Bao Blog


à propos...

Liens

Ingress, un jeu qui fait bouger les gamers

Publié dans la catégorie Idées, découvertes

Depuis que je suis équipée d’une tablette sous Android, je ne me déplace plus sans lancer Ingress. Ce nouveau jeu est complètement dingue et terriblement addictif.

Le principe est assez simple puisqu’il s’agit prendre les places fortes ennemies (portails). Seulement, pas question de se balader sur une map, les fesses vissées dans un fauteuil, non là il faut sortir car les portails sont dans la ville, souvent rattachés à des monuments, statues, lieux connus. On marche donc beaucoup en jouant et on découvre la ville autrement.

Un portail est en fait une source d’énergie que l’on doit renforcer à l’aide de résonateurs et protéger à l’aide de boucliers. L’objectif est d’avoir un maximum de portails dans son équipe et de créer des champs entre ces portails (zones). C’est la course à ceux qui posséderont le plus portails et créeront le plus de liens possible, afin d’étendre leur territoire, tout en détruisant les portails ennemis.

Derrière ce game-play bien conçu, il y a aussi une histoire… En effet, Ingress est une sorte de résidu né dans les labos du CERN lors des expériences sur le boson de Higgs. Mi-énergie, mi-matière, elle est présente « tout autour de nous » et coexiste dans plusieurs dimensions. Elle semble surtout affecter l’esprit humain. Les « Illuminés » sont persuadés qu’elle va aider l’homme à passer au prochain stade de son évolution. La « Résistance », au contraire, veut empêcher un potentiel esclavage psychique.

Avant de sortir, j’étudie donc la carte et je vois si je peux dénicher des portails neutres ou en renforcer certains sur mon passage, afin d’aider mon équipe. Cela me permet de gagner des points d’expérience pour monter en niveau.

L’équipe de Niantic Project, qui a lancé ce jeu souhaite vraiment en faire une expérience unique, qui finira certainement d’ici un an et demi. Ce jeu pourrait bouleverser complètement l’univers des MMO car il est gratuit et pourra être installé sur tous les terminaux Android (300 millions en circulation).
Pour le moment, Ingress est en béta fermée et la version ouverte ne saurait tarder à arriver. Si vous avez envie d’en savoir plus, le site de la communauté française est bien fait. Il y a également pas mal de communautés sur Google+ qui parlent du jeu et donnent de bon conseils.

Bon, mais à part ça, pourquoi ce jeu est-il aussi addictif en fait ?
Tout simplement parce qu’il est simple et que l’on rentre vite dedans : très vite on ressent une certaine satisfaction à détenir les clés de portails rattachés à des lieux qui nous sont chers, on se sent facilement investi d’une mission quand on voit un portail de notre faction qui est en rade de résonateurs, etc. Bref, on se prend au jeu, pour peu que l’on s’y investisse un peu.
Ingress n’est pas un jeu auquel jouer en dilettante, au risque de trouver cela répétitif et de se lasser rapidement.

Sur ce, je vous laisse trouver des codes d’activation, tester et venir me donner votre avis. De mon côté, je tente de sauver mes portails, assaillis par les nouveaux joueurs qui semblent avoir déferlé sur Londres ces derniers jours...

3 janvier 2013 | 0 commentaires | Permaliens