d’eau.
Je ne sais pas combien il y en a à Richmond, mais en une journée on en a vu plus d’une cinquantaine !
Une belle journée de balade que l’on referait bien en vélo au printemps, pour s’éviter une heure de bus et pouvoir aller plus loin dans le parc.

10 octobre 2012 | 2 commentaires | Permaliens


Se loger pour des vacances à Londres

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Amis de France ou d’ailleurs, vous qui rêvez de venir vous imprégner de l’énergie de Londres le temps d’une petite semaine en amoureux (ou en famille), voici un bon plan qui devrait vous donner envie de réserver fissa un aller-retour sur le site d’Eurostar.

Même si l’on peut facilement trouver des chambres d’hôtel pas trop chères, on est souvent cantonné à des endroits assez laids, pas toujours propres et vraiment petits. Dans le cadre de vacances en famille par exemple, on peut avoir envie de vivre dans un vrai appartement, au coeur de la ville.
On peut commencer par chercher sur Airbnb. Le choix sera vaste, peut-être même trop vaste. C’est là que Onefinestay apporte une véritable valeur ajoutée.

Onefinestay sélectionne des appartements et des maisons à travers Londres. Ils aident les propriétaires à ranger leurs effets personnels et à préparer le lieu pour qu’il soit occupé par des voyageurs. Ensuite, ils nettoient l’appartement, mettent à disposition des serviettes, savons, draps, tout comme dans un hôtel. Les visiteurs ont même accès à un service de conciergerie 24h/24 et à un iPhone avec plein d’informations sur le quartier, la ville, les activités à y faire, etc.

Pour le moment présent uniquement à Londres et New York, le concept va s’étendre en Europe prochainement. Après avoir discuté avec l’équipe marketing de Onefinestay, j’ai trouvé le principe plutôt malin et bien pensé pour les propriétaires comme pour les visiteurs. Les prix sont abordables et on paie à la nuit, quelque soit le nombre de personnes.
J’ai passé une soirée dans le superbe appartement que vous voyez ci-dessus et j’y serais volontiers restée pour le week-end !

Voilà, maintenant vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas passer faire un tour à Londres !

6 octobre 2012 | 1 commentaire | Permaliens