Bao Blog


à propos...

Liens

Méditer pour mieux gérer le stress

Publié dans la catégorie Cogitations

Je sors de quelques semaines de stress intense comme il peut y en avoir souvent dans mon job. De la colère, j’ai du passer à l’acceptation puis à la motivation ce qui en 10 jours n’a pas été facile. Mon rythme de travail habituel s’en est trouvé quelque peu chamboulé et il m’a fallu rester mobilisée pour mes clients.

Pour pouvoir gérer ces phases, l’ambiance de l’équipe qui se dégradait et le taf à assurer, j’ai donc eu recours plus que jamais à la méditation. Alors que pour moi méditer était une activité à faire en étant posée, au calme, je me suis mise à méditer et à être en pleine conscience lors de mes trajets quotidiens en vélo. Cela m’a permis de démarrer mes journées dans un état à peu près apaisé.

J’ai dédié les 30 minutes qui ont précédé mon important meeting (qui scellera sans doute la suite de ma carrière dans cette entreprise) à la méditation et je suis entrée dans cette salle sans un poil de stress et avec les idées claires.

Cette video m’a aussi pas mal aidé à avoir l’attitude que l’on attendait de moi

Voilà, ce n’est que ma petite expérience mais je trouve que j’avance doucement mais sûrement dans la méditation. J’essaie de mettre à profit le peu de temps que j’ai pour moi...

21 octobre 2013 | 8 commentaires | Permaliens


Toutes les deux

Publié dans la catégorie Cogitations

Tu attendais cette journée avec impatience et moi aussi. Pas seulement parce que nous allions enfin acheter ton vélo, mais aussi parce que ça faisait bien longtemps que nous n’avions pas passé du temps toutes les deux. Dans la rue, en quittant la maison, ta petite main dans la mienne, je t’ai dit "ça me fait plaisir que l’on passe du temps toutes les deux", tu t’es arrêté et tu m’as montré avec tes doigts "oui, toutes les deux, comme ça".
Exactement comme ça oui.

Tu as bientôt 3 ans et demi et déjà un caractère bien trempé. Tu es mon petit clown et tu nous fait beaucoup rire. Tu sais l’effet que tu produis sur les autres, avec ton petit air coquin. Tu as envie de grandir, de faire comme ta soeur, d’être une grande ; mais prends ton temps, tu grandis bien assez vite.

Tu passes de l’anglais au français avec une aisance incroyable, tu reconnais facilement les lettres de ton nom, tu aimes interpeler les canards, les écureuils et toutes autres sortes d’animaux, tu as du mal à t’endormir si l’on ne reste pas avec toi et parfois on te retrouve écroulée de sommeil avec un livre dans les mains.

J’ai aimé ta petite main dans la mienne, tes yeux qui brillaient quand les technicien assemblait ton vélo, la découverte des pédales et quand tu as réalisé que tu étais capable de faire du vélo toute seule. Notre goûter improvisé sur un trottoir de la résidence, des gâteaux, une gourde et plein de chocolat autour de la bouche.

6 octobre 2013 | 1 commentaire | Permaliens