Bao Blog


à propos...

Liens

2012, une superbe année

Publié dans la catégorie Cogitations

Je relisais mon bilan de l’année dernière qui était assez mitigé. 2012 a été à la hauteur de mes espérances : un nouveau job, des puces qui grandissent et s’épanouissent, un homme heureux de pouvoir avoir sa pièce à lui grâce au départ des au-pair.

L’année s’est finie sur les chapeaux de roues avec LeWeb et l’arrivée dans les nouveaux locaux de ma boîte. Je suis donc comblée et je compte bien me battre pour progresser et m’épanouir là où je suis afin de réaliser mes prochains rêves.
Londres nous plaît toujours autant, on est heureux de s’y faire des copains, même si la vie y est compliquée par moment. Nos envies nous porteront peut-être loin de l’Europe dans les années à venir...

Pour l’heure, 2013 sera l’année de la stabilisation : côté job, côté famille et côté couple. Un sacré programme !

Bon réveillon à tous !

31 décembre 2012 | 3 commentaires | Permaliens


LeWeb’12, mon bilan

Publié dans la catégorie Actualités

Quelques jours après être rentrée de Paris, je me rends compte qu’il y a encore des produits/innovations dont je ne vous ai pas parlé... Tout est allé tellement vite !
Cette édition de LeWeb, je l’ai surtout passé dans les couloirs, à rencontrer, arpenter, interroger et m’émerveiller. Et LeWeb est vraiment fait pour tout ça ! Les conférences étant disponibles sur YouTube, je n’ai pas assisté à beaucoup d’entre elles sur place.

La Social Business Track a également été particulièrement passionnante. J’ai pu assisté à des interventions vraiment passionnantes comme celle de Nicollo Rigo ou celle de Michel Levy-Provencal. Le "village Google" m’a aussi pas mal amusé avec son photobooth Google+ et son stand de personnalisation de sac Android. Le reste du temps, j’ai donc rencontré des marques et des entrepreneurs, des gens qui créent ou investissent dans des technologies auxquelles ils croient.
C’est fascinant de discuter avec ces gens là, de connaître leur vision, de se laisser porter par leur imagination et leurs projets.

J’essaie, comme chaque année de comparer une édition de LeWeb avec une autre mais là je n’y arrive pas. La préparation que j’avais menée en amont de l’événement a complètement changé ma façon de le vivre et je peux dire que j’en ai vraiment profité à 100%, plus que les années précédentes. Le thème que je trouvais fourre-tout au départ, s’est révélé passionnant à travers toutes ces rencontres et interventions.

On sent également que LeWeb a fait ses preuves et que l’on y retrouve des habitués, les marques viennent et reviennent. L’an dernier, je repartais en me disant qu’il manquait l’effet de surprise, le côté "wahoo"...
Cette année, je repars en me disant que des surprises il y en eu des tas, il fallait juste se donner la peine d’aller à leur rencontre. Je remercie donc toute l’organisation de LeWeb pour cette superbe édition et en particulier l’équipe de choc en charge des bloggeurs. J’espère pouvoir en être encore l’an prochain, que se soit à Londres ou à Paris.

17 décembre 2012 | 0 commentaires | Permaliens


"Maman, c’est quoi Internet ?"

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Bien que mes filles ne m’aient pas directement posé la question, nous avons eu envie de leur faire découvrir un peu ce qu’est Internet. Elles savent que l’on peut y regarder des vidéos, envoyer des photos et des textes et que cet outil semble pas mal occuper leurs parents.

Bref, Internet est très présent dans nos vies et ça me semblait sympa de les emmener expérimenter tout ça pour de vrai. Nous sommes donc allés au Sciences Museum voir l’expo Web Lab. Dans une grande salle, ils ont aménagé différents modules qui permettent de comprendre le côté collaboratif d’Internet, l’idée de pouvoir faire les choses en temps réel avec d’autres personnes à l’autre bout de la planète. Les dispositifs les plus fascinants étaient les orchestres collaboratifs que les filles ont beaucoup aimé.
Ma grande s’est longtemps amusé avec le Data tracer qui permet de voir où sont stocké les photos qu’elles choisissaient sur l’écran. Sur un écran géant, elle pouvait voir où son fichier était stocké et voir le chemin depuis Londres.
Ma petite puce a elle beaucoup couru dans ce grand espace, jouant avec les orchestres collaboratifs et se faufilant là où personne ne pourrait l’attraper...

De retour à la maison, nous avons pu voir ce que chacun avait fait car tout le contenu crée était attaché à nos Lab Tag. Ma grande était contente de revoir le robot dessiner son portrait dans le sable.

C’était l’occasion de passer un moment sympa en famille, dans un musée que l’on aime particulièrement. On attendra que les filles soient en vacances pour pouvoir aller jouer les grands enfants à la boutique du Sciences Museum ou lors d’une soirée Late.

14 décembre 2012 | 3 commentaires | Permaliens


Be-Bound pour avoir de l’internet sans 3G

Publié dans la catégorie Actualités

Qui ne s’est pas retrouvé à l’étranger, perdu, sans avoir la possibilité d’activer sa 3G au risque de faire des factures téléphoniques pharaoniques ? Je pense que nous sommes nombreux à nous sentir un peu perdu sans Internet et c’est là que Be-Bound intervient :

L’idée est de permettre à chacun de se connecter à ses emails, Twitter, les horaires de ses avions et quelques services essentiels, depuis une application Android, mais sans activer la 3G. Comment font-ils cela, me direz-vous, et bien tout simplement en envoyant des requêtes par texto. Et oui, nos petits texto peuvent nous permettre d’avoir de l’internet en 2G, via Be-Bound (ils ont d’ailleurs remporté le 2ème prix de la Start-up competition). L’idée est simple mais il fallait y penser !

Même si comme le dit Jaques-Antoine Granjon, le web doit devenir quelque chose de global et d’unifié (sans que l’on fasse du hors forfait quand on envoi un email depuis l’autre bout de la planète), c’est en attendant, une solution plutôt maline.

10 décembre 2012 | 5 commentaires | Permaliens


France Télévision et ses objets connectés

Publié dans la catégorie Actualités

Le stand de France Télévision tranche vraiment avec tous les autres stands que j’ai vus à LeWeb. On y entre comme dans un salon et on s’y sent tout de suite bien. Table basse, écrans, canapé, tout est fait pour que l’on y reste et ça marche ! L’immense téléviseur ultra HD attire l’œil et on est complètement happé par l’image.

France Télévision est venu présenter ses différentes innovations basées sur des partenariats avec de belles startups françaises. C’est le cas du Lifi : l’internet par la lumière. C’est Oledcomm qui a découvert ce procédé et France Télévision a décidé de le présenter parmi leurs nombreuses innovations. L’idée est d’éclairer un récepteur Lifi avec une lampe à LED pour envoyer des données via le faisceau lumineux. Le truc est un peu dingue et ça fonctionne. On se prend à imaginer tout à tas d’applications de cette technologie dans la maison, la ville, les musées, etc.
Dans la maison par exemple, on pourrait diffuser un internet contrôlé et bridé dans les chambres des enfants, éclairées avec certaines LED ; dans la ville on pourrait imaginer recevoir des infos (plan, infos pratiques, actus, etc.) sur la ville en se positionnant sous un réverbère, etc. Vous m’avez compris, ce truc est dingue.
Reste à savoir comment France Télévision souhaite l’exploiter dans son univers... sûrement en permettant de diffuser certain contenus spécifiques en fonction des pièces/lumières de la maison.

Autre innovation présentée sur ce stand, la technologie de Sensorit qui permet de transformer n’importe quelle surface en un écran tactile. Couplé à un téléviseur, on se sentirait presque dans Minority Report ! L’idée de France Télévision derrière cette technologie est de faire communiquer deux objets entre eux : un magasines par exemple ou un QR code, avec une télé.
Pour la démo, ils avaient "tactilisé" une simple table Ikea et l’on pouvait contrôler un petit menu affiché sur la télé, en dessinant sur la table, du bout des doigts. Super impressionnant !

France Télévision a su s’entourer de jolis projets, très innovants, pour démontrer que la télé n’est pas morte et que les objets connectés vont participer à son évolution/révolution.
J’ai hâte de voir tout ça arriver sur le marché !

6 décembre 2012 | 0 commentaires | Permaliens


La maison connectée n’est plus de la science fiction

Publié dans la catégorie Actualités

Avoir une maison qui nous aide à faire des économies d’énergies, à savoir si les enfants sont bien rentrés de l’école ou s’il y a eu une inondation n’est plus de la science fiction.

Aujourd’hui, avec MyPlug de Orange on peut tout à fait rendre sa maison intelligente. MyPlug est une prise centrale sur laquelle on peut brancher tout un tas d’appareils et avoir des infos à leur sujet. La borne MyPlug communique par SMS avec n’importe quel téléphone, pour peu qu’on lui pose les bonnes questions.
Fourni avec plusieurs accessoires, dont un porte-clés connecté, elle vous permet de savoir qui est dans la maison. On peut également lui demander de mettre certains appareil hors tension. La borne prévient l’utilisateur dès qu’il y a une coupure de courant, s’il y a un incendie ou une inondation, grâce à plusieurs autres capteurs.

Chacun peut donc créer sa propre solution, autour de la borne principale MyPlug ou en en ajoutant une seconde. Les capteurs peuvent être achetés séparément ce qui permet d’adapter MyPlug à n’importe quel appartement ou maison. Le système est vraiment malin et permet de surveiller à distance ce qui se passe chez soi et de réagir en cas de problème grave.

Orange souhaite pouvoir ouvrir cette plateforme à d’autres appareils, ce qui permettrait à des entrepreneurs créant des objets intelligents liés à l’univers de la maison, de pouvoir se lier avec MyPlug. Je pense surtout à LIFX qui pourrait parfaitement s’intégrer à cette plateforme et être paramétrable depuis l’interface mobile de MyPlug, au même titre que les autres appareils. MyPlug pourrait devenir un vrai Hub de gestion de la maison, connectant de nombreux appareils entre eux, qu’ils soient conçus par Orange ou non.

Mais Nest nous permet d’aller encore plus loin, avec un simple produit qui gère la température de chez nous. En effet, en plus d’être un élégant thermostat, Nest apprend de ses utilisateurs. Il retiendra à quelle heure vous vous levez et montez le chauffage, il s’adaptera aux habitudes de chacun pour le confort de tous et retiendra toutes les fois où vous aurez changé la température de la maison. Tony Fadel, le créateur de Nest était auparavant dans l’équipe qui a lancé l’iPod et l’on comprend vite d’où lui vient ce sens du design car cet objet est vraiment très bien conçu et très beau (pour un thermostat).
La force de ce petit produit est de collecter les données et d’apprendre d’elles afin de s’adapter sans que l’on ai besoin de le toucher. Nest permet donc de faire de sérieuses économies de chauffage et a également la possibilité d’être piloté à distance depuis un smartphone. On peut ainsi monter la température de la maison avant de rentrer le soir. Un joli produit très utile et très malin.

Je vous parlerai très vite des innovations liées à la télé connectée que j’ai découvert sur le stand de France Télévision, stay tuned !

5 décembre 2012 | 1 commentaire | Permaliens


Cookening : découvrir, rencontrer, manger

Publié dans la catégorie Actualités

Au cours de mes balades, dans les différents bâtiments de LeWeb j’ai eu le plaisir de discuter avec Cédric. Habillé comme un chef, il arborait fièrement les couleur de son nouveau projet : Cookening. J’avais vaguement suivi le lancement et j’ai voulu en savoir plus.

Cookening est à la cuisine ce que Airbnb est au logement : un bon moyen de partager et de rencontrer des autochtones quand on part en vacances. L’idée est toute simple et offre à des touristes de passage à Paris, la possibilité de s’inviter à la table de parisiens ayant envie de partager un bon moment. Chaque hôte peut créer sa table et proposer des repas pour des hôtes de passage. C’est l’occasion de pour les hôtes de partager leur savoir-faire, leur amour de la cuisine et pour les guests de découvrir de nouveaux plats, de nouvelles cuisines et de passer un bon moment.

Pour avoir testé Airbnb en tant que guest, c’est vraiment ce côté partage d’expérience avec quelqu’un qui connait la ville, qui m’a séduite. Avec Cookening, on retrouve le même principe, ce partage et cet échange qui rendent les voyages plus passionnants.
Comme Airbnb, il faudra que Cookening s’assure de la fiabilité de ses hôtes et de la qualité de leur cuisine afin de pouvoir proposer la meilleur expérience possible. Donner envie à quelqu’un de manger passe également par une belle photo, pas si simple de rendre un plat attrayant en une photo, je pense que Cookening proposera également des conseils aux hôtes pour les aider à présenter leur table de la meilleure façon possible.

Cookening est encore en version Alpha et développe sa masse critique d’hôtes sur Paris. Petit à petit, ils mettront sans doute en place des partenariats judicieux pour faire parler d’eux et avoir plus de guests. L’occasion pour les touristes de découvrir la cuisine française avec des français et de vivre une expérience autour d’une table. Le concept démarre sur Paris mais sera porté dans d’autres pays.

A défaut de connecter des objets, Cookening connecte les gourmands et les amoureux de la bonne cuisine et c’est déjà énorme !

4 décembre 2012 | 2 commentaires | Permaliens


LeWeb’12, au cœur des objets connectés

Publié dans la catégorie Actualités

Chaque année, LeWeb est le grand moment inspirant que j’attends. Cette année encore, je suis bloggeuse officielle et je vais essayer de vous donner ma vision du thème qui sera débattu sur toutes les scènes : L’internet des objets.

Ce thème, un peu fourre-tout, va certainement être abordé de différentes façons, mais j’ai envie de vous livrer un peu ma vision des choses (après tout, je suis chez moi).

Les objets aussi connectés soient-ils, ont transformé notre façon de communiquer, nous ont crée des besoins et des habitudes. Certain passent plus de temps entre amis virtuels que dans la vraie vie, ça en devient angoissant. Je m’inclus dans le lot car il m’est difficile de me passer de smartphone. Mais ces objets nous permettent aussi de découvrir le monde autrement et de travailler différemment. Certaines apps géniales nous permettent de gagner du temps dans nos courses de Noël (Amazon), de sauver nos notes (Evernote), de mieux comprendre notre corps (analyse du sommeil, analyse de l’activité physique), de nous rencontrer (réseaux sociaux), etc. Ces objets connectés font désormais partie de notre quotidien et je suis curieuse de savoir ce que les intervenants entrevoient pour l’avenir de ceux-ci.

Avec toutes ces petites choses qui se parlent entre elles sans que l’on intervienne et qui nous font nous sentir un peu prisonnier parfois, j’en viens à me demander quelle est leur utilité.
Ne nous a-t-on pas créé un besoin ? Avait-on besoin de Facebook ? De Foursquare ? La futilité des données que nous échangeons à travers les réseaux sociaux ou le million d’applications mobiles inutiles nous rappelent qu’en effet, tout cela n’a pas toujours de sens.

Avait-on besoin d’une app qui nous dise quand allaiter notre bébé ? Non. Ces technologies, poussées à l’extrême, nous empêchent parfois de réfléchir et d’avoir confiance en nous. Elles nous "baby-sitt", nous font exister aux yeux des autres, nous donne de la conversation mais tout reste superficiel.
Qui ne s’est jamais retrouvé sans son smartphone à un déjeuner, entouré de potes qui mettent leur plat sur Instagram, twittent ou se montrent leur photos prises le week-end dernier. Grand moment de solitude assuré.

Après quelques années de connectivité à outrance, je pense qu’il est temps de faire le tri, de se recentrer sur l’essentiel. J’espère découvrir des nouveautés en matière d’applications mobiles et des visions novatrices de l’utilisation de celles-ci dans nos objets connectés.

Enfin, j’attends de voir des choses folles, des choses insoupçonnées, des usages complètement fous d’apps ou d’appareils. Comment détournons-nous ces objets, ces apps, ces services ? Comment les marques voient-elles plus loin ?

J’espère avoir des exemples et des idées pour répondre à ces quelques questions pendant ces 3 jours à Paris, afin de repartir sur 2013, gonflée à bloc, comme d’hab.

4 décembre 2012 | 0 commentaires | Permaliens