Bao Blog


à propos...

Liens

Et le sport dans tout ça ?

Publié dans la catégorie Cogitations, le 13 août 2014

Ca fait un moment que j’ai pas abordé cette question ici et pourtant le sport a pris une place importante ces derniers mois vue mon activité professionnelle (très) calme. J’ai pris le rythme vélo + NTC dont je parlais dans cette note et la course a pris une place plus importante.

Autant le dire tout de suite, je n’ai pas encore trouvé de plaisir dans cette activité. L’après est sympa mais la course en elle même, bof. Ces foutues endorphines n’ont pas encore pointé le bout de leur nez, même au bout de 20 min, mais j’y crois et je les attends de pieds fermes. Pour tenter de tromper l’ennui, je regarde le London Eye tourner et comme il tourne trèèèès lentement, je me fait des petits défis du genre "dès que cette nacelle arrive à la ligne d’horizon, j’arrête"... et je peux vous dire que ces tous petits 5 cm à vue d’oeil me paraissent une éternité !
Comme le tapis roulant compte les tours de piste (400 m), je me lance dans des calculs pour voir combien je dois faire de tours pour atteindre x km mais si j’en fais un plus vite, alors combien il m’en faudra, etc. Je m’exerce au calcul mental et ça occupe.

Je ne cours pas en musique, sinon j’ai tendance à caler mon rythme sur la musique, et ma respiration du même coup, ce qui donne des points de côté au bout de trois chansons.
Je suis à deux doigts d’emporter la tablette avec des épisodes de séries, mais j’ai peur d’être déconcentrée.

Vous allez me dire, je pourrais courir dehors... mais ça me terrifie. Je ne sais pas si se sont les regards de tous ces runners expérimentés ou le fait que je vais me sentir en compétition mais je ne le sens pas. Déjà en vélo, je me fais des compétitions virtuelles avec les autres, alors en courant je crois que je ne supporterai pas de voir tout le monde me dépasser sans arrêt.

A côté de ça, j’ai adapté mon alimentation et supprimé les sucres (lents et rapides) car mon corps ne sait visiblement pas les gérer. Du coup, je mange beaucoup de fruits, légumes, protéines. Bon, je fais des écarts hein, faut pas se rendre malheureux non plus, je ne suis pas une machine. Mais je ne les prends pas comme tels, se sont des "petits plaisirs" et ça me va bien.

On verra comment je garderai le rythme quand je retrouverai une activité professionnelle un peu plus intense, mais je pense être sur la bonne route.


0 commentaires



modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?




(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)