Bao Blog


à propos...

Liens

Les mondes de Ralph : Attendu comme les rois mages

Publié dans la catégorie Actualités

Enfin ! Le nouveau Disney de Noël, attendu autant par les enfants que par toute une génération de joueurs ! Les mondes de Ralph nous faisait saliver d’avance...

En mettant en avant des personnages des années 90, que ce soit Zangief, Ryu ou autres persos de Street Fighter, l’univers de Mario, et surtout l’ambiance des salles d’arcade que l’on ne voit plus guère dans nos contrées ces dernières années, ce sont bien les jeunes parents qui sont visés, et seront ravis d’emmener la marmaille découvrir les héros de leur jeunesse.
Le film démarre bien, et la scène du cercle des méchants anonymes est d’anthologie... Mais elle est malheureusement déjà bien usée par les bandes annonces qui ont saturé ces derniers mois nos sites de ciné préférés. Il faudrait d’ailleurs un article entier pour parler des bandes annonces ratées de cette décennie (ou une émission, tiens, je vais proposer le concept à AlloCiné). Celles qui gâchent le plaisir du film. Celles devant lesquelles on se cache les yeux et on se bouche les oreilles pour rester une âme vierge jusqu’au jour de la sortie.

Ces bandes annonces nous promettaient du lourd. Des rencontres historiques, du flirt avec Chun Li, du combat de zombies dans House of the deads, de la course contre le hérisson bleu. Des personnages de jeux vidéo partout, j’avoue que j’y croyais. Une véritable immersion avec ceux qui nous ont accompagnés depuis la préadolescence : les voir vivre sur l’écran dès que les joueurs ont le dos tourné, tel un Toy-Story du virtuel.

Las, après un début bien sympathique, on se retrouve enfermé dans du Disney pur jus, celui qui carbure au tout-le-monde-il-est-gentil, celui qui me fait peur maintenant qu’il a repris Lucas Art. On oublie vite nos héros de jeunesse et on se contente de l’équipe des seconds couteaux. Du rose, des persos tous mignons bien calibrés comme il faut, et du second degré aussi rare qu’il est possible d’en faire. Pour couronner le tout, si l’entraîneuse de Glee vous tape sur le système, la VO vous en offre 90 minutes : elle prête sa voix à la seule adulte responsable de tout le bestiaire.

Bref, un Disney pour les enfants ; un croisement entre Toy Story et Cars, avec un peu de Tron dedans. Un concept génial mais trop vite oublié au profit du scénario le plus basique que Disney connaisse.
Pour du film d’animation qui accroche les accompagnateurs, faites jouer votre clause de conscience et attendez le prochain Dreamworks (je ne garantis rien, hein, je ne l’ai pas encore vu).

Merci à Benoît pour sa présence à l’avant-première

26 novembre 2012 | 6 commentaires | Permaliens


On a chanté, on chantera

Publié dans la catégorie Actualités

Un an après avoir passé cette fantastique journée avec les membres de Tryo, j’étais à l’Olympia pour leur concert parisien. Depuis quelques semaines, j’écoutais leur dernier album, m’imprégnant, faisant le tri parmi mes chansons favorites...
Des concerts de Tryo, j’en ai fais pas mal et j’arrivais à celui-ci comme on va retrouver de vieux copains d’enfance, des souvenirs plein la tête.

Ca a commencé de façon assez intimiste, sur fond de rideau rouge, Mali au piano, Manu à la guitare, Daniel aux percutions et Guizmo au micro. Quelques chansons le temps de rentrer dans l’ambiance et le rideau s’est levé sur la scène. Tryo a changé et s’est renouvelé un peu plus à chaque album sans pour autant perdre son âme.
Toujours aussi à l’aise sur scène, ils étaient accompagnés d’un violoniste et... d’un DJ ! Ca pouvait sembler étrange à première vue et puis finalement, de façon passez discrète, sa musique est venue enrichir et compléter les chansons. On a eu droit à une reprise des Aristochats très réussie, pas mal de chansons du dernier album et quelques classiques des albums précédents.
Ce qui est fascinant avec Tryo c’est qu’ils touchent à la fois les très jeunes (ado) comme les plus vieux (40+). Leurs dernières chansons sont peut-être un peu moins engagées qu’avant mais leur discours touche toujours autant de personnes.

Ils changent et s’adaptent mais ils restent Tryo, ce groupe de joyeux lurons, de grands enfants, soudés comme des frères et proches de leur public. Alors que tout le monde sortait de la salle, ils ont improvisé un petit mashup des chansons de Mamagubida, depuis le balcon au dessus des escaliers de la sortie. Un moment magique !

Merci Tryo pour ces 3h de magie, pour nous avoir fait sauter, chanter, rire.
A la prochaine !

Ma préférée...

20 novembre 2012 | 1 commentaire | Permaliens


Up and Down de ce début novembre

Publié dans la catégorie Cogitations

Les feuilles mortes ont envahies les trottoirs, les températures avoisinent les 5° le matin, ça y est, on se sent en automne. Covent Garden a même déjà revêtu ses habits de Noël et Regent Street ne devrait pas tarder non plus. Quelques up and down de ce début de mois pour fêter ça !

Up :

- On n’aura bientôt plus du tout de couches chez nous (et de tout petit bébé non plus). Il en reste encore quelques paquets car la propreté n’est pas totalement acquise, mais on touche au but. Ma mini-Hulk (oui en ce moment c’est un peu comme ça qu’on la voit) grandi et ça fait tout drôle...

- Je me sens de mieux en mieux dans mon corps depuis que j’ai repris le sport. Le centre de sport qui est derrière la maison est abordable et l’ambiance est bien moins élitiste que dans d’autres salles de sport. Du coup, j’ai testé l’aerobike (un truc d’énervés), le Pilates (très chouette mais un peu lent), le Hattah Yoga (vraiment top) et le boxfit (qui me va parfaitement). Je redécouvre des muscles même si je n’ai pas perdu un gramme ;

- Au boulot, notre équipe se consolide et les choses évoluent. On changera bientôt de locaux et tous ces changements sont à la fois flippants et excitants. Après une période assez difficile ces dernier mois, tout ça arrive au bon moment pour moi ;

- Pour une fois j’ai décidé d’anticiper un peu l’Avent et de faire un calendrier pour les filles, au lieu de me rendre compte mi-décembre que l’on est complètement à la bourre. Pour Halloween, on a même fait une citrouille, on s’améliore !

Down :

- Je n’aime pas ces jours qui raccourcissent, où l’on arrive au boulot quand le soleil se lève et où l’on repart quand il fait nuit... c’est vraiment trop déprimant ;

- Ces derniers mois ont été éprouvants physiquement et moralement. Je suis en manque de vacances et je passe trop de temps sur easyjet et airbnb pour tenter de trouver des plans pas chers pour partir en famille... Peut-être Barcelone ou le Marrakech en avril, si les finances le permettent

- La France me manque par moment, enfin se sont surtout les copains qui manquent... Ma grande réclame aussi sa meilleure copine d’enfance, j’espère qu’on aura l’occasion de la croiser pendant les vacances de Noël ;

Les semaines sont riches pour chacun d’entre nous et cette fin d’année s’annonce assez remplie. On aspire à un peu de stabilité et je pense que l’on est sur la bonne voie... 2013 nous le dira.

5 novembre 2012 | 3 commentaires | Permaliens