Bao Blog

Accueil > Cogitations > Considérations superficielles

Considérations superficielles

jeudi 11 novembre 2010, par Bao


Ceux qui me connaissent bien vous le diront : je ne sais pas m’habiller.

Assortir les choses, accessoiriser, mettre en valeur certaines parties de mon corps, tout ça, c’est bien trop compliqué pour moi. En tous cas, je m’en convaincs pour ne pas avoir à me lever 2h plus tôt le matin !
Pour moi, les fringues sont juste là pour que je ne me balade pas à poils dans la rue, mais n’ont aucun intérêt sinon.

Bien sûre, je regarde comment les nanas sont fringués dans le catalogue de la Redoute, ça me fait même un peu rêver parfois, mais je ne suis pas fine et élancée comme toutes ces mannequins. Du coup, je me décourage et je préfère ne plus les regarder, au lieu de me faire du mal.

Les fringues que je mets ont l’avantage d’être pratiques, c’est tout ce que je recherche. Simples, confortables, qui ne serrent pas, ne grattent pas, me protègent de la pluie et du froid. Le tout, n’est pas forcément hyper féminin, mais bon (quoique ma veste Quechua rose, c’est pas mal non ?!).

De temps en temps, mes amies me prennent par la main et m’emmènent faire les boutiques, histoires de diversifier ma garde-robe, presque exclusivement sponsorisée par Quechua Décathlon. Du coup, j’ai quelque trucs sympa à mettre, pour faire un peu plus femme, un peu moins ado et affronter le monde des adultes.

Parce que c’est là tout le problème. J’ai presque 30 ans et si je ne fais pas mon âge c’est qu’en 10 ans, je n’ai pas changé de style. Or, si je veux que l’on me considère, que l’on respecte mes idées, je suis obligée de les "emballer" un peu et donc de mettre des choses plus féminines.
Du self marketing en somme.

Le pire, c’est que ça me plait d’être bien sapée, qu’on me fasse des compliments parce que j’ai mis une robe ou que je me suis maquillée. J’ai juste la flemme d’enfiler ce costume, chaque matin, de me prendre la tête pour assortir les choses entre elles. C’est tellement plus simple d’attraper un tee-shirt, un sweat à capuches et un fut informe.

L’autre souci quand on a l’habitude de ne porter (presque) que des baskets l’hiver et des sandales l’été, c’est que l’on peut courir sans se poser de question, après un métro, un bus ou autre.
Mais avec des talons, comment court-on ?

Je vais apprendre et me "travestir" un peu, car je compte bien mettre mes nouvelles bottines cet hiver et je suis ultra motivée !
Next step : trouver les accessoires qui vont bien, mais ça, c’est un autre challenge...

Messages

  • je compte bien suivre ton challenge ! (ok, moi aussi je vais tenter de mettre plus souvent des talons. et de courir quand meme !)

    Voir en ligne : http://carnetordinaire.blogspot.com

  • J’ai "muté" en un an, appris à m’aimer (et perdu 10 kilos).
    Quelques basiques confortables, des talons pas casse gueule et qui ne font pas mal (des clarks à talon sous un pantalon droit ça le fait) et surtout toujours un accessoire (chèche un peu chic, collier, ceinture) ça change tout.
    Bon courage je suis certaine que tu seras ravissante et trouveras ton style !

    Voir en ligne : http://www.ecobo.net

  • Quand tu veux pour un après-midi shopping (petits prix, tu me connais...) ou accessoirisation. On emmène ta grande qui me donnera raison et on ne tombe pas dans la rositude aiguë, promis !

    Mais même si tu as tendance à avoir tjs le même style, tu as qd même déjà bien évolué en 10 ans... Tu tiens le bon bout !

    Mais arrete de dire fringues !!! ;-)

    Voir en ligne : http://Cajulitoon.com

  • Courir en talons : rien de plus simple.

    faut pas qu’ils fassent plus 7 cm de haut, et non aiguilles :D T’as l’air d’une cruche qui secoue les bras, mais c’est jouable !

  • Merci les filles pour vos encouragements :) Je m’accroche et j’ai vraiment envie de me voir autrement...

    Voir en ligne : http://blog.bao-world.com