Bao Blog


à propos...

Liens

Des copains, du chocolat et des rires en pagailles

Publié dans la catégorie Cogitations

Il a fallu se réveiller samedi matin, après une soirée "teenage revival" qui aurait pu durer toute la nuit si on je n’avait pas eu le reflex de commander un Uber à 5h du matin. Parce qu’après toutes ces années à se croiser, on ne s’était pas vraiment posées, toutes les deux. Une bulle au milieu de nos vies agitées, un vrai bonheur.

Samedi, E. a reçu ses copains pour son anniv. Une bonne balade en forêt, des cabanes qui deviennent des machines à remonter le temps, des chats, de quoi bien se défouler. Cette année, pas de treasure hunt, ils s’amusent bien tout seuls maintenant.
Un dîner+goûter, des mini-burgers et des croque-monsieur pour rassasier les troupes et attendre que les parents des copains qui ne restaient pas dormir viennent les chercher. Seul son meilleur copain est resté et on les a vu se raconter des histoires de pirates jusque tard le soir. On leur a montré "Les temps modernes" comme on attendait des français et des anglais, un film muet, ça tombait bien. Ca leur a plu et ils ont été surpris par le concept des grèves. Ils auront appris un truc comme ça !

Une heure en moins et un volume sonore un peu plus haut que d’habitude dimanche matin ont eu raison de notre "grass’ mat" (non mais on a abandonné l’idée depuis quelques années déjà). Quand on a vu la maman de notre petit américain venir le chercher, on a compris qu’on allait tous payer le prix de cette fameuse heure de sommeil en moins...
E. est partie dormir chez sa copine le soir et on a pu passer une soirée tous les trois. C’était reposant et agréable de pouvoir être un peu avec notre loupiotte.

Dimanche matin à la piscine avec les copains, du toboggan, des poursuites dans l’eau. Nos quatre loupiots s’en sont donnés à coeur joie. On sent que les grandes ont une relation spéciales, d’un regard elles se comprennent et s’accordent. Très différentes mais toujours d’accord. On a fini la journée avec un garçon de plus à la maison, et Loupiotte qui a du apprendre à prêter ses Legos et jouer à deux, pendant que sa soeur faisait ses devoirs (la corvée).

Des muffins aux brocolis ont clos ce chouette weekend de Pâques. J’ai aimé avoir du temps avec les enfants et les copains, les voir s’épanouir ensemble et ne pas juste être dans un rôle de parents à répéter les mêmes trucs over and over. Prête pour une petite semaine de 3 jours !

28 mars 2016 | 0 commentaires | Permaliens


Londres, le temps d’un week-end

Publié dans la catégorie Actualités

Parce qu’elle me tanne depuis des mois pour aller voir ses copines à Londres, j’ai pris des billets pour ma grande et moi, hors des vacances du UK. Ce week-end a bien failli ne pas se faire (passeport expiré) mais il faut croire que l’administration française fait parfois de petits miracles et on a pu en être témoins.

Arrivées pour le déjeuner, on a filé profiter de la cantine de mon ancien bureau avant de rejoindre notre quartier. En longeant l’école, j’ai senti l’émotion la gagner. "Est-ce que mes copines vont être contentes de me voir ?" m’a-t-elle demandé, je l’ai rassuré d’un grand sourire.
Une fois dans la cour de l’école, les classes ont commencé à descendre et il y a eu une explosion de joie sous ce préau. Des cris, des hugs, des "we weren’t sure you were coming !", "OMG you’re really here !!", "I missed you so much". M’étant mise à l’écart, j’ai lu dans son regard beaucoup de joie et un peu de timidité.

Avec une des mamans, on a emmené nos 6 demoiselles au parc où elles ont couru, grimpé aux arbres et se sont raconté la dose de homework qu’elles avaient, les histoires avec les profs... Puis on a fini au pub, à l’anglaise, avec des pintes de Guiness pour les grands et du jus de pommes pour les petits. Un sleep-over improvisé, un pyjama et du change glissé à l’arrache dans son sac à dos et me voilà donc seule (entre potes) pour la soirée.

Rebelotte le lendemain soir, chez une de ses copines à Ealing qu’elle attendait de voir depuis longtemps. De nouveau au pub pour moi, puis en balade autour de St James Park.

Elle m’a paru grande au milieu de ses copains, menant sa petite vie sociale tambour battant, tout en jouant avec ses figurines Pokemon. Grande, mais pas trop quand même. J’ai entraperçu ce que l’adolescence pourrait être et je ne suis pas trop pressée.

Dans l’Eurostar du retour, elle m’a avoué que quand même, la vie à Londres lui plaisait beaucoup, que ses copines allaient lui manquer et les musées, les parcs aussi. Le coeur un peu lourd, j’ai eu du mal à cacher le fait que moi aussi, ça me manque beaucoup ce style de vie. Au moment du coucher, elle est redescendu pour un dernier câlin et un petit "merci" s’est glissé là avant qu’elle ne s’endorme.

A refaire donc !

6 mars 2016 | 1 commentaire | Permaliens