Bao Blog


à propos...

Liens

Qui se souvient

Publié dans la catégorie Cogitations, le 6 février 2006

C’est le 6 février. Depuis près de 20 ans, c’est un jour que je n’ai jamais oublié. Malgré les rancoeurs, les coups de gueule, je lui ai toujours fait un petit texto, je l’ai toujours appelé un 6 février. Mais aujourd’hui, je ne peux plus entendre sa voix, ni lui envoyer de texto. Je ne peux que lui parler dans ma tête, à travers Dieu. Aujourd’hui il aurait eu 55 ou 56 ans peut-être, je ne sais plus ; et il ne les aura jamais. C’était peut-être mieux ainsi...
N’empêche qu’aujourd’hui, il me manque. Il y a un vide comme il n’y en a jamais eu auparavant, un vide que je n’arrive pas à combler, à oublier.

Je n’arrive pas avec ce deuil, avec tous ces trucs d’héritage qui me pèse. Depuis 7 mois, le mal me ronge, comme si la vie ne valait rien. La mort est là et je n’arrive pas à la chasser de mes pensées, son souffle rauque m’a marqué à jamais. Il faut que je passe à travers ça, que j’avance, que je fasse ma vie ! Et depuis 7 mois je stagne, sans trop savoir qui je suis... Ai-je été une fille indigne ? Est-ce lui qui a raté quelque chose dans son rôle de père ? un peu des deux ?

Je continue à me lever le matin, à faire ce que j’ai à faire, avec l’impression de traîner un boulet à mes pieds. Le temps arrangera peut-être tout ça, à force.


1 commentaire

  • 7 février 2006 16:34, par David

    La vie finit par toujours reprendre le dessus. Enfin c’est ce que l’on dit. Ne pas vivre dans les regrets puisque rien ne pourra être changé et juste garder le meilleur bien au fond de soi. Bises.




modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?




(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)